Hervé Ladsous, conseiller spécial au cabinet de la Secrétaire générale de la Francophonie

La francophonie et le développement durable

Paix et démocratie: les valeurs fondatrices de la Francophonie

La paix, la démocratie et les droits de la personne sont au cœur des valeurs que partagent les pays membres de la Francophonie et des objectifs qu’ensemble ils poursuivent. Il s’agit cependant dans chaque cas d’un processus: la démocratie et la paix ne s’imposent pas par décret, pas plus qu’elles ne se créent et ne se perpétuent sous une forme immuable. Elles s’inscrivent dans la durée, dans une perpétuelle alchimie marquée de tensions et de progrès, et dans l’appropriation par les populations concernées qui en sont les bénéficiaires.

C’est précisément sous cet angle que s’est développée l’engagement de la Franco­phonie : accompagner ces processus et les stimuler, marquer les lignes rouges lorsqu’elles sont transgressées , échanger les bonnes pratiques. Tout un corps de doctrine, mais aussi de recettes concrètes, s’est élaboré au fil des années, autour de textes fondateurs comme la Déclaration de Bamako ou celle de Saint Boniface. Toute une série d’actions sont menées au quotidien, sous le signe de la solidarité et avec l’implication active des sociétés civiles et notamment des femmes et des jeunes, pour aider et conseiller, pour alerter lorsqu’un risque de crise surgit, pour trouver les solutions appropriées , bref pour progresser ensemble vers davantage de stabilité, de sécurité et de progrès. 

La langue française a longtemps été la langue de la diplomatie. Elle le reste a bien des égards : partagée dans les cinq continents, ce n’est pas un hasard si elle est l’une des deux langues de travail des Nations Unies. Elle offre l’avantage de la précision, de la nuance et de la clarté tout à la fois. Quoi de plus important pour une négociation ? L’ambiguïté dite constructive, que certains prônent parfois et à laquelle se prêtent davan­tage d’autres langues, finit toujours par se payer. Négocier en français, c’est s’assurer la compréhension mutuelle, la clarté et, par conséquent, la sécurité. 

Hervé Ladsous