Contenu commandité

50 ans Place du Saguenay

50 ans pour Spécialités Suzette

COLLABORATION SPÉCIALE / Spécialités Suzette, une boutique de lingerie féminine, est le plus ancien commerce présent à Place du Saguenay. Le magasin fête donc lui aussi ses 50 ans.

« Nous sommes là depuis les tout débuts de Place du Saguenay », révèle Line Verreault, propriétaire de la boutique. En 1968, Spécialités Suzette était déjà installé sur la rue Racine, mais la propriétaire de l’époque avait décidé d’ouvrir une deuxième boutique dans le tout nouveau centre commercial de Saguenay. C’était Suzette Gagnon qui était propriétaire. Dans les années 80, la boutique est passée entre les mains de la mère de Line Verreault. La propriétaire actuelle a repris les rênes de Spécialités Suzette en 2005. Aujourd’hui, la boutique de lingerie et de maillots a non seulement gardé son emplacement dans le «centre d’achat», mais est aussi présent à Alma.

50 ans Place du Saguenay

Plus de 30 ans pour l'Agence Voyages Paradis

COLLABORATION SPÉCIALE / Depuis plus d’une trentaine d’années, l’Agence Voyages Paradis est installée à Place du Saguenay. C’est le deuxième commerce, après Spécialités Suzette, à ouvrir ses portes dans le centre commercial.

La décision d’implanter l’agence de voyages dans le centre commercial s’est avérée judicieuse. Alain Morasse, président directeur général chez Agence Voyages Paradis raconte : «Ils avaient choisi cet emplacement, à cause du boulevard Talbot. C’était, et c’est toujours une artère importante de la ville.» En plus, cet endroit stratégique permettait aux clients de profiter d’un accès à un vaste stationnement gratuit. 

Cet emplacement permettait à l’Agence Voyages Paradis de bénéficier de l’achalandage qu’il y avait pour le premier centre commercial de la région, mais le fait qu’il n’y avait pas d’accès par l’intérieur leur assurait une certaine intimité. Encore aujourd’hui , il faut accéder au commerce par l’extérieur.

En 50 ans, ça change !

Le service offert par l’agence de voyages a changé avec les années. «Imagine! Il n’y avait même pas d’ordinateurs lorsque j’ai commencé à faire ce travail, mon outil de travail était le téléphone à roulette», souligne le directeur général. Avec l’informatique, les conseillers ont maintenant beaucoup plus de ressources et économisent énormément de temps ! Les voyageurs sont aussi mieux outillés pour faire eux-mêmes leurs recherches, mais les conseillers sont maintenant présents avec eux pour valider les informations qu’ils ont trouvé.

L’Agence Voyages Paradis offre deux services pour les voyageurs. Le premier volet est pour les voyages dits de loisirs, pour les gens qui veulent par exemple aller dans le Sud, ou en Europe. «Ce volet s’adresse vraiment aux gens qui cherchent un forfait voyage», ajoute M. Morasse.

Le deuxième service est davantage pour les compagnies. L’Agence Voyages Paradis organise les voyages d’affaires pour les entreprises de la région. «On s’occupe de réserver leurs billets d’avion, réserver leurs hôtels ou encore louer leurs voitures», a précisé l’agent de voyage. Les conseillers de l’agence se spécialisent dans l’un ou l’autre des domaines.

50 ans Place du Saguenay

Une soupe pour soutenir la recherche sur le cancer

Octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du sein et pour soutenir cette cause, des employés de Gestion Sandalwood ont mis sur pied Soupçon de Rose. Cette campagne en est à sa deuxième édition et repose sur la vente de délicieuses soupes artisanales prêtes à mijoter.

Une tournée chaleureuse et gourmande

Dans le cadre de cette campagne, Soupçon de Rose visitera 13 villes du Québec, au cours du mois d’octobre, pour récolter des fonds et soutenir la Fondation du cancer du sein du Québec. Cette tournée est organisée par Gestion Sandalwood, gestionnaire et propriétaire de nombreux centres commerciaux de la province.

Campagne régionale

M. Jean-Patrick Tremblay, propriétaire de Chicoutimi Chrysler, est le président d’honneur de la campagne Soupçon de Rose dans la région. Toute l’équipe du concessionnaire automobile sera impliquée dans la vente de soupes durant le mois d’octobre.

Une journée de vente de soupes se déroulera également dans les quatre centres commerciaux appartenant à Gestion Sandalwood de la région. La journée Soupçon de Rose de Place du Saguenay aura lieu le samedi 20 octobre 2018. Le kiosque de vente sera situé à la place centrale. Il sera ouvert de 10 h à 16 h.

Trois variétés de soupes sont offertes: orzo, orge et lentilles. Ces soupes sont préparées par l’entreprise québécoise Pots de Folie.

Chaque préparation à soupe coûte 10 $ et les bénéfices iront tous à la Fondation du cancer du sein du Québec. 

L’objectif de la campagne régionale est d’amasser 10 000 $.

Procurez-vous une soupe auprès de l’équipe de Chicoutimi Chrysler ou passez au kiosque Soupçon de Rose de Place du Saguenay, le 20 octobre, vous contribuerez à une bonne cause, tout en profitant de soupes savoureuses.

50 ans Place du Saguenay

Concours Célébrez avec nous ! : 10 000 $ en prix

Pour souligner ses 50 ans et remercier la population de sa fidélité, Place du Saguenay a lancé, le 7 octobre dernier, le concours Célébrez avec nous. Ce concours a été organisé en partenariat avec des marchands du centre commercial. Au total, 10 000 $ en prix seront attribués.

Les prix offerts sont les suivants:

  • 2 500 $ en cartes-cadeaux de l’Aubainerie;
  • 2 500 $ en cartes-cadeaux du IGA Extra Yvon Haché;
  • 2 500 $ en cartes-cadeaux de la boutique Clément;
  • 2 500 $ en crédit voyage de Voyage Paradis Saguenay et Sunwing;

Comment participer?

Lors d’un achat, chaque marchand de Place du Saguenay remettra à son client un coupon de participation. Magasiner dans les commerces de Place du Saguenay pourrait donc s’avérer payant!

Pour participer au concours, il suffit de compléter ce coupon et de le déposer dans le baril situé à la place centrale du mail. Les participants ont jusqu’au 14 décembre 2018, à 17h, pour déposer leurs coupons.

Un finaliste sera choisi par tirage au sort, parmi tous les participants du concours, le vendredi de chaque semaine, soit les 12-19 et 26 octobre, les 2-9-16-23 et 30 novembre et les 7-14 décembre, pour un total de 10 finalistes.

Chaque finaliste se méritera une carte-cadeaux d’une valeur de 100 $ de Place du Saguenay et sera éligible à gagner l’un des quatre grands prix de 2 500 $ qui seront tirés le 15 décembre 2018.

Prendre note que les prix sont non-monnayables, ni échangeables. Ils doivent être acceptés tels quels.

Participez en grand nombre !

50 ans Place du Saguenay

Place du Saguenay 50 ans de mode

Cette année, le défilé de mode automnal de Place du Saguenay prendra une couleur particulière. Le 27 octobre prochain, à 13 h 30, les passionnés de mode feront un merveilleux retour dans le temps, alors que défileront sur le podium des mannequins vêtus de vêtements des années 1960 à 1990.

Le défilé 50 ans de mode a été organisé par Mme Line Lavoie. Formatrice-conseil en savoir-faire et propriétaire d’une agence de mannequins, Mme Lavoie organise les défilés de mode pour les centres commerciaux régionaux de Gestion Sandalwood, depuis 2004.

« Le défilé Place du Saguenay, 50 ans de mode, soulignera les styles qui ont marqué les décennies depuis l’ouverture de Place du Saguenay. Les vêtements présentés sont de véritables pièces d’époque. Pour dénicher ces pièces de collection, j’ai fait un appel à tous via les réseaux sociaux. La réponse a été excellente. Je ne croyais pas que les gens avaient encore de tels trésors dans leur garde-robe et qu’ils accepteraient de nous les prêter », note Mme Lavoie. 

«Différents plateaux, conçus en fonction des époques, mais aussi des styles et matériaux marquant, par exemple la fourrure, le jeans, les années disco, serviront à mettre en valeur les vêtements, qui j’en suis certaine, susciteront des coups de cœur. Je ne serais pas surprise que des gens souhaitent même acheter certaines pièces présentées.»

Les mannequins feront vivre aux spectateurs un véritable voyage dans le temps. Tout chez eux inspirera les looks de ces décennies où la mode s’imposa définitivement comme un moyen d’expression. Même leurs coiffures, qui seront réalisées par les professionnels d’Eleganza! 

Et question de mettre la foule dans l’ambiance, les mannequins défileront sur les grands classiques de la musique de 1960 à aujourd’hui, grâce à l’équipe de LSM Ambiocréateurs, qui veillera à la musique et aux éléments visuels. 



50 ans Place du Saguenay

Des nouveaux commerces d'installent à Place du Saguenay

L’offre de Place du Saguenay s’est encore une fois diversifiée avec l’arrivée de Chocolats Favoris et du restaurant de déjeuner et dîner Coco Frutti.

Tous les fans de chocolat vous le diront, Chocolats Favoris est la meilleure chocolaterie. Cette chocolaterie artisanale qui a vu le jour à Lauzon en 1979, est maintenant reconnue mondialement. Chocolats Favoris a littéralement réinventé le modèle de la chocolaterie traditionnelle. Sa boutique de Chicoutimi se démarque par son offre spectaculaire de variétés de véritables chocolats, à déguster en enrobage sur sa crème glacée, en poutine, ou en fondue pour emporter à la maison.

Des délices chocolatés que l’on prend plaisir à offrir ou à déguster !

50 ans Place du Saguenay

Exposition: l’histoire de Place du Saguenay en images

Pour commémorer ses 50 ans d’existence, Place du Saguenay présentera une exposition de photos. Ce travail historique porte la signature de l’historien Laurent Thibault et a été produit en collaboration avec le Centre Japonais de la photo. Le vernissage de l’exposition aura lieu le 18 octobre, à 11 heures.

Via cette magnifique exposition composée de clichés historiques et d’archives de journaux, le public fera une incursion dans l’histoire de Place du Saguenay, en plus d’en apprendre davantage sur l’impact que ce « centre d’achats» a eu sur le développement commercial ainsi que la qualité de vie des citoyens.

L’exposition sera installée à Place du Saguenay pour les prochains mois. Les gens pourront donc la découvrir lors de leurs séances de magasinages.

50 ans Place du Saguenay

Zone Talbot : la voix du pôle commercial

Depuis 2010, une nouvelle entité a été créée pour encadrer le développement du secteur commercial de l’axe Talbot et mettre en place un plan stratégique de communication et commercialisation dans ce secteur : la Zone Talbot.

Né de la volonté du milieu, Zone Talbot a pour objectif de donner aux gens d’affaires de ce pôle commercial un moyen de se représenter et de se donner une voix auprès des instances municipales, gouvernementales et économiques.

Plus précisément, la Zone Talbot a pour mission d’accroître le rayonnement commercial du secteur et de représenter ses membres auprès des différentes instances afin d’améliorer l’accessibilité, la visibilité et le milieu de vie du territoire. 

«L’objectif de la Zone Talbot est de travailler en collaboration avec l’ensemble des acteurs socio-économiques de la région pour développer un territoire qui bénéficiera à l’ensemble du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Entre autres, nous concentrons beaucoup d’efforts sur la rétention des consommateurs et des investisseurs. L’exode de ces gens aux profits des grands centres comme Québec et Montréal a un impact direct sur l’économie régionale», explique Mme Louise Blanchette, directrice de CAA Québec et présidente de Zone Talbot.

«Il faut dire que l’importance des commerces de la Zone Talbot, dans l’économie de l’arrondissement Saguenay, est notable. En effet, Zone Talbot représente 510 entreprises et propriétaires immobiliers, 12 km de découvertes, 32 km de voies commerciales, 12 000 travailleurs, 564 M$ de valeurs foncières et 1,200 milliards $ en volume d’affaires. Notre territoire regroupe à lui seul 12 catégories d’activités commerciales : automobile, meuble, électronique, quincaillerie, mode, sports, aliments, arts, nature, voyage, santé et services, l’offre dans le secteur est donc des plus complètes. Comme en témoigne le taux d’occupation sur le boulevard, qui atteint 98%, cette artère commerciale est très attractive pour les investisseurs et les commerçants.»

Porte d’entrée du nord du Québec

Zone Talbot fait beaucoup d’action localement. Mais le regroupement axe aussi beaucoup ses actions sur le développement de la clientèle du nord du Québec, puisque l’artère représente la porte d’entrée de ce territoire. 

«Plusieurs projets se dessinent actuellement dans différents secteurs du nord du Québec et nous travaillons en fonction d’aller chercher cette clientèle», note Mme Blanchette.

« Le démarchage pour attirer de nouvelles bannières à desserte régionale constitue l’un des principaux moyens d’attirer la clientèle de l’extérieur. Les grandes bannières sont en quelque sorte des produits d’appel qui amènent les gens sur le boulevard Talbot. Le fait d’offrir des produits de niche et des services distinctifs constitue également un atout ».

Une zone bien identifiée

Depuis un certain temps, les gens qui circulent sur le boulevard Talbot ont pu remarquer que la Zone Talbot est désormais bien identifiée, grâce à l’installation d’oriflammes. Un code de couleurs identifiant les 12 catégories d’activités commerciales a aussi été établi. Et ce n’est qu’un début, la signature visuelle prendra beaucoup plus d’ampleur au fur et à mesure que les phases du plan d’action seront complétées. 

Des améliorations ont aussi été apportées au niveau des aménagements. Les trottoirs multimodaux, la mise en place de feux piétonniers, la plantation d’arbres, l’ajustement de la vitesse à 60 km/h et l’ajout de 16 abribus sont parmi les plus récents travaux réalisés.

Plus actif que jamais, le regroupement Zone Talbot travaille ardemment au développement de son territoire. Son plan d’action est déjà bien entamé et des nombreux pourparlers sont engagés pour enclencher les prochaines phases de ce dernier.

50 ans Place du Saguenay

50 ans à faire partie du développement commercial de notre ville !

Durant ces nombreuses années nous avons déployé beaucoup d’efforts pour offrir à notre clientèle des commerces exclusifs en région. Dans un contexte de révolution numérique et du commerce électronique, de nombreux défis se posent quant aux nouvelles habitudes de magasinage. Il faut donc innover afin que le commerce traditionnel demeure une destination et que la dimension humaine prenne tout son sens dans l’expérience de magasinage. La notion du service à la clientèle devient donc une valeur ajoutée et nos commerçants savent se démarquer.

Depuis le début de l’an 2000, Place du Saguenay est la propriété de Gestion Sandalwood, l’un des leaders de l’immobilier au Québec. Notre expertise jumelée à notre connaissance de l’industrie et à notre désir de satisfaire nos locataires nous permettent d’offrir aux commerçants de la région un emplacement de choix.

Notre présence au Saguenay−Lac-Saint-Jean démontre que nous sommes un acteur économique important, tant au niveau des emplois directs et indirects générés par différents travailleurs, fournisseurs et professionnels. Dans la région, notre entreprise est propriétaire de quatre centres commerciaux, soit: Place du Saguenay, LE Centre Jonquière, LE Centre Alma et le Carrefour Jeannois. 

Nous tenons à remercier toute notre clientèle et nos partenaires d’affaires pour leur fidélité durant toutes ces années!

Josée Décoste, gestionnaire principale de Place du Saguenay

50 ans Place du Saguenay

Place du Saguenay: une pionnière du développement commercial

Il y a 50 ans, Place du Saguenay voyait le jour. La création de ce «centre d’achats» a marqué l’histoire du développement commercial au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En fait, l’implantation de ce complexe commercial a insufflé un vent de dynamisme à ce secteur alors composé de grandes terres agricoles appartenant à diverses communautés religieuses. 

Formant un noyau de commerces attractifs, Place du Saguenay a participé à la naissance de l’axe commercial du boulevard Talbot, aujourd’hui considéré comme le pôle commercial de la région. 

Une ère de transformation

Il faut dire que Place du Saguenay est arrivée à un moment où la société de consommation connaîssait une transformation notable.

«Si les années 1920, connues sous le nom des années folles, ont été marquées par une entrée dans la modernité et le début d’une société de consommation, cet élan a été freiné de façon dramatique  par la grande crise économique des années 30 et par la guerre de 1939-45. On passa alors d’une société de consommation naissante à une période de consommation de survivance et de rationnement, concentrée sur l’effort de guerre. Vint ensuite la période d’après-guerre et de reconstruction pour finalement aboutir, 15 ans plus tard à une ère de relance de la consommation à grande échelle », explique l’historien Laurent Thibault.

L’œuvre d’un visionnaire

Selon M. Thibault, l’homme d’affaires Henry Segall, propriétaire de l’Hôtel du Parc au bassin, a été un visionnaire, lorsqu’il a décidé d’importer le concept américain des centres commerciaux. 

«Comme partout ailleurs, la vie commerciale à Chicoutimi était concentrée au centre-ville. Les entreprises, les commerces et les institutions avaient tous pignon sur la rue Racine et dans les environs immédiats. Mais l’arrivée de nouvelles technologies, par exemple de la télévision qui fit son entrée dans la région en 1955, a changé les habitudes de consommation des gens. Les consommateurs des années 60 ne voulaient plus se contenter de faire leur magasinage dans les catalogues. Ils voulaient plus que de belles images, ils voulaient désormais, voir, toucher et essayer la marchandise avant d’acheter. Cette progression fulgurante de la société de consommation allait créer un sérieux problème d’espaces locatifs pour satisfaire les promoteurs, entrepreneurs et consommateurs de biens et services. Le concept de «centre d’achats» de M. Segall venait répondre à ces besoins. Les consommateurs retrouveraient dans un seul et même endroit : deux  grandes surfaces offrant tous les biens de consommation, soit Sears et Zellers, une grande chaîne alimentaire, Dominion.  Tous trois pouvaient offrir aux consommateurs des choix de prix avantageux et une offre commerciale additionnelle à celle de la rue Racine.  Avec de tels piliers du commerce de détail, il devenait aisé d’attirer d’autres commerces et boutiques d’entrepreneurs locaux pour compléter l’offre. Et point ultime pour attirer les consommateurs, les espaces de stationnement seraient nombreux et gratuits, et ils pourraient faire tout leur magasinage dans un endroit confortable, à l’abri des intempéries et des rigueurs de l’hiver», affirme l’historien.