Fêtes

Casse-Noisette par le Prisme Culturel: un classique indémodable

Avec ses décors fabuleux, ses danses de styles variés et ses costumes aux mille couleurs, le ballet Casse-Noisette s’est taillé une place comme l’une des traditions du temps des fêtes, dans le cœur des petits et grands. Ce classique de Noël présente par le Prisme Culturel revient cette année pour une 21e édition, pour des représentations au grand public les 20, 21 et 22 décembre. Les spectacles du 17 et 18 décembre sont réservés aux groupes scolaires.

Un monde fascinant 

Tiré du conte de E.T.A. Hoffman, Casse-Noisette ne cesse de trouver de nouveaux adeptes chaque année. Il raconte l’histoire de Clara, qui reçoit, à la veille de Noël, un casse-noisette. Cette nuit-là, la jeune fille est transportée au pays des bonbons. Du rêve à la réalité, elle traverse une foule d’aventures, dans un monde où l’imagination n’a pas de limite. Elle rencontre des flocons dansants, souris, soldats et bien plus qui lui feront vivre une foule d’émotions.

L’univers de la pièce est captivant. Dans l’imaginaire de l’enfance, tout est possible. Les jouets s’animent, les flocons de neige et les fleurs dansent, le tout, sur la célèbre musique de Tchaïkovski. Les couleurs, les costumes flamboyants et les émotions des interprètes font de ce ballet un incontournable du temps des fêtes à découvrir ou à redécouvrir. 

Des danseurs d’exception

Ils seront plus de 130 danseurs à donner vie à ce conte. Provenant de onze municipalités de la région, ils ont été sélectionnés par des auditions en septembre. Ils proviennent majoritairement de la compagnie Ballet Synergie ou encore, ils sont des élèves du Prisme Culturel aux programmes danse-loisirs ou danse-études/arts-études. Cette année, le plus jeune interprète a 7 ans.

Deux danseurs natifs de la région ont été choisis pour interpréter les personnages principaux du conte. Sophie Larouche, qui évolue avec Ballet Synergie, a décroché pour la sixième année le rôle de Clara. La Jonquiéroise a commencé la danse à trois ans avec le Prisme Culturel. Elle a récemment participé à la populaire émission Révolution! 

Le rôle du Prince a, quant à lui, été attribué au Jonquiérois Étienne Tremblay, qui reprendra ce rôle pour la troisième année. Ce dernier a commencé la danse à 9 ans, au Prisme Culturel. Tout au long de sa carrière, il a participé à de nombreuses compétitions d’envergure.