Rebâtir maintenant le secteur public

LES NÉGOCIATIONS DANS LE SECTEUR PUBLIC

Rebâtir maintenant le secteur public

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
La Confédération des syndicats nationaux (CSN) vient de déposer sur les bureaux du gouvernement Legault sa contre-proposition pour le renouvellement des conventions collectives des travailleuses et travailleurs du secteur public. La centrale syndicale l’écrit noir sur blanc: elle veut régler maintenant les problèmes criants d’attraction et de rétention de personnel de l’ensemble du secteur public afin que le Québec soit en mesure de traverser la crise actuelle.
Pour des services de qualité en santé et en éducation

LES NÉGOCIATIONS DANS LE SECTEUR PUBLIC

Pour des services de qualité en santé et en éducation

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
«La pandémie a démontré jusqu’à quel point, dans notre société, les services publics sont essentiels. Ce que nos membres souhaitent, c’est qu’on leur donne le moyen de garantir à la population des services d’éducation et de santé universels de qualité», revendique la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Ethier.
La Covid-19 a changé la donne

LES NÉGOCIATIONS DANS LE SECTEUR PUBLIC

La Covid-19 a changé la donne

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
La crise sanitaire est venue rebrasser les cartes dans les négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public échues depuis la fin mars 2020. Si le Québec nageait dans les surplus avant, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les revendications salariales ne sont plus seules au centre des demandes syndicales. D’autres conditions de travail les ont rejointes au cœur des négociations.
Avant, c’était les surplus

LES NÉGOCIATIONS DANS LE SECTEUR PUBLIC

Avant, c’était les surplus

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Les conventions collectives de travail du secteur public sont échues depuis le 31 mars dernier. La ronde de négociations  s’était enclenchée normalement en automne 2019 dans un contexte de surplus budgétaire et de pénurie de personnel. Les partenaires avaient mis leurs pions sur la table. Les positions étaient éloignées, mais une partie connue pouvait s’engager quand soudainement tout a changé.