Saguenay en neige

Des habitations de glace au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Martin Thivierge et sa conjointe Fanny Fay Tremblay-Girard sont venus à Saguenay en Neige démontrer leur MaisoNeige. On invite les gens à visiter cette maisonnette de neige et de glace tout au long du festival. En plus de présenter ce produit, ils donnent un avant-goût du nouvel hébergement construit à Sainte-Rose-du-Nord: une auberge de glace appelée Ô Pirates de l’art.

isoNeige car il pense que ce produit pourrait devenir populaire. M. Thivierge et sa conjointe en ont déjà construit six, de différents modèles. Ils n’en font jamais une pareille, parce que comme cela, ils ont davantage de choix à montrer à un potentiel acheteur.

Ô pirates de l’art

Le couple a aussi une auberge de glace à s’occuper. Il y a quelques années, le sculpteur Martin Thivierge se cherchait un nouveau projet. «C’est un projet dont tous les artistes parlaient pendant les fêtes. Tout le monde avait des idées, mais moi, je me suis tanné d’attendre et je me suis dit que je le faisais.» Il a embarqué sa conjointe dans l’idée et ensemble, ils ont créé la première MaisoNeige, chez eux. L’an dernier, ils ont répété l’expérience, mais elle était située cette fois-ci près de l’auberge d’un ami, à Sainte-Rose-du-Nord. Elle comportait une chambre luxueuse dans laquelle les convives pouvaient dormir.

Cette année, le couple a décidé de prendre ce qui a fonctionné des autres années et de diversifier leur offre de produits. Ô pirates de l’art est située sur leur terrain, au 288 rue du Quai. «Parce que c’est chez nous, j’ai toute la neige, j’ai le territoire, le propriétaire est toujours d’accord avec moi et tout marche», souligne le créateur. 

La pièce ressemble maintenant à un dortoir avec quatre lits. Les intéressés peuvent la louer pour y passer un séjour. Elle est située à côté d’une cabane à pêche, recyclée en cuisinette. Ce qui fait que quelqu’un peut louer l’auberge, y dormir, se faire à manger et profiter du coin! On peut aussi avoir accès à des auberges du village lorsqu’on réserve pour la nuit.

Mais ça ne s’arrête pas là. On peut aussi simplement louer l’auberge pour faire un souper avec des amis. M. Thivierge explique qu’il y a plusieurs possibilités : «C’est aussi une salle en location pour faire un événement, on l’appelle la salle Multineige! Tu pourrais venir te marier dedans, faire un souper de famille ou encore un party d’employés.»

Ce qui est intéressant avec cette auberge, c’est qu’elle s’agrandit avec le temps. «L’auberge de glace qu’on a fait est constamment en construction. À toutes les fois qu’on a fini une partie, on prend le coffrage, on le met à côté et on continue», relève le sculpteur. C’est ce qui fait que quelqu’un qui serait venu au début de l’hiver pourrait voir de nouvelles pièces lorsqu’il y reviendra plus tard. Le couple aimerait bientôt ajouter une chambre fermée avec un lit king.

Activités en tout genre  

Il y a aussi plusieurs événements qui se déroulent sur le site. «Pour rentabiliser, il faut diversifier nos moyens surtout parce que nous ne sommes pas connus. C’est ce qui fait que toutes les deux semaines on fait des événements culturels, comme des spectacles, une soirée geek, un beach party ou une soirée de feu et glace. On veut faire connaître la place et qu’elle vive autrement que par la location», précise Fanny Fay Tremblay-Girard. Si certains veulent s’initier à la sculpture sur neige, ils peuvent le faire sur place.

Le couple bouillonne d’idées pour le futur de leur projet. Bien qu’il en soit à sa troisième année, le projet est encore en stade embryonnaire. Ils aimeraient voir d’ici quelques années un véritable village de glace, dans leur cour. La sculpteure s’imagine très bien faire une chapelle païenne, pour des rituels ou des cérémonies.

Des sculpteurs d’expérience

Martin Thivierge avoue que c’est grâce à Saguenay en Neige qu’il est sculpteur aujourd’hui. «Nous sommes des étudiants du festival, c’est ici que nous avons commencé», rapporte-t-il. Cela fait maintenant 22 ans qu’il a commencé dans le volet scolaire, tandis que Mme Tremblay-Girard compte 12 ans d’expérience, alors qu’elle s’était jointe à l’équipe de son conjoint dans la catégorie professionnelle. Tous les deux ont travaillé à l’Hôtel de Glace, à Québec, où ils ont appris les rudiments pour créer leur propre auberge de glace. Ils sont aussi derrière les décors ornementaux du site, avec Thomas Meloche.

Toutes les informations concernant les MaisoNeiges se retrouvent au maisoneige.wixsite.com/maisoneige.