Centre de l'audition & acouphène

L’acouphène, un trouble auditif qui envahit les jeunes

Un bourdonnement ou un sifflement constant qui altère considérablement la qualité de vie, voici ce qu’est l’acouphène. Selon une étude de Statistique Canada publiée en 2019, ce trouble auditif, que certains qualifieront de « bruit fantôme », touche plus de 37% des Canadiens. Cette proportion importante représente plus de 9 millions d’individus.

Alors qu’on croit, à tort, que l’acouphène demeure un problème exclusif aux personnes âgées, les études tendent à montrer que ce trouble auditif se répand de plus en plus rapidement chez les jeunes, notamment en raison de leurs habitudes de vie. Fait surprenant, c’est désormais la génération des 19-29 ans qui rapporte le plus d’épisodes d’acouphènes, représentant maintenant 46% des personnes atteintes de ce problème de santé.

Le bruit fantôme qui incommode

L’acouphène, c’est la perception d’un bruit en l’absence d’une source de son externe. Ce son est entendu uniquement par la personne atteinte. Il peut s’apparenter à un tintement, un grondement, un grincement ou même au son des cigales ou du vent. L’acouphène peut également être synchronisé avec les pulsations cardiaques. Ses causes sont vastes et souvent attribuables à l’exposition à un bruit intense.

Nul besoin de spécifier à quel point l’acouphène peut être incommodant. Les personnes atteintes de ce trouble auditif remarquent parfois des répercussions directes sur leur sommeil, leur concentration et par le fait même, sur leur humeur.

Les jeunes :  surexposés aux bruits amplifiés

Pourquoi l’acouphène affecte maintenant une population de plus en plus jeune?

Selon l’étude de Statistiques Canada, la prévalence plus élevée chez les jeunes pourrait s’expliquer, en partie, par l’utilisation d’appareils audio avec des casques d’écoute ou écouteurs (cellulaire, ipod, ordinateur, téléviseurs, jeux vidéo, etc.). En effet, plus de 80% des jeunes interrogés de moins de 29 ans ont déclaré avoir utilisé des écouteurs au cours de l’année précédente. Ce pourcentage, ainsi que la moyenne d’heure d’écoute hebdomadaire, sont beaucoup plus élevés que chez les personnes de 30 ans et plus. 

En plus de l’utilisation plus fréquente de dispositifs audio, les jeunes sont plus susceptibles d’être exposés, que ce soit au travail, à l’école ou pendant les loisirs, à des bruits intenses et de la musique amplifiée. Nous avons qu’à penser aux concerts, aux événements sportifs et même aux outils électriques.

Statistiques Canada rappelle que, malgré son apparence banale, l’acouphène est un problème de santé qui peut causer de la détresse. Une fois pris en charge par une équipe multidisciplinaire, le pronostic à long terme de l’acouphène est excellent. Il est avant tout possible d’améliorer la qualité de vie de la personne atteinte d’acouphène.  Pour plus d’information, Le Centre de l’audition & acouphène peut vous accompagner à toutes les étapes avec son équipe multidisciplinaire composée d’ORL, d’audiologistes, d’audioprothésistes et d’un neuropsychologue spécialisé en acouphène. (1 800-SURDITÉ)