La force d'une région

Prendre soin de soi, tout aussi important pour les hommes

Alors que la journée internationale de l’homme vient tout juste de passer et que le mouvement Movember a mis tout le mois les projecteurs sur la santé masculine, le Centre de prévention du suicide SLSJ CPS 02 tenait à rappeler aux hommes qu’il est important de prendre soin d’eux. Même si cette action «n’est pas toujours naturelle», chez cette clientèle, l’intervenant et formateur du Centre de prévention du suicide, Rémi Riverin, rappelle qu’il est tout aussi important pour eux de le faire, peu importe la situation.

Selon lui, beaucoup d’hommes ressentent un lot de pression énorme, pour différentes raisons. Que ce soit le stress quotidien, les problèmes avec les enfants, la conjointe, le travail, la maladie, les conflits, plusieurs ont de la difficulté à gérer les tourbillons de la vie et ne prennent pas le temps de s’arrêter pour le faire. « Je trouve que le mois de novembre est un moment opportun pour leur dire qu’ils ont le droit de penser à eux, que ce n’est pas une perte de temps et qu’ils doivent le prioriser. »

Même si certains hommes ont une plus grande capacité à tolérer et à encaisser les coups, il rappelle que tout le monde a une certaine limite. 

Des solutions

Souvent, ce que l’intervenant dit aux gens, c’est qu’il est normal de commencer par essayer de régler ses problèmes seuls. C’est humain et valorisant, quand on réussit! Mais, si le problème persiste, l’important est d’aller vers quelqu’un de confiance. « Il y a toujours quelqu’un près de nous, qui a la capacité de nous écouter, de nous accompagner, et de nous faire penser à d’autres solutions ou stratégies, bref, qui nous tend la main. Par orgueil, par malaise ou par divers mécanismes, on fait semblant que tout est correct, on refuse les mains tendues. Pourtant, aller vers quelqu’un, c’est la première choses à faire», indique le professionnel.

Si les problèmes persistent, M. Riverin insiste sur l’importance de consulter une ressource extérieure. Par exemple, il souligne que les groupes d’entraide Transition et Trajectoire, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, peuvent s’avérer extrêmement bénéfiques pour les hommes avec des problèmes. « Les gars peuvent parler de ce qu’ils vivent dans le respect, sans jugement, afin de s’aider et d’aider », continue-t-il. 

Pour ceux qui ont un besoin urgent de parler, aux prises avec des idées noires, il y a également le Centre de prévention du suicide qui offre un service d’intervention téléphonique en tout temps, sans frais et confidentiel. N’hésitez plus à vous aider.