La Rentrée

De la garderie à la maternelle, un pas de géant dans la vie des « grands »

Encore hier, vous en étiez à changer les couches et à donner le biberon alors qu’aujourd’hui, votre bébé, qui dans les faits n’en est plus réellement un, s’apprête à franchir un pas de géant dans le monde des « grands » : la rentrée à la maternelle! Cette étape charnière peut être une source de stress importante, autant pour les parents que les enfants. Ainsi, afin que cette transition se réalise en douceur et dans le bonheur, celle-ci se doit d’être préparée et progressive. Voici quelques conseils pour que l’inquiétude laisse place à la quiétude et à la joie de cette nouvelle étape des plus exaltantes!

Des recherches tendent à démontrer que si cette transition est vécue de façon harmonieuse, elle servira d’assise pour les transitions futures et aura un impact réel sur la motivation et l’engagement de l’enfant à l’école. Donc, par extension, elle est susceptible d’avoir une répercussion sur sa persévérance et sa réussite scolaire. Un guide, offert par ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, est d’ailleurs disponible en ligne pour soutenir une première transition scolaire. Pour y jeter un coup d’œil, rendez-vous au www.mfa.gouv.qc.ca.  

La peur de l’inconnu

De nombreuses nouveautés accompagnent cette transition : nouvel environnement, nouveau groupe d’enfants, nouvelles règles de vie et d’apprentissage, nouvel enseignant. Afin de faciliter l’adaptation et créer un engouement par rapport à la rentrée, commencez à parler avec lui de sa future école en démontrant votre enthousiasme. Donnez-lui des exemples concrets de toutes les choses qu’il pourra y faire, comme rencontrer de nouveaux amis, réaliser des bricolages, apprendre de nouvelles choses. Si votre enfant doit prendre l’autobus, rassurez-le et faites avec lui le trajet en auto jusqu’à l’école en suivant l’autobus. Vous pouvez également vous rendre dans la cour d’école pour lui permettre de se familiariser avec l’environnement. 

Enfant impliqué, enfant rassuré

Vous pouvez impliquer votre enfant dans les préparatifs de la rentrée en lui faisant sélectionner ses articles scolaires, son sac d’école, ses crayons et même de nouveaux vêtements. Pourquoi ne pas fabriquer un compte à rebours sous forme de calendrier pour qu’il puisse visualiser le nombre de jours avant le début des classes. Aménagez un lieu dans la maison pour recevoir les travaux scolaires, il peut s’agit d’un babillard, d’une étagère installée dans sa chambre, l’important est de susciter des sentiments positifs quant aux futures activités réalisées en classe. 

Instaurer une routine

Pour éviter que la transition entre les vacances et le début de l’école ne soit trop drastique, habituez votre enfant à un nouveau rythme en établissant une routine. Graduellement, commencez à le coucher et à le lever plus tôt. Le moment venu, votre enfant sera plus reposé et prêt à commencer un horaire plus régulier. De plus, la routine et la constance sont rassurantes puisqu’elles établissent un cadre et des points de repère. Plus le quotidien de l’enfant est prévisible, plus celui-ci se sentira rassuré. Il est également démontré que lorsqu’un enfant a une routine à la maison, il est plus facile pour lui de suivre les consignes à l’école. 

Enfin, la rentrée en maternelle est un gros changement pour ces petites personnes, il faudra assurément un certain moment afin qu’elles s’adaptent à leur nouvel environnement. Soyez à l’écoute de leurs craintes et faites-vous rassurant en leur démontrant que vous serez toujours présents! Une grosse dose d’amour, du renforcement positif et une bonne préparation sont des facteurs gagnants qui vous aideront, vous et votre enfant, à accueillir ce changement comme un événement heureux!