Emplois

40 000 postes à pourvoir en tourisme

Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Sophie Richard - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
À l’aube de la saison touristique 2021, l’industrie touristique lance une vaste campagne de recrutement afin de pourvoir 40 000 postes disponibles aux quatre coins de la province. Si les régions en périphérie de Montréal et de Québec sont celles où les besoins en main-d’œuvre sont les plus criants, le Saguenay – Lac-Saint-Jean n’y échappe pas. Plusieurs emplois y sont aussi offerts notamment dans les secteurs de la restauration et de l’hébergement.

Faites briller l’été partout au Québec

C’est sous le thème Faites briller l’été partout au Québec que se déroule la nouvelle campagne de recrutement, financée à parts égales par le ministère du Tourisme et l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, en partenariat avec le réseau des partenaires associatifs régionales et sectorielles, en collaboration avec le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme.

Dotée d’un budget de 500 000$, elle a pour objectif de faire connaître les emplois à pourvoir dans les cinq grands secteurs du tourisme : transport, service de voyage, restauration, loisirs et divertissements et hébergement.

Les besoins sont grands. Principalement dans les zones urbaines telles que Montréal et Québec, mais toutes les régions ont besoin de travailleurs pour faire rayonner leur coin de pays.

« Au Saguenay – Lac-Saint-Jean, annuellement, on a entre 5000 à 7000 emplois qui sont consacrés à l’industrie touristique. On peut penser que cet été, il y a un bon 1000 emplois de disponibles un peu partout sur le territoire pour ceux et celles qui souhaitent venir à la rencontre des touristiques Québécois », affirme la directrice générale de Tourisme Saguenay – Lac-Saint-Jean, Julie Dubord.

« La beauté de l’industrie touristique c’est que la polyvalence est recherchée. Toute expertise, toute expérience peut être mise à profit. Il y a toute sorte de postes différents à combler. C’est un secteur très énergisant. Profiter d’une clientèle en vacances, il n’y a pas mieux », confie Mme Dubord.

Trouver un emploi en tourisme

Afin de faciliter la recherche d’emplois des candidats intéressés par l’industrie touristique, un tout nouveau site Web voit le jour. MonEmploiEnTourisme.com regroupe la majorité des postes ouverts au Québec grâce à un agrégateur qui regroupe les affichages faits sur les sites spécialisés en emploi.

Ainsi, sous l’onglet Trouver un emploi, il est possible d’effectuer une recherche par région, par secteur d’emploi (tourisme, événements, restauration, etc.) ou par type de poste (temps plein, temps partiel, saisonnier, etc.).

+++ 

La restauration et l’hébergement, plus touchés par la pandémie

Depuis plusieurs années déjà, nombre d’entreprises du secteur touristique peinent à combler les postes disponibles. Si la pandémie n’a pas exacerbé  le problème, on constate néanmoins qu’elle a joué un rôle dans le déplacement des besoins de main-d’œuvre, selon la directrice générale de Tourisme Saguenay – Lac-Saint-Jean, Julie Dubord.

« Avec la pandémie, on voit que plusieurs personnes  qui travaillaient, par exemple, en restauration se sont tournées vers un autre secteur d’activité comme le plein air. C’est donc dire qu’il y a eu du mouvement de personnel au sein même de l’industrie. On observe donc de l’affluence  dans certains secteurs, comme le tourisme d’aventure et le plein air, et une situation beaucoup plus difficile pour d'autres secteurs, comme la restauration et l’hébergement », mentionne Julie Dubord.

Il faut dire que la dernière année n’a pas été de tout repos pour la restauration et le secteur hôtelier.  L’insécurité vis-à-vis la fermeture des établissements en lien avec les mesures sanitaires, puis l’annulation des événements corporatifs, des mariages et des congrès ont certainement nui à l’attractivité de ces secteurs d’activités.

Plusieurs postes sont ainsi à pourvoir. Des emplois en contact moins direct avec la clientèle, mais essentielle à l’expérience touristique.

La saison estivale 2021 attendue

« Les entreprises sont prêtes et on sent que les Québécois sont également prêts à découvrir la région cet été. Déjà, en février, on assistait à des réservations hâtives en camping et pour certains attraits. On se croise maintenant les doigts pour que la population respecte les consignes sanitaires afin que nous puissions connaître la meilleure saison possible», affirme Mme Dubord.

Cette dernière souligne d’ailleurs que les entrepreneurs n’ont de cesse de se montrer créatifs pour continuer d’évoluer malgré la situation.

« On ne parle même plus de résilience. Les entrepreneurs ont dépassés ce stade. Ils regardent vers l’avant. Ils affinent l’expérience client, pensent  au développement de leur entreprise. On est en mode action », confie-t-elle.

Mme Dubord rappelle également qu’outre les besoins en personnel, chaque été, l’aide de nombreux bénévoles est essentielle au bon déroulement des festivals et autres événements touristiques. Une autre façon de contribuer au rayonnement de sa région.