Vacances d'été

De nouveaux pensionnaires pour le Zoo sauvage de Saint-Félicien

Les amateurs d’animaux ont un arrêt à faire cet été, et c’est au Zoo sauvage de Saint-Félicien. Sa grande famille s’agrandit, alors que des bébés ours polaires, des pandas roux ainsi qu’une meute de loups arctiques feront graduellement leur entrée dans le sanctuaire au cours des prochaines semaines. Ils s’ajoutent à la centaine d’espèces déjà présente au site touristique.

Le Zoo de Saint-Félicien a accueilli plus tôt dans l’année deux bébés ours blancs, qui n’ont pas passé inaperçus auprès du monde entier. Présentés dans des vidéos sur la page Facebook du zoo, ils ont attiré l’attention de milliers d’amateurs d’animaux qui les ont regardés grandir. Maintenant prêts à faire face au monde extérieur, ils seront graduellement transférés dans le nouvel enclos du zoo. Kinuk et Shouka sont sortis plus tôt ce mois-ci et ont déjà conquis le cœur de plusieurs amateurs. 

Christine Gagnon, biologiste et directrice en conservation et éducation, est persuadée que les visiteurs craqueront pour ces deux tout-petits. «À cet âge-là, ils sont pleins d’énergie et sont très actifs. Ils seront toujours en train de jouer», affirme-t-elle. Elle ajoute: «C’est aussi magnifique de voir les mères qui s’occupent chacune de leur enfant. On peut voir comment elles sont proches d’eux et comment elles les réconfortent.»

De nouvelles espèces débarquent

Les fidèles du zoo auront encore des surprises lors de leur passage cet été, alors que de nouvelles espèces s’installeront entre les murs du zoo. Premièrement, ce sont deux adorables pandas roux qui pourront être aperçus dans un nouvel habitat, spécialement conçu pour eux. Ils charmeront sans aucun doute les visiteurs grâce à leur pelage coloré ainsi que leur mignon petit visage.  

Une meute de loups arctiques fera également son entrée au Zoo sauvage de Saint-Félicien. L’organisation en a fait l’acquisition cette année et a préparé un tout nouvel habitat qui sera visible de la balade dans le Parc des sentiers de la nature. Ils seront situés en face de l’emplacement des loups gris. «Quand on arrive en train, on a vraiment l’impression d’entrer dans leur habitat», continue la biologiste. 

Rappelons aussi que l’année dernière, le Zoo sauvage de Saint-Félicien a accueilli un groupe de géladas, ces primates au physique bien surprenants. Installés confortablement dans l’ancien habitat des ours blancs, ces animaux bien rigolos surprennent avec leurs mimiques amusantes et leurs sons bien à eux.

Les incontournables

Lors de votre prochaine visite au zoo, ne manquez surtout pas le Parc des sentiers de la nature, un incontournable du zoo. Cette balade en train permet de découvrir une multitude d’espèces en semi-liberté sur un trajet d’environ 7 kilomètres. Bisons, ours noirs, bœufs musqués, il faut garder l’œil ouvert pour apercevoir la foule d’animaux vous entourant durant ce trajet unique.  Un guide expérimenté vous donnera une multitude d’informations intéressantes sur chacune des espèces à proximité.

Également, le parcours nocturne multimédia appelé Anima Lumina, est à découvrir. Cette attraction, créée il y a quelques années, continue de surprendre et de charmer les visiteurs. Éclairages, projections vidéo, trames sonores originales et envoûtantes animent cette marche à la nuit tombée qui rend hommage aux mystères enchanteurs de la nature. L’activité commencera à partir du  22 juin prochain.

Les passeports pour la saison estivale sont toujours en prévente, pour un temps limité. Ils sont présentement au meilleur prix disponible et permettent de profiter du Zoo sauvage de Saint-Félicien tout l’été. Plusieurs types de passeports sont disponibles. Communiquez avec le zoo pour plus de détails.