Retraite

La retraite en pleine mouvance

Selon le sondage annuel de Québec Retraite, le visage de la retraite aurait évolué au Québec depuis les 15 dernières années, notamment en ce qui a trait à l’âge de la retraite et à la transition envisagée. Preuve à l’appui, le sondage révèle que 51 % des 25 à 64 ans pensent prendre leur retraite à 65 ans ou plus, alors que cette proportion était de 30 % en 2003. Selon madame Nathalie Bernard, présidente de Question Retraite, la retraite est maintenant moins vue comme une fin en soi, mais plutôt comme un changement dans le rythme de travail. La solution envisagée par plus de 60 % des Québécois âgés entre 16 et 64 ans semble être de se retirer progressivement du marché du travail. Voyons de quoi il en retourne.

Qu’est-ce que la retraite progressive? 

Selon une définition tirée de Retraite Québec, la retraite progressive consiste à se retirer graduellement du marché du travail en concluant une entente avec votre employeur. Dans certains cas, il s’agira de réduire le temps de travail, alors que dans d’autres, elle impliquera un versement d’une
prestation. Plusieurs motifs peuvent valider un pareil choix dont celui de s’habituer lentement à l’idée de la retraite, le désir d’augmenter ses revenus à la retraite ou encore même de demeurer en emploi le plus longtemps possible. 

Les avantages :

-    Vivre une transition harmo-nieuse entre le travail et la retraite.

-    Combiner revenu de travail et revenu de retraite.

-    Demeurer actif et mettre à profit son expertise et son expérience. 

-    Obtenir une certaine sécurité financière si vous craignez manquer de fond à la retraite.

-    Continuer à cotiser entière-ment à votre régime durant la période de transition, même en ne travaillant pas à temps plein. 

Conditions d’admissibilité : 

-    Avoir plus de 55 ans et moins de 71 ans.

-    Signer avec son employeur une entente de retraite progressive.

-    Diminuer ses heures de travail.

-    Prévoir une date prévue de retraite. 

Faits intéressants

La prestation de retraite pro-gressive ne diminuera pas le montant de votre rente de retraite. Toujours selon Retraite Québec, les modalités de paie-ments de la prestation doivent être prévues dans l’entente. Cependant, le montant ne peut excéder 60 % du montant de la rente à laquelle vous avez droit.  

Voici un exemple concret : vous avez 60 ans et vous avez droit à une rente de retraite de 2000 $ par mois. Vos cotisations salariales excédentaires vous procurent une rente additionnelle de 200 $ par mois. Par ailleurs, le régime vous accorde une prestation de raccordement de 400 $ par mois jusqu’à 65 ans. Si vous prenez votre retraite, votre rente s’élèverait à 2600 $ par mois jusqu’à 65 ans et de 2200 $ par la suite. La prestation de retraite progressive maximale s’élève à 1440 $ par mois, soit 60 % de 2400 $, puisque la rente additionnelle de 200 $ n’est pas incluse dans ce calcul.

Référence: www.rrq.gouv.qc.ca/fr/retraite/retraite_progressive/Pages/retraite_progressive.aspx