Valentina  Buttò, étudiante au doctorat en science de l’environnement.
Valentina  Buttò, étudiante au doctorat en science de l’environnement.

UQAC - Découvrez les cycles supérieurs

De l’Italie au Québec - La recherche comme vecteur de développement

La Vitrine
Contenu commandité
Originaire de la Sicile, en Italie, Valentina Buttò est arrivée au Québec  en 2017 avec comme objectif de compléter son doctorat en science de l’environnement à l’Université du Québec à Chicoutimi. Quatre ans plus tard, celle qui vient tout juste de faire sa soutenance de thèse se dit choyée d’avoir complété ses études au Québec, « la terre promise des chercheurs en foresterie » selon ses dires.

Originaire de la Sicile, en Italie, Valentina Buttò est arrivée au Québec  en 2017 avec comme objectif de compléter son doctorat en science de l’environnement à l’Université du Québec à Chicoutimi. Quatre ans plus tard, celle qui vient tout juste de faire sa soutenance de thèse se dit choyée d’avoir complété ses études au Québec, « la terre promise des chercheurs en foresterie » selon ses dires.

C’est sur les facteurs environnementaux qui influencent la croissance de l’épinette noire que Mme Buttò a choisi de faire sa thèse. La pertinence de ses recherches et de son travail est telle qu’elle recevra, ce printemps, la Médaille académique du gouverneur général, remise à des étudiants canadiens dont les succès scolaires ont été exceptionnels. Une reconnaissance qui signifie beaucoup pour Valentina Buttò qui ne parlait même pas français à son arrivée en sol québécois.

« Cette médaille, ça va au-delà des articles que j’ai pu écrire ou des conférences que j’ai pu donner. C’est une reconnaissance du milieu et pour moi c’est la plus belle preuve de mon intégration au Québec », souligne-t-elle.

Ouverture sur le monde

Avant son arrivée au Québec, Valentina Buttò a complété un baccalauréat en foresterie, dans sa région natale, en Sicile, puis une maîtrise centrée sur les impacts des changements climatiques sur les forêts des Alpes, à Padoue, au nord de l’Italie.

« C’est au cours de ma maîtrise que je suis tombée en amour avec la recherche. J’avais de bonnes compétences en anatomie du bois, mais j’avais envie d’en savoir plus, je souhaitais poursuivre au doctorat et je voulais aller à l’international pour le faire », se rappelle-t-elle.

C’est finalement  à Saguenay qu’elle a choisi de poursuivre ses études. Au cours de celles-ci, elle aura cependant eu la chance de visiter la Russie et la France où elle a réalisé des stages. Elle a également travaillé avec des chercheurs provenant de plusieurs autres pays.

« Ce qui est intéressant, c’est qu’un projet de doctorat, ça évolue dans le temps et bien qu’on soit soumis à certaines règles, on peut être créatif et audacieux et faire un projet qui nous ressemble. Moi, par exemple, j’ai choisi de faire plusieurs collaborations avec la Russie et la France, mais aussi de travailler avec des gens possédant diverses expertises en Chine, aux États-Unis, en Suisse et ailleurs en Europe », soutient-elle.

Valentina Buttò avoue apprécier l’esprit de coopération internationale qui existe dans son domaine d’étude. Elle en apprécie également le dynamisme.

 « J’aime le contact avec la forêt et ça tombe bien puisque mon champ d’études est à la fois fondamental et appliqué […] C’est une chance formidable dont profitent les étudiants de l’UQAC d’être aussi près de la nature, de pouvoir y recueillir des données et d’y faire des observations, soutient-elle. Le Laboratoire d’écologie végétale et animale de l’UQAC est par ailleurs reconnu mondialement. Nous sommes un  modèle pour bien d’autres pays en ce qui a trait aux recherches sur le bois. Nous sommes à l’avant-garde dans le domaine », exprime celle qui poursuivra son parcours au postdoctorat avec un contrat de recherche à l’UQAC.

 « La foresterie est un domaine très stimulant où à terme, ce que l’on fait comme recherche pourra être appliqué et apportera quelque chose de positif à la société », souligne Valentina Buttò.


Cette série de cinq portraits est réalisée dans le cadre des Rendez-vous des cycles supérieurs de l’UQAC qui auront lieu les 23 et 24 février prochain. Pour inscription ou information, uqac.ca/rdv-cycles-sup.