MonDeuil.ca

Apprendre à vivre avec le deuil

Chaque deuil est unique; aussi unique que la personne qui le vit. Sylvie Giasson en sait quelque chose, elle qui a perdu son mari, Jacques Beaune, en octobre 2018.

«On dit que le deuil s’estompe avec le temps. Je ne pense pas que mon sentiment de perte va diminuer, mais plutôt que ma vie, en continuant, va en quelque sorte “s’élargir” autour du vide que je ressens, et le rendre plus soutenable. L’amour, lui, restera toujours intact.» 

Après quatre jours à l’hôpital et une dernière semaine passée à la maison, Jacques fut admis dans une maison de soins palliatifs, où il est décédé deux mois plus tard. 

S’habituer à vivre sans son mari n’est pas chose facile pour Sylvie. Toutes les «premières fois» s’avèrent difficiles, confie-t-elle, «pas seulement le premier anniversaire de mariage, par exemple, mais aussi la première fois où on se retrouve à manger chez un couple d’amis et qu’il y a une chaise vide à table». 

Mais Sylvie a trouvé des moyens de composer avec son deuil.  Après la mort de Jacques, elle a vendu leur condo et s’est installée au bord de la rivière du Lièvre, dans l’Outaouais, un projet que le couple s’apprêtait à réaliser. 

«La nature est pour moi une source de guérison spirituelle, explique Sylvie. J’aime jouer dehors et comme les cousins et cousines de Jacques habitent autour, j’ai à la fois la solitude et le soutien dont j’ai besoin. Je n’hésite pas à demander de l’aide à mes proches, ce qui me sauve. Chaque jour, pour ne pas me laisser aller, j’essaie de m’aimer moi-même comme Jacques l’aurait fait», ajoute-t-elle.  

«Pour moi, on est toujours ensemble et on s’aime encore», confie Sylvie. 

Sylvie sait par expérience qu’un deuil s’avérera souvent plus long et plus compliqué que prévu et que les ressources d’aide en la matière sont peu nombreuses. Pour aider d’autres personnes, elle a publié son histoire sur MonDeuil.ca, un site de soutien gratuit et confidentiel pour les personnes en deuil. Trouver des moyens d’honorer la mémoire de la personne décédée est une façon parmi d’autres de cheminer dans son deuil.