Des jeunes nous parlent

Sept thèmes et enjeux qui nous préoccupent

Les sujets qui animent la société préoccupent les jeunes. Pour preuve, voici un résumé des opinions et commentaires exprimés par des élèves de la Polyvalente Quatre-Vents, en vue de cette publication.

L'intimidation

L’intimidation est quelque chose qui doit être pris très au sérieux. Oui, il y en a moins qu’avant, puisqu’on en parle plus dans les écoles. Ils savent aussi qu’il ne faut pas tolérer l’intimidation, que l’on en soit victime ou témoin.  À la polyvalente il y a même un espace réservé aux élèves de première secondaire. C’est bien, ça leur permet de s’habituer tranquillement à leur nouvelle école.

L'immigration

Renvoyer les gens dans leur pays, où c’est la guerre, ça n’a pas de sens. Les gens ont le droit de vivre où ils veulent. On doit bien accueillir les immigrants. Il ne faut pas les juger parce qu’ils sont différents. Au contraire, il faut prendre le temps de les connaître et non faire de la discrimination. Ces gens ont de belles cultures à partager.

L'autorité

S’il n’y avait pas d’autorité, personne ne se respecterait et il y aurait des conflits partout.

L’autorité pour les jeunes, ce sont les parents et les professeurs, pour les adultes ce sont les représentants de la Loi. Certaines règles sont différentes, mais que l’on soit enfant ou adulte, il est important de respecter l’autorité.

L'argent

L’argent c’est important, on en a besoin pour vivre, car il n’y a rien de gratuit. Mais l’argent, ça n’achète pas le bonheur. Un jeune nous mentionne avoir eu le choix d’aller travailler avec son père et de se faire de l’argent, ou d’aller passer la journée avec son grand-père. Il a choisi son grand-père parce qu’il voulait profiter du temps qu’il a avec lui. Pour eux, ces moments de bonheur sont plus importants que l’argent!

La famille

La famille c’est une source importante de motivation et de soutien. Souvent, notre milieu familial influence ce qu’on fera quand on sera plus vieux.

La politique québécoise et canadienne

Les jeunes considèrent qu’en période d’élection, les politiciens disent des choses pour se faire élire et quand ils sont élus, ils ne tiennent pas parole et font même le contraire de ce qu’ils avaient dit.

La politique américaine

Un élève nous dit : «Les Américains se sont trumpé en élisant Doland Trump, ils auraient dû élire une femme. Mme Clinton avait une pensée beaucoup plus éclairée.» D’après eux, M. Trump crée des conflits, alors qu’Obama n’aggravait jamais les choses, il amenait des solutions. Contrairement à ce que pense M. Trump, il ne devrait pas fermer son pays aux immigrants, parce que l’immigration apporte la diversité culturelle.

Ils pensent aussi que Trump aurait tort d’installer un mur à la frontière mexicaine, parce qu’il n’y a pas que des méchants au Mexique, il y a aussi des gens très biens qui devraient avoir le droit de circuler entre les deux pays.