Contenu commandité

Branché - l'Ami Junior Nissan

Nissan Qashqai 2017 : le profil d’un gagnant

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Nissan a introduit le Qashqai en Europe, il y a une dizaine d’années. Dès son arrivée sur le marché, ce multisegment luxueux a séduit les Européens. D’ailleurs ce VUS urbain figure parmi les plus prisés avec trois millions d’exemplaires écoulés à travers le monde, dont 2.5 millions sur le vieux continent. Face à ce succès incontestable et compte tenu du fait que ce véhicule profite d’une mécanique connue, fiable et éprouvée, le manufacturier japonais a décidé de rendre ce multisegment accessible au Canada et aux Etats-Unis.

Un habitacle spacieux 

Le Nissan Qashqai a fait son arrivée sur le marché nord-américain en juin 2017. Connu sous le nom Rogue Sport aux Etats-Unis et Qashqai, au Canada, ce VUS urbain fait classe à part dans sa catégorie. Conçu pour suivre le rythme effréné du quotidien, son habitacle se démarque par sa garde au toit et son espace généreux aux jambes. De plus, sa finition soignée confère à l’habitacle un style recherché et un confort inégalable. À cela s’ajoute une insonorisation supérieure pour rouler en toute quiétude, en ville, comme sur la grande route.

Branché - Épargne Placements Québec

Les Obligations à taux progressif du Québec : un placement sûr, flexible et rentable

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Vous souhaitez concrétiser un projet qui vous tient à cœur ou vous êtes à quelques années de la retraite ? Les Obligations à taux progressif du Québec constituent un placement à la fois sûr, flexible et rentable qui vous permettra de faire fructifier votre argent sans risquer votre capital.

Non seulement le capital et les intérêts sont-ils entièrement garantis par le gouvernement du Québec, et ce, sans limite de temps ou de montant, mais les Obligations à taux progressif offrent également des taux concurrentiels progressifs garantis pour chacune des dix prochaines années.

Un produit accessible

Les Obligations à taux progressif d’Épargne Placements Québec font partie d’une gamme de produits d’épargne et de retraite avantageux et adaptés à la portion sécuritaire d’un portefeuille de placement.

Avec ce produit d’épargne et de retraite, vous pouvez commencer à investir dans votre CELI ou votre REER à partir d’un montant d’achat de seulement 100 $.

Un outil flexible 

Les Obligations à taux progressif offrent des taux croissants garantis pour chacune des dix années du terme et sont remboursables partiellement ou totalement chaque année à leur date anniversaire, et ce, sans pénalité. 

Vous avez le choix de la fréquence de versement des intérêts. Les intérêts simples sont versés annuellement (achat minimal de 100 $) ou mensuellement (achat minimal de 10 000 $), alors que le paiement des intérêts composés repose sur la capitalisation annuelle à la date anniversaire de l’achat.

Un placement rentable 

Les taux offerts par Épargne Placements Québec sont concurrentiels. En vous procurant une Obligation à taux progressif, vous obtenez des taux d’intérêt avantageux.

Et si vous décidez d’investir de nouveaux fonds dans les Obligations à taux progressif en compte REER, FEER, CRI ou FRV, vous obtiendrez une bonification de 1 % du taux d’intérêt pour la première année du terme.

Pour que vous puissiez profiter au maximum de votre argent et réaliser vos projets futurs, aucuns frais de gestion ou d’administration ne seront prélevés.

De plus, pour tout montant d’au moins 1 000 $ transféré dans un compte enregistré d’Épargne Placements Québec et investi dans un produit à terme, les frais découlant du transfert sont remboursés pour un montant équivalant à 5 % de la somme transférée, les taxes en sus, jusqu’à concurrence de 150 $.

Des outils pour épargner

Le site Web d’Épargne Placements Québec contient toutes les informations nécessaires pour commencer à épargner dès maintenant. Vous y trouverez notamment des calculateurs qui vous permettront d’effectuer des simulations pour la planification de votre épargne et de choisir le produit d’Épargne Placements Québec qui répond le mieux à vos besoins d’épargne et de retraite.

Une gestion facile

En tout temps, vous pouvez consulter vos placements en ligne et même effectuer certaines opérations en vous rendant dans la section « Transactions en direct » du site Web d’Épargne Placements Québec.

Vous aurez également accès à un état de portefeuille trimestriel en ligne et à vos confirmations de transaction afin de pouvoir gérer efficacement votre portefeuille.

Pour en savoir plus

 Pour en savoir davantage sur la gamme de produits d’épargne et de retraite, n’hésitez pas à communiquer avec un agent d’investissement d’Épargne Placements Québec, ou à consulter le site Web : www.epq.gouv.qc.ca

1 800 463-5229

Série Oser pour réussir 2/6

L’Angélaine : la fibre de l’entrepreneuriat

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
En 1980, la plupart des femmes du Québec relèguent leurs tricots aux oubliettes, occupées à se tailler une place sur le marché du travail. Michèle Hamelin n’y voit que du feu : elle tricotera à leur place. De fil en aiguille et depuis 37 ans, l’avant-gardiste femme d’affaires dirige la destinée de l’Angélaine avec autant de vision que de passion.

Fille du Plateau Mont-Royal, Michèle Hamelin caresse très jeune le rêve de vivre à la campagne. « Qui prend mari prend pays ? C’est vrai ». Avec son compagnon de vie, les voilà qui s’installent sur une ferme dans la vallée de l’Outaouais et plus tard à Bécancour où ils se lancent tête première dans l’élevage de chèvres Angora. « On rêvait d’une vie saine avec des animaux dont on tirerait profit sans avoir à les abattre ». L’artisaneuse – comme elle se qualifie elle-même – est au paradis. L’idée de tricoter lui vient très rapidement. « J’avais appris à l’école et j’ai toujours aimé ça ». Ce qu’elle apprécie par-dessus tout, ce sont les propriétés particulières du mohair, cette « soie du nord » chaude, douce et enveloppante. « Pendant huit ans, j’ai tricoté seule dans mon atelier au-dessus de la cuisine. Je le faisais pour les gens du coin et pour la famille ». Rapidement, Michèle Hamelin songe à accroître sa visibilité. « Je faisais les marchés de Noël et les expositions agricoles, mon chum d’un bord avec les chèvres, moi de l’autre avec les tricots. J’avais aussi des kiosques dans les centres commerciaux en plus de faire chaque année les Salons des métiers d’art ». Trente sept-ans plus tard, les stratégies de mise en marché ont certainement changé mais la passion de faire du beau, elle, reste la même.

Commerce en ligne optimisé

Le web devient à son tour un incontournable. Les premières années, l’Angélaine y impose sa présence, sans trop savoir comment se faire remarquer. «Il fallait donner un coup de barre, devenir transactionnel, être mieux référencé, sortir du lot». En février dernier, l’Angélaine obtenait l’aide financière de la SADC Nicolet-Bécancour via l’initiative Soutien aux petites entreprises, une aide financière lui permettant d'avoir accès à un consultant spécialisé pour optimiser ses ventes en ligne. Une aide qui a fait toute la différence. «Nous avons investi dans la bonification de nos stratégies web et rendu plus performants nos outils en place».

Aujourd’hui, le commerce en ligne est devenu nécessité. «Nous travaillons mieux les plateformes d’influenceurs, misant davantage sur les réseaux sociaux pour générer de l’achalandage et des ventes sur notre site. L’impact est déjà là ». En prime, voilà que le tricot revient à la mode. «Nous avons aussi une Zone Tricot où nous vendons du fil et de la laine aux tricoteuses de la nouvelle génération».

Des chaussettes au sommet

L’engouement pour les produits de luxe, faits main, chauds et résistants est bien là. « Les propriétés du mohair sont incroyables. C’est une fibre aussi noble que la soie et le cachemire. Solide, durable et isolante, elle possède aussi une résistance naturelle aux bactéries ».  Avec Bernard Voyer comme ambassadeur, ça aide aussi. « Depuis plusieurs années, il ne part pas en expédition sans ses chaussettes Angélaine ». Une autre belle façon pour la petite entreprise de Saint-Angèle-de-Laval de voyager à travers le monde.

En chiffres

8 : le nombre de tricoteuses à temps plein

69% : augmentation des ventes en ligne (avril-octobre 2016 vs avril-octobre 2017)

Un conseil à suivre

« Toujours regarder en avant, garder confiance en son produit, croire en soi. Mais avant tout, la passion doit être au rendez-vous ».

Un piège à éviter

« Ne pas écouter ceux qui freinent votre élan, ceux qui sont trop réalistes. Ça prend de la folie pour créer ».

Langelaine.com

Branché Re/Max

Première visite coup de cœur

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Pourquoi acheter votre maison, condo ou tout autre type de propriété avec un courtier immobilier? Parce que pour la majorité des gens, l’achat d’un bien immobilier constitue l’un, sinon le plus important investissement d’une vie et que ce processus est loin d’être simple. Recherches de propriétés, planification des visites, présentation de l’offre d’achat, négociations, contre-offres, aspects commerciaux, légaux et financiers… il n’est pas toujours simple de s’y retrouver dans ce dédale de démarches, surtout lors d’une première expérience.

Expérience courtier

En premier lieu, il est important de comprendre que présentement le marché  en est un d’acheteurs.  Il y a beaucoup de maisons à vendre, il n’y a donc aucune limite quant au nombre de visite qu’on peut effectuer.  De là l’importance d’avoir dressé la liste de nos critères pour la sélection des maisons que l’on souhaite visiter.  Après avoir fait notre liste, il est temps de planifier nos visites.

Les deux premières minutes d’une visite sont cruciales, car c’est généralement le temps dont on a besoin pour déterminer si une maison nous plait ou non. Une fois que l’on sait qu’une maison nous plait, il faut alors s’attarder aux petits détails qui font toute la différence.

«Lorsqu’ils visitent, les acheteurs se fient à leur coup de cœur. Oui, il s’agit d’un bon indicateur, toutefois, il faut aussi savoir aller voir au-delà de la première impression. Lorsqu’on visite une maison il faut tenir compte du prix, de l’état général du bâtiment, des travaux à effectuer et estimer leurs coûts. S’attarder à des caractéristiques telles que le nombre de chambres et leur grandeur, les avantages qu’offre le quartier, la proximité des écoles et des services.  C’est une bonne idée pour les acheteurs, d’aller faire le tour du quartier afin de voir les avantages et les irritants.  Il ne faut pas oublier que c’est un facteur qu’on doit prendre en considération avant de faire notre choix.  Encore une fois l’expérience et la neutralité du courtier immobilier deviennent alors très utiles», note Eva Gagnon.

«Le courtier immobilier pourra à tout moment rappeler à l’acheteur quels sont ses critères de recherche et quels sont les aspects de la propriété à vérifier avant de rédiger une promesse d’achat. Ainsi, malgré l’émotivité présente lors du processus d’achat, les clients sont toujours bien orientés afin qu’ils puissent faire un choix éclairé.»

Genacol os et articulations

Ajoutez des années à votre vie et de la vie à vos années

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Quand on est sédentaire et qu’on ne fait pas vraiment attention à son alimentation, on ne se rend pas tout de suite compte de la détérioration graduelle de son état de santé. Les changements physiologiques se font de façon insidieuse.

Au fil des années, vos muscles s’atrophient, votre densité osseuse diminue, votre respiration devient plus courte.  Mais à moins de prendre les escaliers ou de faire un sprint pour attraper l’autobus, vous avez toujours l’impression d’avoir la forme de vos 20 ans.

Puis, un beau jour, les petits bobos commencent à faire surface : douleurs et raideurs articulaires, faiblesse musculaire, grande fatigue et manque global d’énergie. Du jour au lendemain, on a l’impression d’avoir pris un coup de vieux.

Le mode de vie n’est pas le seul responsable. Le processus naturel de vieillissement entraîne un ralentissement de notre métabolisme, qui réduit notre capacité à synthétiser les protéines. Cette diminution débute vers l’âge de trente ans, à raison de 1 % en moyenne par an, et s’accentue à partir de la cinquantaine. Une de ces protéines est le collagène qui constitue 25% du poids des protéines du corps humain et, 75% de notre peau en est composée, dont la diminution peut causer diverses maladies chronique : arthrose (cartilage et ligaments), fibromyalgie (muscles) et ostéoporose (os). D'ailleurs, selon le Centre de Nutrition et des Sciences de l’Alimentation de l’Université McGill, lorsque l’organisme est incapable de synthétiser de nouvelles protéines pour en extraire les acides aminés essentiels, il doit absolument se procurer les acides aminés par l’alimentation.  Car, en plus d’aider à la digestion, à désintoxiquer le corps et à combattre les maladies, ces acides aminés contribuent à la formation de la plupart des composants du corps humain : tendons, cartilages, os, sang, cheveux, ongles, peau, muscles et nerfs.  Genacol Os et Articulations est constitué d'un collagène assimilable par le corps humain et procure les acides aminés essentiels permettant ainsi de combattre l’arthrose, prévenir l’ostéoporose et soulager les articulations. 

Branché FSA ULaval

Des formations pour gravir les échelons

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Les chiffres vous passionnent et vous aimeriez acquérir de nouvelles connaissances et compétences en comptabilité ou en assurance ? Parmi les 13 certificats offerts par la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval (FSA ULaval), trois sont spécifiquement orientés vers les activités comptables, l’assurance et les rentes collectives. Ces formations pourraient vous faire gravir les échelons ou vous mener vers une nouvelle carrière.

Le certificat d’accès à la profession comptable

Vous aimeriez décrocher le titre CPA, mais vous avez besoin d’une mise à niveau sur la comptabilité et les activités financières avant de poursuivre votre cheminement ? Si vous détenez déjà un baccalauréat ou son équivalent et souhaitez avancer vers l’obtention du titre professionnel internationalement reconnu CPA, le certificat d’accès à la profession comptable est spécia­lement conçu pour vous. Il est aussi accessible à toute personne aux études ou sur le marché du travail qui souhaite suivre une formation spé­cia­lisée en comptabilité. Ce programme peut uniquement être suivi à temps partiel.

Le certificat en comptabilité et gestion

Vous devez prendre des décisions en comptabilité et en gestion dans le cadre de votre travail ? Pour vous aider à faire des choix éclairés mais, surtout, pour bien comprendre et utiliser adéquatement l’information financière par l’apprentissage de connaissances connexes, le certificat en comp­ta­bilité et gestion est tout indiqué. Il peut être suivi à temps plein, à temps partiel, à distance ou en classe et certains cours sont offerts en français ou en anglais. De quoi vous offrir une grande flexibilité pour concilier toutes vos sphères d’activités.  

Le certificat en assurance et rentes collectives 

Développé en collaboration avec la Chambre de la sécurité financière (SCF), le certificat en assurance et rentes collectives est offert exclusivement à FSA ULaval. Il permet aux professionnels d’approfondir leurs connaissances concernant les régimes publics et privés d’avantages sociaux, la gestion des actifs et les investissements, en travaillant avec les outils financiers appropriés. Orientée vers la pratique, cette formation mène à l’obtention du titre de conseiller agréé en avantages sociaux (C.A.A.S.) ainsi qu’à trois attestations de la SCF. Ce programme est entièrement offert à distance.  

FSA ULaval : voir loin

De nos jours, les domaines de la comptabilité, du marketing, de la logistique, financiers, immobiliers et technologiques jouent un rôle crucial au sein des organisations et des PME. C’est pourquoi la Faculté a développé des programmes de formation concrets, accessibles et axés sur des enjeux actuels. Les étudiants acquièrent, au cours de leur programme de certificat, des connais­sances spécifiques dans leur discipline, mais aussi d’autres domaines complémentaires afin de bien évaluer et utiliser l’information et, ainsi, de contribuer au succès du processus d’affaires de leur organisation. 

FSA.ULaval.ca/certificats

Branché - IAPQ

Prix d’excellence de l’administration publique du Québec

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Valoriser l’administration publique et promouvoir les meilleures pratiques sont les fondements de la mission de l’Institut, une mission à laquelle la nouvelle présidente adhère totalement. Madame Barbe est à la barre du conseil d’administration de l’IAPQ depuis le printemps dernier et elle souhaite poursuive cette mission en contribuant, à sa façon, au rayonnement des administrations publiques au Québec.

Comptant plus de 36 ans de carrière au sein des administrations publiques fédérale et provinciale, Christiane Barbe a occupé divers postes dans la haute fonction publique, dont à titre de sous-ministre ou de dirigeante d’organisme. « Tout au long de ma carrière, j’ai rencontré des personnes qui ont mené à bien des projets innovants et souvent fort complexes et ils avaient tous un même objectif : améliorer les services aux citoyens. En tant que présidente de l’Institut, je crois important de m’investir en valorisant les meilleures pratiques, en favorisant le transfert des connaissances et en célébrant l’excellence des administrations publiques », insiste Christiane Barbe.

D’ailleurs, le 2 novembre, se tenait la cérémonie de remise des Prix d’excellence de l’administration publique du Québec, événement où sont mises en valeur les réalisations innovantes issues de divers horizons des administrations publiques. 

Les administrations publiques sont en constante évolution et doivent s’adapter aux nouvelles réalités économiques, sociales, environnementales, technologiques, etc. Madame Barbe croit qu’en valorisant les efforts du personnel, on favorise aussi l’émergence de nouvelles idées pour offrir de meilleurs services aux citoyens. Les Prix d’excellence sont une occasion unique de faire connaître ces projets novateurs qui sauront servir d’exemples de réussite et susciter l’innovation. À son avis, « il y a une réelle nécessité de faire connaître à toute la population ces projets. Soyons fiers de nos administrations publiques au Québec ! »

L’information complète au sujet des prix et des lauréats se trouve dans le site Web de l’Institut d’administration publique de Québec : IAPQ.qc.ca

Des jeunes nous parlent

École secondaire Charles-Gravel : dynamique et engagée

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Ayant longtemps été victime de préjugés, l’École secondaire Charles-Gravel a connu une véritable renaissance au cours de la dernière décennie. L’établissement, sis dans le secteur de Chicoutimi-Nord, a su tracer sa voie avec l’implantation de nombreux programmes dédiés à la réussite scolaire dont le programme d’éducation internationale (PEI) qui accueille cette année une huitième cohorte.

Parmi les quelque 1540 élèves fréquentant l’école secondaire, pas moins de la moitié évolue au sein du PEI, ce réputé programme ouvert sur le monde où les jeunes sont appelés à devenir des citoyens responsables.

Mais outre ce programme d’exception, l’École secondaire Charles-Gravel propose de nombreuses autres avenues pour motiver sa jeune clientèle.

«À partir du troisième secondaire, les jeunes ont le choix entre la concentration musique et celle en plein air», souligne Stéphanie Girard, enseignante du cours Éthique et culture religieuse. Ceux qui choisissent l’option musique ont la chance de participer à un stage musical à Cuba ou à Nashville alors que ceux qui choisissent l’option plein air font toutes sortes de sorties
à l’extérieur», mentionne Mme Girard.

«Pour les jeunes, c’est une extraordinaire source de motivation. Ça leur permet de choisir leur place et de se rattacher à l’école», croit-elle.

Plusieurs activités sont également mises sur pied à l’École secondaire Charles-Gravel dont les demi-journées Passion, pour les étudiants des groupes réguliers, et le Colloque carrières au cours duquel plusieurs ateliers et conférences sont organisés.

Série - À votre tour! 6/6

Escaliers Jean Laberge : le souci de rester en région

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Pierre-Jean Gagnon a fait un pari osé en reprenant Escaliers Jean Laberge en n’ayant aucune expérience dans l’art qu’est l’ébénisterie d’escaliers. Mais le risque en a valu la peine !

Son « bébé », comme l’appelle Jean Laberge, a été fondé il y a 42 ans à partir de rien. Aujourd’hui, Escaliers Jean Laberge a une réputation bien établie dans la région du Saguenay et un carnet de commandes rempli. À la veille de la retraite, le propriétaire avait une idée claire de la relève qu’il souhaitait. « Je ne voulais pas que mon entreprise tombe entre les mains de grandes compagnies provinciales ou nationales et qu’elle soit transformée en réseau de distribution, comme cela se passe souvent dans la région, dit-il. J’ai toujours eu un tempérament de développeur régionaliste et je voulais que mon repreneur ait la même vision. C’est le cas, et cela me rend extrêmement heureux ! »

Le défi que devait toutefois relever le repreneur, Pierre-Jean Gagnon, était son manque d’expérience en matière d’entrepreneuriat… et du travail du bois. « La fabrication d’escaliers est une technique très spécifique, très pointilleuse, explique-t-il. Grâce au transfert de connaissances d’une durée d’une année, j’apprends la conception, mais aussi la gestion d’une entreprise. »

Une aide précieuse

Pour les accompagner dans ce transfert, les deux entrepreneurs ont fait appel au Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ). « Je pensais que c’était une intervention divine que de les avoir avec nous, souligne Jean Laberge. Je suis un expert dans la fabrication d’escaliers, mais je n’y connais rien en montage financier, en négociation, en processus de transfert d’entreprise. » Et Pierre-Jean Gagnon d’ajouter : « Ils nous ont aidé dans toutes les étapes du transfert. Sans eux, je n’aurais pas pu acheter Escaliers Jean Laberge. »

Après avoir travaillé 15 ans dans une multinationale, Pierre-Jean Gagnon est aujourd’hui pleinement épanoui dans son propre atelier, en compagnie de ses employés et de ses « œuvres d’art » qui orneront plusieurs maisons de la région. Jean Laberge, quant à lui, continue à léguer son savoir-faire au nouveau propriétaire et prendra une retraite bien méritée en mai prochain. Après quoi, il compte tout de même passer voir son bébé de temps en temps, et pourquoi pas, utiliser de nouveau le ciseau à bois !

Branché - Épargne Placements Québec

Les Obligations boursières du Québec : un placement dont le capital est entièrement garanti

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Vous voulez réaliser un projet qui vous tient à cœur ou souhaitez épargner en vue de votre retraite ? En investissant dans les Obligations boursières du Québec, vous pouvez faire fructifier votre argent sans risquer votre capital, tout en participant au développement de la collectivité québécoise.

Non seulement le capital est-il entièrement garanti par le gouvernement du Québec, et ce, sans limite de temps ou de montant, mais vous profitez également de la performance boursière de 30 grandes entreprises ayant leur siège social au Québec.

Un produit accessible

Les Obligations boursières d’Épargne Placements Québec font partie d’une gamme de produits d’épargne et de retraite avantageux et adaptés à la portion sécuritaire d’un portefeuille de placement.

Avec ce produit d’épargne et de retraite, vous pouvez commencer à investir dans votre CELI ou votre REER à partir d’un montant d’achat de seulement 100 $.

Un outil flexible

Les Obligations boursières sont en vente quotidiennement et émises trimestriellement.

Vous choisissez le terme de votre investissement, soit 5 ans ou 10 ans. Le capital ainsi que les intérêts liés au rendement vous sont ensuite versés à l’échéance du terme choisi.

Un placement rentable

Les Obligations boursières d’Épargne Placements Québec offrent un potentiel de rendement lié à un indice boursier.

La performance est calculée en fonction de la variation de l’Indice Québec 30 (IREC Indice Québec IQ-30MC) ; un indice boursier composé de 30 grandes entreprises ayant leur siège social au Québec.

Vous pouvez obtenir un rendement jusqu’à 60 % pour le terme de 5 ans, ou illimité si vous optez pour le terme de 10 ans.

Et si vous décidez d’investir de nouveaux fonds dans les Obligations boursières en compte REER, FEER, CRI ou FRV, vous obtiendrez une bonification de 1 % sur le capital investi.

Pour que vous puissiez profiter au maximum de votre argent et réaliser vos projets futurs, aucuns frais de gestion ou d’administration ne seront prélevés.

De plus, pour tout montant d’au moins 1 000 $ transféré dans un compte enregistré d’Épargne Placements Québec et investi dans un produit à terme, les frais découlant du transfert sont remboursés pour un montant équivalant à 5 % de la somme transférée, les taxes en sus, jusqu’à concurrence de 150 $.

Des outils pour épargner

Le site Web d’Épargne Placements Québec contient toutes les informations nécessaires pour commencer à épargner dès maintenant. Vous y trouverez notamment des calculateurs qui vous permettront d’effectuer des simulations pour la planification de votre épargne et de choisir le produit d’Épargne Placements Québec qui répond le mieux à vos besoins d’épargne et de retraite.

Une gestion facile

En tout temps, vous pouvez consulter vos placements en ligne et même effectuer certaines opérations en vous rendant dans la section « Transactions en direct » du site Web d’Épargne Placements Québec.

Vous aurez également accès à un état de portefeuille trimestriel en ligne et à vos confirmations de transaction afin de pouvoir gérer efficacement votre portefeuille.

Pour en savoir plus

Pour en savoir davantage sur la gamme de produits d’épargne et de retraite, n’hésitez pas à communiquer avec un agent d’investissement d’Épargne Placements Québec ou à consulter le site Web :

www.epq.gouv.qc.ca

1 800 463-5229

Du lundi au vendredi de 8 h 20 h