C’est un grand honneur pour Ann-Laurie Bergeron, propriétaire de la Boutique Béluga, de s’être vue décerner le prestigieux titre d’Entreprise de l’année. Cette entrepreneur est un modèle inspirant pour les jeunes gens d’affaires.

Gala du mérite économique 2018

Boutique Béluga nommée Entreprise de l'année

La propriétaire de la Boutique Béluga, Ann-Laurie Bergeron ne s’attendait vraiment pas à remporter le Dubuc de l’Entreprise de l’année lors du 14e Gala du mérite économique de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord.

La jeune femme a été très surprise que son entreprise située au Faubourg Sagamie remporte ce prestigieux prix. Ann-Laurie Bergeron est
heureuse de l’impulsion que cette distinction va donner à son commerce de vêtements pour enfants. « Je ne m’y attendais vraiment pas! C’est très stimulant de recevoir ce genre de reconnaissance. Notre entreprise s’inscrivait bien avec le thème de cette année qui était l’empreinte d’une nouvelle ère. Ça fait un an que je suis propriétaire en prenant la relève de ma mère qui a fondé cette boutique il y a 27 ans. J’ai propulsé les ventes en utilisant énormément les médias sociaux et en continuant à bonifier l’expérience client »,
commente la femme de 27 ans.

Le jury a été séduit par le dynamisme de ce commerce qui n’a pas eu peur d’oser dans le but de toujours s’adapter aux besoins grandissants de sa clientèle. « Au cours des dernières années, elle a d’ailleurs pris un virage à 180 degrés et les médias sociaux font désormais partie de son quotidien. L’entreprise lauréate se démarque également par son implication sociale. Elle est résolument
tournée vers l’avenir et représente bien la nouvelle ère », a-t-on livré comme message lors de la
remise du prix, le jeudi 19 avril dernier.

La femme d’affaires, qui possède une formation universitaire en économie, poursuit ce que sa mère Lina Pilote a fondé dans son garage au début des années 90. Passionnée de mode enfantine, elle a confectionné sa propre ligne de vêtements. Le
succès est tel que la manufacture a atteint jusqu’à 15 employés. Au cours des années, la confection a été abandonnée pour faire place à la vente au détail. Aujourd’hui, on retrouve plus de 180 marques différentes dont près de 100 sont du Québec.
Béluga dispose de plusieurs exclusivités régionales.

« C’est drôle, elle ne voulait pas que je prenne la relève. Elle voulait que je fasse des études universitaires, ce que j’ai fait. Mais j’ai toujours eu en tête de prendre la relève. J’ai porté les vêtements Béluga, j’ai travaillé dans l’entreprise. Je me souviens que j’avais fait un travail à 17 ans et je disais que je voulais être entrepreneure et poursuivre l’œuvre de ma mère », raconte la dynamique Ann-Laurie Bergeron.

L’entreprise a le vent dans les voiles. Pour preuve, une succursale sera bientôt ouverte à Alma. L’emplacement sera dévoilé plus tard.  « Nous avons beaucoup de clientes au Lac-Saint-Jean. Nous voulions nous rapprocher d’elles. Récemment, nous avons installé une boutique éphémère à Alma et la réponse a été incroyable », lance-t-elle.

Par ailleurs, une boutique en ligne verra le jour dans quelques semaines. La propriétaire tenait à prendre son temps pour mettre en place un site transactionnel adapté aux besoins et réalités du commerce en ligne d’aujourd’hui.

Lauréate catégorie Commerce

La Boutique Béluga a aussi remporté le Dubuc Le Quotidien/Le Progrès - catégorie Commerce et était en lice pour le prix transfert d’entreprise et relève.