Plus de 800 jeunes provenant de dix services de garde éducatifs sont officiellement devenus de «Petits ambassadeurs de saveurs» la semaine dernière.

Zone Boréale

Petits ambassadeurs de saveurs: dix services de garde éducatifs maintenant accrédités

Ils sont plus d’une vingtaine de services de garde éducatifs (SGÉ) à avoir intégré la cohorte des Petits ambassadeurs de saveurs lancée par la Table agroalimentaire du Saguenay – Lac-Saint-Jean. De ce nombre, dix sont maintenant accrédités comme tels. Une initiative dont on n’a visiblement pas fini d’entendre parler.

Concrètement, l’accréditation
«Petits ambassadeurs de saveurs» désigne les enfants d’un service de garde du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui se distingue par la mise en valeur des produits typiques de la région à l’intérieur de son établissement. Pour obtenir l’accréditation, le SGÉ doit offrir et faire découvrir aux jeunes des aliments locaux et variés, tout en misant sur des activités leur permettant d’intégrer des notions telles que la cueillette, la transformation de matières premières et l’agriculture, de manière créative et stimulante.

Officiellement lancée la semaine dernière, l’accréditation touche pas moins de 800 «petits ambassadeurs de saveur».

Encourager l’achat local, une grande fierté

«L’accréditation «Petits ambassadeurs de saveurs» a pour objectif de faire valoir les services de garde éducatifs qui respectent les trois engagements suivants : intégrer les produits locaux à leur menu, proposer des activités éducatives en lien avec l’agroalimentaire et finalement respecter la charte des saines habitudes de vie», explique Émilie Tremblay, agente de développement, marché institutionnel à la Table agroalimentaire du Saguenay – Lac-Saint-Jean.

L’accréditation vient en quelque sorte encadrer une pratique que nous avons lancée avec la cohorte des «Petits ambassadeurs de saveurs»à la fin 2016. Pour en établir les bases, nous avons consulté les principaux intéressés, les services de garde éducatifs, lesquels ont fait preuve d’une incroyable ouverture», souligne Mme Tremblay.

Si de prime abord, le projet peut sembler contraignant, il n’en est rien. Les services de garde éducatifs certifiés s’entendent pour dire qu’ils mettaient déjà en pratique de nombreuses exigences de la certification.

«Mettre en valeur les produits locaux et faire affaire avec des producteurs de la région, on le faisait déjà. Maintenant, on peut le faire valoir. C’est une grande fierté pour nous et cela permet à notre service de garde de se démarquer», lance Marie-Ève Turcotte responsable au soutien à la pédagogie au CPE L’Enfanthèque d’Alma.

Même son de cloche du côté du Petit monde des arts et des sports de Jonquière: « C’est en lien direct avec nos valeurs, exprime Mélissa Valiquette, codirectrice de l’établissement. Dès le lancement de la cohorte, nous avons été emballés par le projet. Nous faisions déjà des activités en lien avec l’agroalimentaire, maintenant le programme nous permet de pousser l’expérience encore plus loin en adoptant la culture locale en alimentation. Nous sommes particulièrement fiers d’être accrédités, car cela met en lumière le travail quotidien de toute notre équipe pour encourager l’achat local», souligne-t-elle.

Évidemment, pour les responsables des services alimentaires, les défis sont tout de même importants. Bien que l’offre régionale soit riche et variée, encore faut-il que l’achat de produits locaux entre dans le budget des SGÉ alloué à l’alimentation.

«C’est définitivement un bon travail de recherche pour notre équipe. Heureusement, notre responsable des services alimentaires est passionnée par son travail et a à cœur les valeurs prônées par notre service de garde et par le projet des «Petits ambassadeurs de saveurs». Ensemble, nous avons su trouver des entreprises prêtes à nous fournir des produits locaux de qualité, en quantité suffisante et en format avantageux, mais il reste du travail à faire», exprime Mme Valiquette.

À ce niveau, la Table agroalimentaire apporte également son aide.

«Nous avons jusqu’ici un excellent soutien de la part de la Table agroalimentaire qui fait en quelque sorte le lien entre les producteurs et les services de garde éducatifs. Par exemple, elle peut nous informer que tel producteur local est en mesure de nous fournir en pain de blé ou que tel autre est disposé à nous offrir son produit en format de 4L plutôt qu’en portion individuelle. Ça fait tout une différence pour nous», mentionne pour sa part Marie-Ève Turcotte.

La Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean a également développé des outils visant à accompagner les services de garde dans l’intégration de produits locaux dans leur menu et d’activités agroalimentaires dans leur programme. C’est le cas de l’Ouvre Boîte/Zone Boréale. Offerte en location, cette dernière contient tout le nécessaire pour la réalisation d’ateliers de cuisine.

Un projet à grand rayonnement

«Le projet des «Petits ambassadeurs de saveurs» nous permet, en tant que service de garde, de favoriser la découverte des produits locaux chez les enfants, d’attiser leur curiosité pour l’agroalimentaire, de les amener à développer de saines habitudes de vie, mais aussi de leur transmettre d’importantes valeurs notamment en ce qui à trait aux bonnes pratiques d’achat local, soutient Mélissa Valiquette. Lorsqu’ils partent à la maison, la petite graine que nous avons semée continue de grandir. Ils discutent de ce qu’ils ont vu ou appris avec leurs parents qui à leur tour sont interpelés par l’offre agroalimentaire de la région».

Les services de garde éducatifs qui ont récemment reçu l’accréditation «Petits ambassadeurs de saveurs» remettront bientôt aux parents des enfants impliqués, si ce n’est déjà fait, une carte postale expliquant l’initiative à laquelle prend part leur SGÉ.

«Notre conseil d’administration est déjà au courant du projet et le soutien à 100%. Nous prévoyons en informer tous les parents dès cet automne et déjà, de nombreuses idées ont été lancées pour dynamiser davantage notre initiative comme une activité de dégustation», fait part la responsable du soutien à la pédagogie au CPE L’Enfanthèque d’Alma.

De son côté, la Table agroalimentaire est persuadée que le projet aura des répercussions positives sur l’ensemble de la population.

Rappelons que les «Petits ambassadeurs de saveurs» se joignent aux «Ambassadeurs de saveurs» en restauration ainsi qu’aux Marchands/Zone boréale pour mettre en valeur les produits agroalimentaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean.