Diane Kiendredeogo - Nom de l’entreprise : Boutique Mika - Lieu : Montréal (Plateau-Mont-Royal) - Secteur d’activité : Mode - Cédants : Anis Bacouche et Amel Affani - Repreneuse : Diane Kiendredeogo

SÉRIE - À votre tour! 1/6

Boutique Mika à Montréal : plus qu’une vision, une conviction

Des projets, Diane Kiendredeogo en a plein la tête pour sa nouvelle acquisition : Boutique Mika.  Situé sur le Plateau-Mont-Royal à Montréal, le commerce est spécialisé dans la vente de vêtements, de sacs et de bijoux. Mais avec sa nouvelle propriétaire, il va faire peau neuve…

Originaire du Burkina Faso, Diane Kiendredeogo arrive pour la première fois au Québec il y a deux ans. Auparavant à la tête d’une boutique spécialisée en cosmétique pendant plusieurs années, elle ne rêve que d’une chose en posant le pied dans la province : redevenir propriétaire d’un commerce. « Quand je suis arrivée à Montréal, j’ai d’abord cherché un emploi, raconte-t-elle, mais j’avais déjà le projet d’acquérir une entreprise et de la développer. »

Pour éviter les erreurs

Réflexion, recherche d’occasions d’affaires, planification : Diane Kiendredeogo est passée par plusieurs étapes avant d’acquérir Boutique Mika. « Comme je suis nouvelle dans le milieu des affaires québécois, je tenais vraiment à être accompagnée dans mes démarches pour ne pas me tromper ni risquer de perdre du temps et de l’argent. »

L’entrepreneure a donc fait appel au Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ), spécialisé dans l’accompagnement des cédants et des repreneurs lors du processus de transfert de propriété. « J’avais déjà identifié le commerce que je voulais acheter, explique Mme Kiendredeogo. Les conseillers du CTEQ m’ont aidé à passer au travers des nombreuses questions légales et administratives. Ça m’a beaucoup rassurée de les avoir à mes côtés tout au long de l’acquisition. »

Le CTEQ a mis la future propriétaire de la boutique Mika en relation avec des partenaires pouvant l’aider dans la mise en place et le développement de son commerce. Parce que Diane Kiendredeogo a une vision bien précise de l’avenir : elle veut miser sur le développement durable. « Je ne souhaite pas simplement vendre des vêtements, explique-t-elle. Je veux que mes produits soient d’origine québécoise, avec du matériel de bonne qualité, et surtout qu’ils soient fabriqués en respectant l’environnement. C’est vraiment important pour moi. »

Ayant déjà repris telle quelle l’activité du propriétaire précédent, Diane Kiendredeogo est actuellement à la recherche de financement pour l’aider à concrétiser son nouveau projet d’affaires. Elle est bien décidée à amorcer des changements dès que possible pour apporter sa touche personnelle au marché du vêtement québécois.

Catherine Fisette, conseillère CTEQ

Secret de réussite

« Peu importe de quel pays on vient, l’esprit entrepreneurial et les capacités de gestion sont des qualités qui s’appliquent partout. L’essentiel est de bien s’entourer afin de mieux saisir les subtilités de la culture des affaires du pays d’adoption, ainsi que la législation et les règlementations du marché. Des entrepreneurs qui ont réussi dans leur pays d’origine ont toutes les chances de succès ailleurs s’ils sont bien accompagnés », affirme Catherine Fisette, conseillère au CTEQ. « Diane Kiendredeogo a eu une belle expérience au Burkina Faso. Avant de se lancer dans une nouvelle aventure au Québec, elle avait longuement réfléchi à ce qu’elle recherchait, en lien avec ses intérêts, ses forces et ses expériences. Nous n’avons aucun doute qu’elle a fait le bon choix et que le succès sera à nouveau au rendez-vous », selon Mme Fisette.

À propos de cette série

Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) facilite la période de passage d’un cédant vers un repreneur. Pour mieux comprendre son rôle, les journaux du Groupe Capitales Médias vous présentent quelques exemples de transfert d’entreprise réussis notamment par la présence du CTEQ. 

Un rendez-vous à lire le mercredi.