Le Quotidien
Coupes forestières au lac Kénogami : la dégradation visuelle est débutée

Aire protégée du lac Kénogami

Coupes forestières au lac Kénogami : la dégradation visuelle est débutée

La Vitrine
Contenu commandité
Malgré les vives préoccupations exprimées par des membres de la communauté scientifique et par plusieurs citoyens et élus de la région, les coupes forestières hivernales sur la rive sud du lac Kénogami sont débutées et l’impact sur le paysage est déjà tristement saisissant. Les zones de récolte sont maintenant visibles de la chapelle Saint-Cyriac et sont de plus en plus apparentes, plus les journées passent, alors que le travail s’effectue de jour comme de nuit.
Le paysage du lac Kénogami altéré par des coupes à blanc

REGROUPEMENT DES VILLÉGIATEURS LAC KÉNOGAMI

Le paysage du lac Kénogami altéré par des coupes à blanc

La Vitrine
Contenu commandité
À compter de l’hiver 2022, une nouvelle phase du plan d’aménagement spécial TBE débutera dans le secteur sud du lac Kénogami. Des coupes forestières qui auront lieu en bordure de la rivière Pikauba, jusqu’aux rives du lac Kénogami, vont dénaturer les paysages du lac Kénogami. Les plaisanciers et les résidents du secteur, ainsi que les visiteurs qui fréquentent la plage et le Centre touristique Lac-Kénogami auront pour panorama la scène désolante de coupes à blanc. Avant que ce secteur du plan d’eau ne retrouve sa forêt luxuriante, plusieurs décennies vont s’écouler.
L’aire protégée du lac Kénogami : une forêt chez-nous, pour nous

Regroupement des villégiateurs lac Kénogami

L’aire protégée du lac Kénogami : une forêt chez-nous, pour nous

La Vitrine
Contenu commandité
En avril 2011, le gouvernement du Québec s’engageait à doter le Québec d’un réseau d’aires protégées représentatif de l’ensemble de sa diversité biologique de manière à couvrir 12 % de la superficie de la province d’ici 2015. Cet objectif est passé à 17 %, avant la fin de l’année 2020, en vertu de la Convention sur la diversité biologique des Nations unies.