L’économie sociale moteur de développement économique et social

Plus que jamais, en 2019, on entend parler de richesses collectives, d’équité et d’autonomie de gestion. Ces concepts, ce sont ceux de l’entrepreneuriat collectif, un modèle d’affaires porteur d’avenir et pour lequel l’intérêt des Québécois ne cesse de s’accroître.

L’économie sociale, c’est quoi?

L’économie sociale, c’est bien plus qu’une poignée d’entreprises aux valeurs communautaires qui ont choisi de faire les choses différemment. C’est une tout autre façon d’entreprendre portée par quelque 11 200 entreprises à travers le Québec qui chaque jour, mettent l’humain à l’avant plan.

«Les entreprises d’économie sociale reposent sur des valeurs organisationnelles qui leur sont propres. Elles ont notamment comme mandat de placer l’humain au cœur de leurs actions, avant même le profit, afin d’enrichir leur communauté. Elles doivent ainsi servir leurs membres ou leur communauté en premier lieu, tout en aspirant à l’autonomie financière», exprime Émilie Lavoie Gagnon, directrice générale de Essor 02, Pôle régional d’économie sociale du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Les profits générés par les entreprises collectives sont réinvestis au sein même de l’entreprise ou de la communauté. Les surplus peuvent aussi être versés en ristourne aux membres. Il s’agit ainsi d’une économie dite de proximité.

Les entreprises d’économie sociale sont par ailleurs administrées de façon démocratique par un conseil d’administration où les membres sont élus et où chacun d’eux a droit à un seul vote peu importe son investissement financier dans l’entreprise.

«Pour les entrepreneurs, il y a de nombreux avantages à choisir ce modèle d’affaires, explique Émilie Lavoie Gagnon. On le fait avant tout pour les valeurs sociales et démocratiques ainsi que pour répondre à un besoin exprimé par sa communauté ou par un groupe de gens issus de celle-ci. Opter pour l’entreprise collective, c’est aussi partager les responsabilités et les risques liés au monde des affaires et cela permet souvent d’aspirer à un mode de vie plus équilibré», renchérit-elle.

Les 5 principes de l’économie sociale

  1. La finalité sociale
  2. La démocratie
  3. La participation
  4. La primauté de la personne
  5. L’autonomie de gestion