Retraite

Le vieillissement actif, un projet de société

Il fallait s’y attendre, les bébés-boumeurs maintenant âgés entre 55 et 73 ans, la portion de la population représentée par les hommes et les femmes de 60 ans et plus est en forte croissance.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OSM), on estime qu’en 2025, le monde comptera environ 1,2 milliard d’habitants âgés de plus de 60 ans. En 2050, ce nombre passera à 2 milliards, soit la plus importante croissance toutes tranches d’âges confondues.

Au Canada, c’est en 2015 qu’on rapportait pour la première fois qu’il y avait désormais plus de personnes âgées de 65 ans et plus que d’enfants âgés de 14 ans et moins.

Dans un tel contexte, il va sans dire que des solutions doivent être apportées pour garder nos aînés en santé et actifs le plus longtemps possible. 

Comme on peut le lire dans le cadre d’orientation «Vieillir en restant actif» produit en 2002 par l’OMS : «Partout, mais plus encore dans les pays en développement, les mesures qui visent à aider les personnes âgées à rester en bonne santé et économiquement actives sont une nécessité et non un luxe.»

Le vieillissement actif, c’est quoi?

Vieillir en restant actif, c’est l’idée que toutes personnes âgées, qu’elles que soient ses limitations, puissent s’impliquer physiquement, mentalement et socialement dans la société à la mesure de son bon vouloir et de ses capacités.

Ainsi l’OMS résume le vieillissement actif comme étant «le processus consistant à optimiser les possibilités de bonne santé, de participation et de sécurité afin d’accroître la qualité de la vie pendant la vieillesse».

Comment favoriser le vieillissement actif autour de soi?

Si le vieillissement actif doit être considéré par le milieu politique, dans l’adoption de ses programmes et dans les investissements qu’il réalise, il doit aussi interpeller les citoyens.

À petite échelle, il est possible d’encourager les personnes âgées de 60 ans et plus de votre entourage à demeurer en bonne santé, actifs et impliqués.

Voici comment :

  • Maintenir leur importance au sein de la famille, des enfants et des petits-enfants;
  • Favoriser le développement de leurs intérêts sportifs, culturels et communautaires;
  • Les encourager à bouger et à s’alimenter sainement;
  • Organiser des activités intergénérationnelles;
  • Valoriser leur présence sur le marché du travail;
  • Encourager l’implication bénévole;
  • Etc.