La Rentrée

La reconnaissance des acquis et des compétences, la solution à l’obtention d’un diplôme!

Bien souvent, il existe plus d’un chemin pour arriver à destination et parfois, la route empruntée n’est pas nécessairement linéaire. Il en va de même pour l’éducation, car bien qu’il existe une démarche plus traditionnelle avec l’enseignement magistral, il est également possible de choisir une voie différente pour l’obtention d’un diplôme. C’est d’ailleurs ce que propose le service de formation continue Mastera du Cégep de Jonquière avec la démarche de reconnaissances des acquis et des compétences (RAC).

Qu’est-ce que la RAC

La RAC, en formation professionnelle ou technique, permet de transposer en langage scolaire, les compétences acquises grâce à des expériences de vie et de travail. Au terme d’une démarche rigoureuse, un diplôme officiel (une attestation d’études collégiales ou un diplôme d’études collégiales) sera délivré selon les standards officiels du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. « L’un des principes du ministère est qu’une personne n’a pas à réapprendre ce qu’elle fait déjà ni à refaire dans un contexte scolaire formel des apprentissages qu’elle a déjà réalisés dans d’autres lieux selon d’autres modalités »,
explique Mélanie Bisson, conseillère pédagogique. Le Cégep de Jonquière offre un bel éventail de choix pour la RAC notamment dans les domaines industriel, humain et administratif (bureautique et comptabilité). 

Pas à pas

La RAC s’adresse à des candidats de tous horizons, diplômés, non diplômés ou encore même quasi diplômés. Toute personne désireuse d’entreprendre une démarche de reconnaissance des acquis et des compétences peut le faire à tout moment. Le temps alloué pour l’acquisition du diplôme dépend uniquement de l’avancement et de la motivation du candidat qui chemine à son rythme. 

Une démarche consciencieuse

Les candidats sont invités à contacter l’équipe de Mastera qui sera en mesure de les pister afin de valider dans un premier temps si le profil de la personne est éligible à la démarche de la RAC. Si tel est le cas, le processus d’admission peut être enclenché avec la préparation du dossier. Au cours du processus, le candidat est amené à remplir divers documents, dont des fiches descriptives qui attestent la validité de chacune des compétences en lien avec le diplôme désiré. Le dossier sera ensuite étudié par un conseiller pédagogique ainsi que par un spécialiste de contenu, représenté par un professionnel du domaine, afin de vérifier l’admissibilité du candidat et d’établir les équivalences, s’il y a lieu, en fonction des pièces justificatives présentées. Suivra une entrevue de validation avec le spécialiste du contenu pour s’assurer que le candidat possède toutes les connaissances relatives aux compétences exigées par le ministère. L’étape charnière et décisionnelle est celle de l’évaluation des acquis lors de laquelle le candidat est amené à démontrer ses compétences par des évaluations écrites, des travaux personnels suivis d’un entretien, des observations par un spécialiste sur les lieux de travail ou tout autre moyen menant à la réussite des compétences. 

Le diplôme qui est remis à la fin du processus a la même valeur que celui reçu dans un contexte pédagogique standard. La RAC est une autre façon de concevoir la diplomation et même si le chemin pour y arriver diffère, l’important est qu’à la ligne d’arrivée, tous reçoivent un diplôme reconnu par le ministère.