Vue générale de l’édifice du Royaume, CFP Jonquière.

Des jeunes nous parlent

CFP Jonquière : accès direct au marché du travail

La formation professionnelle (FP) offre un environnement d’apprentissage qui diffère beaucoup des écoles secondaires. Les Centres de formation professionnelle (CFP) se veulent des lieux d’apprentissage pratique où les enseignements sont mis en application de façon concrète.

Cette approche dite par compétences représente un élément de motivation pour les étudiants. Ces derniers n’ont pas l’impression de perdre leur temps à faire du théorique. Les apprentissages faits en classe sont rapidement mis en pratique dans les ateliers. Il y a une adéquation entre les compétences acquises et les compétences recherchées sur le marché du travail.

Une clientèle hétérogène

La clientèle est aussi beaucoup plus diversifiée. En fait, la grande hétérogénéité de la clientèle est le premier élément qui nous frappe lorsqu’on circule dans un CFP. On y voit des jeunes fraîchement sortis du secondaire, y côtoyer des adultes de tous âges.  

Des étudiants tournés vers l’avenir

En discutant avec les étudiants, on s’aperçoit que les raisons de choisir la FP sont multiples. Pour certains, il s’agit d’un pont vers une technique, pour d’autres, une avenue de carrière ou encore l’occasion de prendre un nouveau virage sur le plan professionnel. Cependant, tous ont fait ce choix dans la même perspective: se créer un futur prometteur, apprendre un métier pour ouvrir ses horizons de carrières, avec diplôme à l’appui.

Un désir de réussite

Pour bon nombre de ces étudiants qui doivent concilier travail et études, parfois même travail-études-famille, compléter sa formation représente un défi de taille. Mais, dans la majorité des cas, le désir de réussite leur permet de trouver la motivation pour persévérer. 

Une part importante de cette motivation provient des enseignants. Ces gens passionnés, qui ont eux-mêmes étudié dans un CFP et pratiqué leur métier avant de se tourner vers l’enseignement sont en mesure de bien comprendre ce que vivent les étudiants. Ils connaissent leur réalité et sont ainsi bien placés pour les soutenir.

Centre de formation professionnelle Jonquière 

Dans le cadre de sa série de reportage Des jeunes nous parlent, Le Quotidien a rencontré des élèves du programme Électricité du Centre de formation professionnelle Jonquière. Au total, 1202 élèves sont inscrits dans l’un des 25 programmes de FP offerts par la Commission scolaire De la Jonquière.

Les étudiants rencontrés sont inscrits aux cours du soir et la majorité travaillent de jour. Ils se présentent à leurs premiers cours à 15 h 30 et terminent vers 23 h. Certains font même le trajet du Lac-St-Jean à Jonquière quotidiennement pour suivre leur formation.Tous affirment que leur choix a engendré de nombreux sacrifices aussi bien de leur part, que pour leurs proches. Néanmoins, ils ne regrettent pas leur choix, puisqu’ils le font pour leur avenir.

"J’éprouve un grand respect pour mes étudiants. J’ai conscience du contexte parfois difficile que certains vivent. Aussi, mon objectif est de les stimuler, de les encourager à persévérer et  de les aider à cultiver la passion de leur métier, car quelqu’un de passionné va toujours être porté à aller plus loin, à se dépasser et à s’intéresser davantage à ce qu’il fait. Ce dont je suis le plus fier comme enseignant, c’est lorsque je parviens à développer leur sentiment de satisfaction et de fierté. Je considère qu’en tant que pédagogue les enseignants bénéficient d’une relation privilégiée avec leurs étudiants. C’est d’ailleurs ce qui  m’a amené à poursuivre mes études au niveau universitaire. Après un baccalauréat en enseignement au professionnel, je complète actuellement une maîtrise sur la relation maître élèves en formation professionnelle." - Martin St-Pierre, Enseignant en électricité, CFP Jonquière