Développement durable

Les écocentres, un modèle de développement durable

Les écocentres représentent un modèle parfait de développement durable. C’est pour cette raison que la Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean incite la population à s’y rendre pour y déposer différentes matières qui peuvent être récupérées.

« Le coup de pouce pour l’environnement est indéniable. De plus, les écocentres sont bons pour l’économie, car ça donne de l’emploi et ça permet à des entreprises de chez nous qui se spécialisent dans la valorisation du matériel et/ou de son transport de faire des affaires.

Finalement, c’est bon pour les causes sociales, car beaucoup d’articles déposés qui sont réutilisables retournent à des organismes qui viennent en aide à des personnes moins fortunées, souligne la responsable des communications Stéphanie Fortin.
En effet, les écocentres permettent de donner une deuxième vie à des appareils électriques, meubles, vélos, vaisselle, livres, jouets et articles de sport.

De plus, comme il y a des écocentres dans plusieurs municipalités, ça réduit la production de gaz à effet de serre liée aux déplacements des véhicules. L’implantation des écocentres a aussi diminué le nombre de camions utilisés pour les cueillettes spéciales. Aussi, ça réduit la quantité de déchets envoyés au dépotoir.

La direction de la RMR est très satisfaite de l’utilisation que fait la population des écocentres. « Les services de nos écocentres sont de plus en plus connus. Leur utilisation augmente chaque année. En 2017, nous avons enregistré 163 000 visites dans les huit écocentres. Dans ce domaine, comme rien n’est jamais acquis, il faut toujours répéter l’importance de récupérer et dire ce qui va dans le bac bleu et ce qui peut être valorisé en l’envoyant à l’écocentre. Il y a toujours place à l’amélioration », mentionne-t-elle.

Les gens sont invités à y penser à deux fois avant de jeter quelques choses à la poubelle. Ils doivent se poser la question si ça peut se récupérer. Comme on ne va pas à l’écocentre tous les jours, vaut mieux garder à un endroit les articles que l’on peut y déposer au lieu de vouloir s’en débarrasser en le faisant disparaitre dans la poubelle. « On n’a pas toujours besoin d’un pick-up pour transporter les articles. La majorité du temps, ça se transporte en voiture, précise Stéphanie Fortin.

C’est 90% des produits acheminés qui sont valorisés. Les gens peuvent apporter les vieux pots de peinture, des bonbonnes de propane, des produits dangereux, du matériel électronique, du bois et des branches, du styromousse, des produits ferreux, des pneus, etc. 

Pour en savoir plus sur les écocentres consulter le site internet de la RMR au rmrlac.qc.ca/les-ecocentres.