Santé/Mieux-être

La journée Lavande, pour soutenir la cause de l’épilepsie

L’Association régionale pour les personnes épileptiques — Région 02 (ARPE 02) vous invite à soutenir la cause de l’épilepsie, en participant à une journée bien spéciale : la journée Lavande pour l’épilepsie. Reconnue mondialement, cette journée tenue le 26 mars a pour but d’encourager, d’informer et de soutenir toutes les personnes qui sont atteintes de près ou de loin par l’épilepsie. Bien souvent très discrètes, elles sont plus nombreuses que l’on peut le penser, alors qu’elles représentent 1 % de la population.

Pour participer, il ne suffit que de porter la couleur lavande, peu importe la façon. Nicole Bouchard, coordonnatrice à l’ARPE 02 rappelle : «Si une personne voudrait montrer son appui à la cause, elle n’a qu’à porter du mauve, du violet ou encore du lavande. Un accessoire, du maquillage, des cheveux colorés, un vêtement, des bijoux, des ongles, une cravate ou des lacets de chaussures, tant que c’est mauve, ça fonctionne.»

Mais, ce n’est pas la seule façon de soutenir la cause. Pour les intervenantes, il est aussi important de s’informer. «Prendre deux petites minutes pour s’informer sur ce que c’est l’épilepsie, en s’adressant à nous par exemple, c’est faire le plus beau cadeau à la personne qu’on connaît qui en est atteinte», continue Suzie Ouellet, intervenante. Votre ami, collègue ou membre de la famille est peut-être touché, alors qu’ils sont plus de 2800 personnes à être atteintes du trouble neurologique dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ils bénéficieraient grandement du fait que davantage de personnes s’intéressent à la cause et sachent comment réagir en cas de crise.

Un mois de mars chargé

Tout au long du mois de mars, les projecteurs seront mis sur la cause puisque c’est le mois national de l’épilepsie. Pour l’occasion, l’ARPE 02 a organisé une tonne d’activités pour la faire connaître auprès de la population. 

Deux étudiantes en médecine, Alexe Bélanger et Lisa Minh-Nguyet Lam, tiendront un kiosque sur le trouble neurologique, à la mi-mars, à l’UQAC. Elles informeront les étudiants, en plus de remettre de la documentation ainsi que des objets de promotion sur la cause. Chaque session, elles organisent des activités pour faire connaître l’épilepsie dans le cadre de leur parcours scolaire.

En plus, l’ARPE 02 dévoilera sa campagne d’informations sur les réseaux sociaux. Les intervenantes se chargeront de diffuser de l’information sur la page Facebook Association régionale pour les personnes épileptiques — Région 02 et puis sur leur page Twitter, @EpilepsieSLSJ. Du contenu informatif et scientifique, des témoignages et bien plus se retrouveront sur ces pages. On vous invite à aimer, suivre et partager les différentes publications.

Sachez qu’en tout temps, l’association offre des ateliers d’informations dans tous les milieux pour sensibiliser la population à la cause de l’épilepsie. Que ce soit dans les écoles, dans les entreprises, dans les associations, l’ARPE 02 se déplace dans l’ensemble du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour promouvoir la cause. Ce service est sans frais.

Création d’une table de concertation provinciale

L’ARPE 02 s’est récemment dotée d’une nouvelle arme. Elle à participé à la création d’un regroupement d’associations pour mieux représenter les épileptiques. Épilepsie Outaouais, Épilepsie section de Québec, Épilepsie Montérégie, Épilepsie Mauricie-Centre du Québec, Épilepsie Gaspésie-Sud ainsi que l’ARPE 02 sont maintenant alliés dans la Table de concertation provinciale en Épilepsie (TCPE).

«Il n’y a pas si longtemps, on travaillait tous chacun de notre côté et nous nous sommes dit qu’il y avait plusieurs causes qui nous étaient communes et qu’on pouvait travailler ensemble sur des actions qui seraient utiles pour toute notre clientèle» ajoute Mme Bouchard. «On s’est dit qu’en s’unissant, on allait avoir plus de poids pour faire avancer les choses. Notre but, c’est de faire entente encore plus fortement la voix des épileptiques et de partager des outils et des messages communs», continue-t-elle. Il sera maintenant plus facile pour eux de faire reconnaître les droits des personnes épileptiques au provincial et au national.

Premier partenariat

Le Dr Dang Khoa Nguyen, du centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) est un expert en termes d’épilepsie. Il a participé a de nombreuses recherches pour mieux comprendre le trouble neurologique. Il a également  amené sa famille à travailler pour récolter des sous pour la cause.

Ses enfants créent des origamis, qui seront mis en vente par les associations de la Table de concertation provinciale, dans un premier partenariat. La moitié des fonds iront à la fondation du CHUM pour l’épilepsie et l’autre à la TCPE. 

L’ARPE 02 aura une cinquantaine de petits marques-pages à vendre pour l’occasion. Vous n’avez qu’à entrer en contact avec l’association si vous êtes intéressé à vous en procurer un.