Famille

Mon enfant est anxieux... que faire?

Même à un tout jeune âge, les enfants, tout comme les grands, sont susceptibles de ressentir des appréhensions, des craintes devant l’inconnu. Parfois, cette réaction permet à l’enfant d’agir avec prudence, mais lorsque l’inconnu entraîne des peurs exagérées et que les situations nouvelles n’ont plus rien d’amusant, il importe de trouver des remèdes rassurants.

Tous les enfants ressentent de la peur à un moment ou à un autre. Ils vivent cette peur de façon plus ou moins intense, selon leur stade de développement et leur personnalité. Chez les enfants de 2 à 5 ans, elle est principalement associée à l’imagination, par exemple : peur des monstres, peur du noir. Cependant, dès l’âge de 5 ans, elle commence à s’ancrer à la réalité, à des situations de la vie courante. Peur d’avoir un accident, peur des animaux, peur du feu, peur de ne pas réussir, inquiétudes lors d’une séparation, etc. ne sont que quelques exemples des multiples peurs qui peuvent naître dans leurs jolies petites têtes! Nous pouvons ressentir ces inquiétudes en tant qu’adulte, mais comme votre enfant ne comprend pas encore tout ce qui l’entoure, les siennes sont parfois disproportionnées. C’est ce qu’on appelle l’anxiété.

Signes et symptômes d'un enfant anxieux

Chez les enfants, les signes les plus fréquents de l’anxiété sont :

• les troubles du sommeil : difficulté à s’endormir ou à bien dormir, refus d’aller au lit, cauchemars;

• la perte d’appétit;

• l’évitement : refus d’aller en visite, crises pour ne pas aller à la garderie ou à l’école, etc.;

• la difficulté à se faire des amis;

• les malaises physiques : maux de tête, maux de ventre, maux de cœur, respiration plus rapide ou fatigue;

• les pleurs et les accès de colère;

• l’isolement : replis sur lui-même et difficulté dans ses relations avec les autres.

Ces signes peuvent survenir tant en présence d’autres enfants qu’avec des adultes.

Comment l'aider?

Comme parent, vous pouvez contribuer à prévenir ou à réduire l’anxiété chez votre enfant. Voici quelques moyens d’y arriver:

• Aidez votre enfant à mettre des mots, du concret sur ses émotions. Dites par exemple : « Tu as peur. Je sens ton cœur qui bat vite. » 

• Aidez-le à se préparer à la venue de situations nouvelles par des jeux ou des histoires, jouez à «Faire semblant».

• Félicitez-le quand il réussit à vaincre sa peur. Rappelez-lui celles qu’il a déjà réussi à surmonter.

• Ne laissez pas votre enfant éviter les situations qui l’angoissent. Accompagnez-le à son rythme, de façon progressive, sans minimiser sa peur.

• Instaurez des routines pour les moments clés de la journée (ex. : matin, dodo) pour lui apporter un sentiment de sécurité;

• Adoptez une attitude calme lorsque vous intervenez.

• Montrez à votre enfant comment respirer lentement pour se calmer. Adoptez la technique «Fleur-Chandelle» : on sent la fleur… on souffle la chandelle…

Quand consulter?

À un certain moment, une aide professionnelle peut devenir nécessaire à votre enfant pour combattre son anxiété. Voici quelques signes qui pourraient vous aider à évaluer si tel est le cas :

• Votre enfant présente des signes de peurs de façon continue pendant plus d’un mois.

• Les peurs nuisent aux habitudes de votre enfant : il dort moins bien, il refuse de manger, etc.

• Votre enfant présente des signes de détresse dans plusieurs sphères de sa vie (maison, garderie, école). 

• L’état de votre enfant affecte la vie familiale.

Il est alors recommandé de consulter un professionnel. Votre médecin de famille et le CLSC peuvent vous conseiller sur les ressources appropriées : psychologue, pédopsychiatre, etc. Quel que soit le problème, il vous accompagnera dans la recherche de solutions!

Sources : Gouvernement du Québec, Maman pour la vie.

 + 

Suggestion de lecture

Incroyable Moi maîtrise son anxiété, Nathalie Couture et Geneviève Marcotte, Éditions Midi Trente, 2011. ISBN : 9782923827162

Guide d’intervention pour aider les enfants à mieux comprendre les manifestations physiques, cognitives et émotionnelles de l’anxiété. Par des exercices concrets et des illustrations amusantes l’auteur donne des outils aux enfants pour être en contrôle et ainsi devenir de « Incroyable Moi » !