Centre de l’audition & acouphène

Surmonter les peurs et les mythes reliés à l’acouphène

Voici les faits :

1. L’acouphène n’affecte pas votre audition.

Si vous avez de la difficulté à entendre certains sons ou à comprendre la parole, vous avez probablement une perte auditive. Environ 90% des gens qui ont un acouphène chronique présentent aussi une atteinte auditive. Ce n’est toutefois pas l’acouphène qui empêche d’entendre, mais bien la perte d’audition. Ce sont deux problèmes reliés, mais différents. De plus, le fait d’avoir un acouphène ne signifie pas que votre audition diminuera, mais il est recommandé de consulter pour bien évaluer votre situation et vous fournir des conseils adaptés à vos besoins en matière de gestion d’acouphène. Une évaluation auditive est généralement un prérequis lorsque la personne consulte pour le motif d’un acouphène.

2. L’acouphène est un symptôme et non une maladie. 

Et Il n’indique pas que vous avez nécessairement une maladie grave! L’acouphène est le signe d’un déséquilibre à l’intérieur du système auditif. Il est très rare que ce soit un problème grave, puisqu’il s’agit bien souvent du symptôme d’un dysfonctionnement dans le système auditif. Ce problème d’audition peut être permanent ou temporaire, le mot d’ordre est de consulter pour bien évaluer ce qui se passe.

Par exemple, l’acouphène pourrait être associé à un bouchon occlusif de cérumen ou encore une infection de l’oreille, pouvant alors être de nature temporaire.

3. Le dérangement peut varier d’une personne à l’autre.

Deux personnes avec un acouphène similaire peuvent ne pas réagir de la même façon, un sera dérangé et l’autre non. Il est aussi vrai que l’acouphène peut mener parfois jusqu’à la dépression, mais il existe toutes sortes de solutions pour gérer l’acouphène et éviter d’en arriver à ce stade. Il ne faut pas non plus penser que plus le degré de surdité est avancé, plus l’acouphène sera fort, il y a d’autres facteurs qui expliquent le dérangement qui diffère d’une personne à l’autre.

4. On ne peut prédire si l’acouphène changera.

Il est difficile de prévoir l’évolution de l’acouphène. En revanche, il est plutôt rare qu’il augmente avec le temps. Au contraire, avec le processus d’habituation normal, les gens auront parfois l’impression que l’intensité diminue. Il faut aussi garder en mémoire que plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle dans l’intensité de l’acouphène (stress, médication, exposition au bruit, problème de communication, etc.).

5. Vous avez un contrôle sur votre acouphène.

C’est absolument faux de dire qu’il n’y a rien à faire avec l’acouphène. Tout d’abord, vous devez apprendre ce qu’est l’acouphène : la compréhension du problème le rend souvent bien moins inquiétant. Ensuite, en apprenant à gérer l’acouphène et l’impact qu’il a sur vous et votre qualité de vie (perturbation des activités quotidiennes), vous aurez un meilleur contrôle sur celui-ci. Une prise en charge par une équipe d’experts en acouphène permet d’aller chercher les meilleurs outils pour gérer ce symptôme désagréable.

Pourquoi l’acouphène peut devenir un problème?

  • C’est nouveau / Il a changé;
  • C’est inquiétant;
  • C’est agaçant;
  • C’est persistant;
  • Cela nous remémore des souvenirs négatifs (ex : accident);
  • Nous avons l’impression de n’avoir aucun contrôle dessus!


Votre qualité de vie peut donc en être affectée. L’acouphène peut causer :

  • Difficultés de concentration;
  • Problèmes de sommeil;
  • Irritation, anxiété, stress, dépression, frustration;
  • Isolement social.

Statistiques Canada rappelle que, malgré son apparence banale, l’acouphène est un problème de santé qui peut causer de la détresse. Une fois pris en charge par une équipe multidisciplinaire, le pronostic à long terme de l’acouphène est excellent. Il est avant tout possible d’améliorer la qualité de vie de la personne atteinte d’acouphène. Pour plus d’informations, Le Centre de l’audition & acouphène peut vous accompagner à toutes les étapes avec son équipe multidisciplinaire composée d’ORL, d’audiologistes, d’audioprothésistes et d’un neuropsychologue spécialisé en acouphène. (1 800-SURDITÉ)

Plus on attend que l’acouphène prenne de la place, plus il peut devenir chronique et difficile à gérer, voilà donc la preuve de l’importance d’aller chercher les meilleurs conseils le plus rapidement possible.