Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Famille

Bouger pour vieillir en santé

Combien d’heures d’activité physique un adolescent devrait-il faire par jour? À partir de quel âge devrait-on encourager nos enfants à bouger plus? Est-il véritablement nécessaire d’intégrer la pratique d’activités physiques d’intensité modérée à élevée dans notre routine familiale? Véritable enjeu de société, le développement de saines habitudes de vie passe immanquablement par la pratique d’activités physiques, mais force est de constater que le sujet continue de susciter bon nombre d’interrogations. Clarifions quelques faits.

Dès l’âge de 5 ans

Dès l’âge de 5 ans, les enfants devraient faire au moins 60 minutes d’activités d’intensité modérée à élevée chaque jour. On entend par là une activité qui essouffle et fait légèrement transpirer, mais qui permet tout de même aux jeunes de continuer à s’exprimer verbalement. Plus ils vieillissent et plus les enfants devraient augmenter le niveau d’effort exigé par la pratique d’une activité physique.

Encouragement

Il existe plusieurs façons d’encourager nos enfants à bouger. Montrer l’exemple en demeurant soi-même actif en est une bonne. Il est aussi possible d’organiser régulièrement des activités familiales amusantes comme une randonnée en raquette, une sortie à vélo, une partie de soccer, etc. L’important est de trouver des activités qui sont adaptées à l’âge des enfants ainsi qu’à leurs intérêts. Encourager les petites actions quotidiennes comme marcher pour se rendre au dépanneur ou aider au transport des sacs d’épicerie est également important. À la maison, en semaine ou lors de la fin de semaine, il est toujours possible de trouver de quoi faire bouger les enfants. 

Famille

Les relations complexes entre les frères et sœurs

Les frères et sœurs vivent au fil du temps de nombreux moments importants ensemble. Ils partagent des joies, des rires, des secrets, des jeux et bien plus. Pour certains, ce lien spécial sera chéri tout au long de leur vie. Alors qu’ils se connaissent comme le fond de leur poche, ils deviennent avec l’âge des amis, des confidents et des complices.

Les enfants qui ont des frères et des sœurs partagent un lien unique qui leur apporte un lot de bénéfices, surtout en ce qui a trait à leur développement social. Des chercheuses du département d’éducation de l’Université de Concordia l’ont démontré alors qu’elles se sont intéressées à la fratrie, en 2015. Selon leur étude intitulée Les relations fraternelles et leur impact sur le développement des enfants, elles ont réalisé que les relations fraternelles jouaient un rôle important sur le développement social, affectif, moral et cognitif des petits. 

La fraternité aide notamment l’enfant à mieux comprendre le point de vue des autres, leurs émotions, leurs pensées, leurs intentions et leurs croyances. Ils développent cette compréhension en se taquinant, en jouant et en résolvant des conflits. Les frères et les sœurs sont l’une des premières personnes avec qui les enfants construisent une véritable relation.

Une relation complexe

Leur relation peut être tout de fois difficile, surtout en bas âge. S’ils s’aiment un moment, ils semblent se détester l’autre. Même si tous les parents souhaitent qu’ils s’entendent à merveille et qu’ils deviennent meilleurs amis pour la vie, il est normal que leur relation soit complexe et qu’elle ait ses hauts et ses bas. Ne vous découragez surtout pas, alors que souvent, ça s’améliore avec le temps. 

Ces tensions commencent souvent très jeunes. De nombreux experts ont démontré que peu importe l’âge et la relation du jeune avec ses parents, l’arrivée d’un autre enfant dans la famille est toujours conflictuelle pour le premier-né. Avec la joie d’avoir un nouveau complice dans la famille, il y a cette peur de perdre sa place auprès de ses parents et de ses proches qui nait chez le petit. Un sentiment de jalousie est alors ressenti chez l’ainé. 

Cette confusion amène l’enfant à vivre une première relation ambivalente. Alors qu’il aime beaucoup son frère ou sa sœur, il lui arrive aussi de le détester, lorsqu’il voit celui qu’il considère comme son rival chouchouté par ses parents et qu’il se sent seul. Certains enfants vont jusqu’à faire de mauvais coups, seulement pour attirer l’attention.

Lorsque les comparaisons commencent, c’est encore pire! Cette relation devient rapidement tendue et plus complexe que les parents peuvent le penser.

Des trucs pour bien gérer les chicanes

Les conflits sont inévitables. Et malheureusement pour les parents, il n’y a pas de recette magique pour les éviter, ou encore les régler amicalement à tout coup. En plus, il est difficile de savoir, pour un parent, s’il doit intervenir ou non. Les chercheuses de Concordia ont révélé que d’une part, le fait d’intervenir peut priver les enfants de développer leurs propres stratégies de résolution de conflits et empire parfois ce dernier. D’autre part, leur intervention aide parfois à diminuer l’ampleur du conflit et mène à des solutions plus constructives. Les expertes arrivent à la conclusion que les parents devraient plutôt d’agir en médiateur, soit qu’ils structurent le processus de négociation tout en laissant le choix de solution finale aux enfants. 

  • Parfois, il sera impossible de traiter la situation équitablement. Ce sera au tour de l’un et ensuite à l’autre d’avoir quelque chose. Il faut l’accepter et tenter de partager ce privilège.
  • Essayer de ne pas comparer les enfants. La rivalité commence souvent avec ces comparaisons.
  • Passer un moment de qualité seul avec votre enfant. Les plus jeunes se sentent souvent valorisés lorsqu’ils sont seuls avec un parent.
  • Montrer à vos enfants à régler leurs problèmes avec des mots plutôt qu’avec des gestes, ils comprendront mieux l’importance de s’écouter.
  • N’intervenez pas en tout temps. Vous souhaitez qu’ils développent leur propre gestion des conflits.

Famille

Comment voyager avec ses enfants? Suivez la guide Sophie Reis

Devrait-on arrêter de voyager lorsqu’on devient parent? Sophie Reis, globe-trotteuse accomplie, est d’avis que, contrairement à cette croyance populaire, voyager avec les enfants est non seulement possible, mais que cela apporte une foule de bénéfices pour les plus petits. C’est cette dernière qui est derrière le blogue BB Jet lag et récemment le livre Le Guide des parents voyageurs.

Sophie Reis a une centaine de voyages à son actif et ne comptait pas s’arrêter en ayant une famille. Elle avait décidé, qu’à son premier congé de maternité, elle réaliserait son rêve de faire le tour du monde avec son bébé et son conjoint. 

Mais lorsqu’elle est tombée enceinte, les commentaires qu’elle avait reçus l’avaient surpris. «On me disait que ma vie de voyageuse était finie. Pourtant, j’avais vu des gens partout à travers le monde qui voyageaient avec leurs enfants dans des endroits incroyables. Ils visitaient le Taj Mahal en Inde ou des endroits vraiment reculés comme la Zambie ou le Vietnam. Je me demandais comment ça se faisait que nous, au Québec, on ait peur de ça», raconte la voyageuse. À ce jour, avec sa fillette de 7 ans et son garçon de 4 ans, la maman a visité 47 pays. Elle revient tout juste d’un voyage au Pérou avec de nouvelles destinations plein la tête. 

Centre de l’audition et acouphène

Le système de l’équilibre et sa relation avec l’audition

Le système vestibulaire, élément important à notre équilibre, est en relation directe avec notre oreille interne. Ainsi, nous avons deux organes qui gèrent l’équilibre et ces derniers travaillent de pair.

Chaque organe vestibulaire reçoit des informations différentes et les envoie à notre cervelet, ce qui permet de bien coordonner les mouvements réflexes des yeux, du cou et de nos membres (ex : les jambes). Cet organe sensoriel est ainsi primordial à notre posture et notre capacité à garder une image stable lors de mouvements de la tête. Par exemple, si vous avez de la difficulté à faire du ski alpin, à lire un livre en voiture ou à être à l’aise dans un ascenseur, il est possible que cela soit relié à une dysfonction du système vestibulaire.

Saviez-vous qu’un lien de plus en plus fort est rapporté dans la littérature scientifique entre la perte d’audition non corrigée (sans appareil auditif) et le risque de chutes? Selon l’Organisation mondiale de la Santé (2008), les chutes seraient responsables d’environ 40% des accidents mortels chez les personnes âgées. Le vieillissement apporte d’ailleurs fréquemment une perte auditive et cette dernière peut occasionner des situations de handicap au niveau social. De plus, le vieillissement « normal » de l’oreille interne et du système nerveux central entraîne parfois des instabilités ainsi que des troubles de l’équilibre. Pour aider à diminuer les signes et les symptômes de vertige et de déséquilibre, des exercices peuvent être faits à la maison.  Ceux-ci font partie de la rééducation vestibulaire.

Un recensement d’études récentes démontrent qu’une perte auditive corrigée par un appareillage auditif peut favoriser l’orientation dans l’espace et améliorer, ou du moins préserver, certains aspects nécessaires à l’équilibre. La prothèse auditive joue alors non seulement un rôle sur la capacité d’entendre et de comprendre, mais elle pourrait également s’avérer être un outil d’adaptation pour une personne aux prises avec un problème d’équilibre. Tout cela démontre l’importance de bien évaluer et prendre en compte le système vestibulaire lorsqu’il y a présence d’un problème auditif.

Les audiologistes chez Audiosanté possèdent des équipements munis d’une technologie très récente dans le domaine vestibulaire. Ces derniers combinés avec l’expérience et les connaissances acquises de l’équipe permettent de déceler les problèmes vestibulaires avec plus de précision ce qui améliore le diagnostic médical, oriente le traitement médical ainsi que l’approche de réadaptation d’une meilleure façon.  Pour ce faire nous travaillons en étroite collaboration avec les médecins spécialistes Oto-rhino-laryngologistes (ORL).

Notre équipe est aussi capable de traiter le vertige positionnel, problématique vestibulaire la plus fréquente et dont la prévalence augmente avec l’âge.  

Pour plus d’information, Le Centre de l’audition & Acouphène peut vous accompagner à toutes les étapes avec son équipe multidisciplinaire composée d’ORL, d’audiolgistes, d’audioprothésistes et d’un neuropsychologue spécialisé en acouphène.

(1-800-SURDITÉ) lecentredelaudition.com

Cégep de Chicoutimi

De l’encadrement pour assurer la réussite de tous les étudiants

Étudier au Cégep de Chicoutimi, c’est adhérer aux valeurs d’un établissement qui croit en la réussite de tous ses étudiants, peu importe leur situation. Que ce soit les athlètes des Couguars et des Saguenéens, ou encore les élèves ayant recours aux services adaptés, un suivi et une attention particulière sont accordés aux étudiants afin d’encourager leur persévérance et d’assurer leur réussite.

Si certains éprouvent des difficultés d’apprentissages lors de leur parcours, ils peuvent notamment se référer aux services adaptés de l’établissement. Chaque année, environ 300 étudiants consultent ces professionnels du Cégep de Chicoutimi.

Ces derniers ont droit à des mesures prises spécialement pour les aider selon leurs besoins. Différents outils adaptés sont proposés aux étudiants qui ont un handicap visible ou un handicap non visible, des troubles d’apprentissage ou encore des troubles de santé mentale. Par exemple, une personne qui a de la difficulté à se concentrer peut avoir plus de temps à un examen, ou encore, avoir accès à un local isolé des autres. Les étudiants autochtones ou allochtones peuvent également avoir droit à certaines mesures pour favoriser leur compréhension de la langue.

Une question d’équité

Ces mesures ont été mises en place afin que tous les étudiants du Cégep de Chicoutimi soient sur la même longueur d’onde. Aucun billet de faveur n’est accordé à ces élèves. Ils doivent réussir comme les autres, mais ont différents outils pour faire face aux difficultés auxquelles ils sont confrontés. « Ces outils rendent les études équitables pour tous », soutient la conseillère aux services adaptés, Michèle Martin.

Le Cégep de Chicoutimi soutient tous ses étudiants vers la réussite. Puisque chaque élève est différent, des outils adaptés et divers services d’aide à l’apprentissage sont mis à la disposition des étudiants afin de les accompagner et de les encadrer tout au long de leur parcours scolaire.

Étudiants-athlètes

Les sportifs, qui ont une charge impressionnante d’entrainements et de tournois de tous genres, peuvent également bénéficier de services d’aide à l’apprentissage adaptés à leurs besoins. Par exemple, les étudiants faisant partie des
Couguars ont accès à du soutien individuel, afin qu’ils s’épanouissent autant dans leur sport que dans leur parcours scolaire.

Ils sont encadrés par Denise Lapointe, professeure en éducation physique. Cette dernière rencontre les étudiants tout au long de leur session pour faire le point sur leur cheminement avec eux. Dès qu’ils ont un problème, elle est là pour les aider à s’outiller et proposer des mesures dont ils pourraient bénéficier. « On veut qu’ils aient des outils pour réussir. S’ils ont une difficulté, on va être en mode solution et on va les accompagner », souligne Mme Lapointe. Ils sont quelque 150 athlètes chaque année à faire partie des différentes équipes.

Pour ce qui est des joueurs des Saguenéens de Chicoutimi, qui doivent s’absenter souvent au cours de l’année scolaire, un système d’encadrement supervisé qui a fait ses preuves a été mis en place par une conseillère pédagogique, afin d’encourager leur réussite. Cette dernière est engagée par la Ligue junior majeur de hockey du Québec (LHJMQ). « On est un exemple très suivi dans tout le reste de la province », se réjouit
Sylvie Dallaire, adjointe à la direction des études du Cégep de Chicoutimi.

Un comité composé de plusieurs professeurs, entraineurs et membres du personnel suit activement les joueurs tout au long de leur session afin que les Saguenéens aient toute l’aide dont ils ont besoin pour réussir leur programme. En tout temps, un enseignant-ressource est présent pour épauler ces étudiants-athlètes.

Imagem

La pénurie de main-d’œuvre, un problème d’employeurs

«Je ne crois pas qu’il y ait une pénurie de main-d’œuvre, je crois plutôt qu’il y a une incohérence entre l’offre et la demande.», affirme Jacques Gagnon, président-directeur général d’Imagem, entreprise spécialisée dans le développement de technologies dédiées au domaine de la santé. Alors que plusieurs entreprises recherchent activement des employés, l’ingénieur de formation croit que la situation s’améliorerait s’il y avait un changement de mentalité chez des gestionnaires. Selon lui, ces derniers n’investissent pas assez au niveau de leurs ressources humaines ce qui entraîne des problèmes de rétention de main-d’œuvre. Une situation de plus en plus préoccupante et ce, dans toutes les sphères d’activités.

Depuis 25 ans, Imagem s’affaire à la création de logiciels qui aident quotidiennement les professionnels de la santé. Elle compte parmi ses réussites deux suites de logiciels, soit Interview et Postscriptum, qui ont été conçues pour répondre aux différents défis de la gestion de l’imagerie diagnostique et de la création de rapports médicaux. Au fil des ans, il va s’en dire que l’entreprise, établie à Saguenay, s’est considérablement développée, de sorte qu’il lui a été plus d’une fois nécessaire de recruter de nouveaux talents. Un heureux problème qui a amené ses gestionnaires à se questionner sur les bonnes pratiques en gestion des ressources humaines.

«Des études ont révélé que les problèmes d’adaptation et d’intégration sont la responsabilité des employeurs dans 85 % des cas. Soit l’employé n’a pas bénéficié des bons outils, des bonnes conditions, ou on n’a pas su lui assigner les bonnes tâches. Il s’ensuit qu’il sera mal évalué», souligne le fondateur d’Imagem qui accorde une importance particulière au bien-être de ses employés.

Toujours selon ce dernier, il ne faut en aucun cas négliger l’importance de bien intégrer les nouveaux employés à l’équipe et de leur offrir l’opportunité de se développer. Par ailleurs, Jacques Gagnon juge avec considération les diplômes, puisqu’ils sont, selon lui, un gage de réussite. « En ayant un diplôme, le candidat démontre qu’il a été capable de synthétiser, de travailler, d’analyser, de raisonner et bien plus. C’est ce que je recherche chez un employé » poursuit-il.

«Mais au-delà du diplôme, il y a aussi les qualités personnelles. Le candidat doit être motivé, volontaire, responsable et raisonnable. S’il prouve qu’il a toutes ses qualités, nous pouvons le former selon nos besoins. Mon travail en tant qu’employeur est de faire éclore les talents des employés et de trouver dans quoi ils excellent. Je sais qu’ils ne feront pas tout parfaitement du premier coup et c’est tout à fait normal », explique-t-il.

Jacques Gagnon croit que beaucoup d’employeurs exigent trop de leur nouvel employé, alors qu’ils s’attendent de les voir quitter les bancs d’école parfaitement formés pour le milieu du travail. Une absurdité, selon lui. Les étudiants n’ont jamais l’occasion d’être confrontés à des logiciels où des centaines de personnes travaillent simultanément ou encore à des systèmes informatiques d’un grand niveau de complexité, comme ceux que l’on développe chez Imagem. Les employés doivent avoir le temps d’apprivoiser ces systèmes et comprendre la culture des clients en santé.

L’approche de gestion des ressources humaines, telle que mise de l’avant par Imagem, favorise le sentiment d’appartenance des employés envers l’entreprise. En ayant confiance en eux et en l’entreprise, les employés sont plus susceptibles de gravir les échelons et découvrir leurs talents.

Cégep de Jonquière

Un milieu où vivre pleinement ses passions

En plus d’offrir 28 programmes dans des domaines variés, le Cégep de Jonquière offre un milieu d’études vivant et stimulant. Que ce soit dans le domaine culturel, sportif ou encore pour réaliser un rêve entrepreneurial, les étudiants du Cégep de Jonquière ont l’opportunité de suivre leur ambition et de faire de nouvelles expériences.

Activités culturelles

Arts, théâtre, humour, improvisation, le Cégep de Jonquière se démarque des autres établissements de la province par le dynamisme de ses activités culturelles. Chaque année, plus de 500 étudiants participent et s’impliquent dans les différentes activités artistiques offertes sur le campus. Pour chacun, c’est l’occasion de se dépasser dans un projet qui lui tient à cœur.

Par exemple, des étudiants préparent activement une comédie musicale tout au long de l’année, qui est présentée en février. D’autres participent au rendez-vous hebdomadaire d’improvisation, qui chaque année rassemble un total de 3 000 spectateurs. Pour ceux qui s’intéressent au multiculturalisme, la semaine interculturelle est l’évènement à ne pas manquer alors que des étudiants de partout à travers le monde présentent leurs cultures et leurs expériences à travers des ateliers et même d’un spectacle.

Les amateurs d’humour sont également servis avec le Festi-rire et les cinéphiles avec le festival de court métrage De l’âme à l’écran, organisé en marge du festival Regard.

Activités sportives 

Pour ce qui est des activités sportives, le Cégep de Jonquière ne laisse pas sa place. L’établissement a ajouté, dans les dernières années, des équipes de tennis, de cheerleading et d’eSport, pour compléter son offre déjà impressionnante. On y retrouve entre autres les équipes des Gaillards en natation, cross-country et soccer, en plus de celles de football, de volleyball et de basketball, ces dernières qui se démarquent particulièrement sur le circuit provincial.

Rappelons que nul n’a le besoin d’être un athlète de haut niveau pour bouger sur le campus. Une foule d’activités intramurales permettent aux étudiants de rester actifs en dehors des cours. On les invite à essayer le badminton, la Zumba ou encore le hockey sur glace.

Entrepreneuriat

Le Cégep de Jonquière a récemment développé un volet entrepreneuriat qui permet à un étudiant, peu importe son programme d’études, de développer un projet qui l’allume. Une enseignante accompagne les étudiants dans leur idée entrepreneuriale. Ce volet offre une opportunité unique de bâtir un projet de A à Z en plus d’être encadrés dans leurs démarches.

Chaque année, des journées entrepreneuriales sont organisées, où on donne la chance aux élèves de rencontrer des entrepreneurs qui partagent leur savoir. Ces journées permettent aussi aux futurs entrepreneurs de faire progresser leur idée entrepreneuriale, de la mettre sur papier de façon plus concrète avec pour objectif de la développer réellement dans le futur.

Jonquière, c’est un cégep qui grouille d’activités toute l’année. En plus de rendre leur parcours scolaire encore plus intéressant, ces implications apportent une valeur ajoutée très importante aux étudiants pour la suite de leur parcours scolaire et professionnel. En leur permettant de déployer leur projet entrepreneurial, de réaliser leur rêve culturel ou leurs exploits sportifs, les élèves rencontrent des jeunes et des intervenants du Cégep de Jonquière avec qui ils tissent des liens forts qui traversent les années. Ils acquièrent de nouvelles connaissances, élargissant ainsi leur champ d’intérêts. Jonquière, c’est le cégep pour s’épanouir.

Parkinson Saguenay-Lac-Saint-Jean

Les visages du Parkinson: Gilles Gaudreault

J’ai dû faire face aux premiers symptômes de la maladie en 2009, alors que j’avais 62 ans. Ma main droite s’était d’abord mise à trembler; 3 à 6 mois plus tard, le tremblement s’est étendu à l’autre main et, 2 ans après le premier symptôme, les membres inférieurs ont été à leur tour affectés par la maladie. Au même moment, je me suis mis à ressentir une grande fatigue. Je suis donc allé consulter un médecin qui, après m’avoir fait passer des tests, m’a indiqué que je souffrais de la maladie de Parkinson. Quand il me l’a dit, je me suis mis à pleurer, même si je me doutais du diagnostic. De me le faire confirmer me mettait devant la réalité et je ne l’ai pas pris.

Bien sûr, le Parkinson a un impact sur ma vie. J’ai plus de difficulté à marcher et, parfois, je bloque, comme si je gelais sur place. Plus la journée avance, plus une fatigue extrême s’installe. Je ne peux plus pratiquer certains sports comme le tennis, le hockey et la course, mais je continue de rester actif. Je marche souvent et j’ai même commencé la boxe, ce qui me permet de ralentir la progression de la maladie. Je vais aussi à l’aréna pour voir jouer les Saguenéens. Je suis passionné de hockey et ces moments sont pour moi un plaisir chaque fois renouvelé. 

Heureusement, je suis entouré de gens qui me soutiennent dans mon épreuve, comme ma conjointe, elle aussi atteinte du Parkinson, ainsi que ma sœur, avec qui je peux discuter. Souvent, je vais prendre un café avec des amis. « Tu es résilient, Gilles, me dit l’un d’eux, je ne sais pas si je le serais autant que toi. » C’est pourquoi je conseille aux gens frappés par ce mal incurable de ne pas s’isoler. La rencontre et l’ouverture aux autres qui vivent la même situation sont plus que souhaitables. C’est un remède. Depuis ma participation à un article qui traitait de boxe,  on m’approche avec moins de gêne. On vient me voir, on demande de mes nouvelles. 

Il m’arrive parfois, littéralement, de chuter en raison des symptômes dont je souffre, mais je me relève et continue en me concentrant sur le positif.

Fêtes

Un Noël empreint de générosité

Bientôt, les tables seront garnies de nourriture en abondance et les enfants auront des tonnes de cadeaux à déballer. La période des Fêtes rime souvent avec prospérité alors que les festivités battent leur plein. Or, cette chance de se remplir la panse à volonté et de recevoir une montagne de présents n’est pas offerte à tous. Comment faire alors pour venir en aide aux personnes plus démunies et semer le bonheur autour de nous? Si le cœur vous en dit et que vous souhaitez faire la différence dans la vie de ces personnes, voici quelques idées d’entraide.

Des organismes qui n’attendent que vous 

Vous souhaitez passer à l’action et donner au suivant? Sachez qu’il existe un grand nombre d’organismes qui offrent la possibilité de participer à leurs programmes d’entraide. Vous pouvez donner sous plusieurs formes, que ce soit des dons d’argent, des dons de nourriture ou de jouets ou même faire  don de votre temps, chaque action est valable.

1) La grande Guignolée des médias

Chaque année, des bénévoles arpentent les rues du Québec à la récolte de dons afin d’aider les gens dans le besoin, autant pendant les Fêtes que lors des mois plus difficiles qui les suivent. Outre les dons en argent, vous avez jusqu’au 24 décembre pour apporter vos denrées non périssables chez les partenaires participants : les pharmacies Jean Coutu, Maxi et Provigo ainsi que la Société Saint-Vincent de Paul.  

2) Opération Père Noël

Parce que ce ne sont pas tous les enfants qui ont la chance de recevoir des cadeaux à l’occasion des Fêtes, l’organisme Opération Père Noël vous offre la possibilité d’être le Père Noël d’un enfant défavorisé. En participant, vous serez en communication avec l’enfant par le biais de lettres et pourrez ainsi savoir réellement ce qui lui ferait plaisir. Un petit geste à moindre coût, qui permet à un enfant de vivre la féérie de Noël.  Pour l’année en cours, tous les Père Noël donateurs ont été trouvés.    

3) Les Banques alimentaires du Québec

Depuis 30 ans, les Banques alimentaires du Québec et les 19 Moisson travaillent d’arrache-pied afin de nourrir plus de 500 000 personnes chaque mois, dont 150 000 enfants qui ne mangent pas à leur faim. Vous pouvez faire un don en argent ou en denrées dans une banque alimentaire près de chez vous. Pour connaître les points de dépôts, visitez le www.banquesalimentaires.org.            

4)  Les Petits Frères

Devenez bénévole pour l’organisme Les Petits Frères et accompagnez les personnes seules du grand âge afin de contrer leur isolement. Chaque année, plus de 2050 bénévoles à travers le Québec répondent présents pour participer à cette belle aventure humaine, laquelle permet de tisser des liens uniques avec des gens. Pour faire partie de cette grande famille, visitez le www.petitsfreres.ca. 

Encore plus...  

En plus de ces nombreux organismes qui permettent de redonner et de changer le quotidien des gens dans le besoin, d’autres actions sont possibles afin de faire la différence à votre façon: 

•    Donner des vêtements dans les comptoirs vestimentaires; 

•    Amasser des sous dans votre entourage et les remettre à la cause de votre choix;

•    Payer anonymement la facture d’épicerie d’une famille; 

•    Aller porter de la nourriture que vous aurez préparée aux plus démunis, comme des desserts et des mets traditionnels de Noël, de quoi réchauffer le cœur;

•    Organiser une collecte de jouets dans votre lieu de travail.

Disons-le, ce ne sont pas les idées qui manquent pour venir en aide aux plus démunis. Quoi qu’il en soit, de petites actions sont porteuses de grands changements, il suffit d’emboîter le pas pour que les gens de votre entourage se joignent à vous dans cet élan de générosité. 

Entreprises d'ici

Arachides dépôt Jonquière: des marchands de bonheur

Depuis près de cinq ans, Bastien Bélanger et sa famille guident les clients du Arachides Dépôt Jonquière à travers la foule de grignotines, friandises et produits diversifiés que l’on retrouve dans le commerce du boulevard Harvey. Grâce à leur service à la clientèle courtois, leur variété de produits grandissante et leurs offres personnalisées, l’entreprise familiale s’est bâtie, à travers les années, une clientèle fidèle.

L’histoire

Arachides dépôt Jonquière a été fondé en 2012. M. Bélanger et son épouse y sont devenus les propriétaires en 2015. Le couple avait rapidement vu que ce commerce avait quelque chose de spécial. «Nous y avons vu là une possibilité de devenir marchand de bonheur», indique M. Bélanger. Les couleurs flamboyantes des bonbons lui rappelaient la joie de vivre. Il aime aussi voir l’effet que que les produits de son  commerce procurent à ses clients. «C’est toujours plaisant de voir les yeux des petits s’illuminer lorsqu’ils entrent dans la boutique et de voir les plus vieux redevenir des enfants», continue-t-il. 

Produits variés

Si vous pensiez qu’Arachides dépôt Jonquière offrait seulement des arachides, détrompez-vous! On y retrouve de tout. Que ce soit avec ses 70 sortes de bonbons, 20 sortes de noix, ses inventaires de chocolats ou de cafés en grains, moulus ou en capsules Keurig ou Nespresso, il y en a pour tous les goûts. Également, Arachides dépôt Jonquière compte différents thés ou tisanes en vrac, des chips, des épices, des biscuits, du pop corn et autres. Plus que de la nourriture, vous y retrouverez également des bulles fusion, du bubble tea, des emballages-cadeaux et même des pinatas.

Centre de l'audition & acouphène

L’acouphène

Saviez-vous que… 37% des Canadiens âgés de 16 à 79 ans ont déjà entendu un acouphène. Environ 7% le qualifient de sévère et perturbant. L’acouphène est la perception d’un son dans les oreilles ou dans la tête, en absence d’une source sonore externe. D'intensité souvent variable, l’acouphène peut être permanent, intermittent ou temporaire. De plus, il peut être décrit de différentes façons selon l’individu. Un sifflement ou un bourdonnement sont des descriptions très souvent rapportées.

L’acouphène peut avoir des conséquences importantes sur le plan physique, psychologique et psychosocial. En effet, il peut être une source de stress et d’anxiété, altérer la concentration et le sommeil et ainsi avoir un impact sur l’humeur quotidienne.

L’origine des acouphènes peut être multiple, il est important de faire évaluer la cause de votre acouphène afin d’éliminer l’origine médicale.

Imagem

L’intelligence artificielle, peut-on s’y fier?

L’intelligence artificielle, voilà un terme dont on entend de plus en plus parler! Dans tous les secteurs d’activité, ou presque, l’IA semble se dessiner comme la solution miracle à tous les défis d’aujourd’hui et de demain. Comment faire face à la pénurie de main-d’œuvre? L’IA. Comment mieux cibler son auditoire? L’IA. Comment alléger le travail administratif? L’IA. Le hic, selon Jacques Gagnon, président-directeur général d’Imagem, entreprise spécialisée dans le développement de technologies dédiées au domaine de la santé, c’est qu’on en surestime souvent le pouvoir.

«À la base de tout, pour qu’il y ait de l’IA, il faut avoir des données valables, exploitables et intéressantes à exploiter, lance d’entrée de jeu M. Gagnon. C’est un exercice qui demande beaucoup de rigueur que celui de s’assurer que les informations recueillies sont pertinentes et vérifiables et que tous les paramètres susceptibles d’en influencer la production sont pris en compte», soutient l’ingénieur de formation.

Au-delà de l’intelligence artificielle, il y a ainsi des individus qui encore, aujourd’hui, sont responsables de poser les bonnes questions et de récolter des réponses claires, quantifiables et vérifiables, qui pourront ensuite être traitées grâce au développement d’algorithmes et de ce qu’on appelle «l’apprentissage profond». Dans le domaine scientifique tout comme dans le secteur de la santé, c’est la rigueur qui fait loi.

«Un simple appareil mal calibré peut complètement fausser la prise de mesures tout comme une mauvaise interprétation du personnel peut invalider la récolte d’informations. Quand on parle d’intelligence artificielle sur les médias sociaux, que Facebook se fourvoie sur votre choix de pantalon, c’est sans conséquence. Par contre, quand il s’agit de la santé des gens on n’a pas droit à l’erreur. C’est pour ça qu’il faut d’abord et avant tout aller sur le terrain et s’assurer d’être en mesure de recueillir des données valables, d’en expliquer la source et d’en faire une analyse rigoureuse.», soutient Jacques Gagnon.

Toujours selon ce dernier, l’intelligence artificielle se doit d’être ancrée dans la réalité pour qu’on lui accorde une quelconque valeur. En ce sens, il y aura toujours un travail d’intelligence humaine à faire, des méthodes à améliorer, mais il va sans dire que l’IA a permis de faire un bond majeur pour ce qui, jusque-là, se faisait de façon subjective.

«Chez Imagem, nous avons un souci constant de faire en sorte qu’il y ait le moins d’erreurs possibles dans nos processus, chez-nous et chez les clients. Pour ce faire, nous avons entre autres des solutions de contrôle rigoureuses. Nos employés documentent leur travail de diverses façons. Imagem est soumise aux normes sévères MDSAP (Medical Device Single Audit Program et ISO 13485. Une intense journalisation s’opère en tout temps dans nos logiciels, des millions d’actions enregistrées qui nous permettent de tout savoir et de tout récupérer. C’est cette rigueur scientifique qui est garante de qualité. Il ne faut pas oublier que l’IA, ce n’est que du traitement de données et il nous revient encore aujourd’hui d’en valider l’exactitude et la véracité», soutient Jacques Gagnon.

Fêtes

Des ornements à réaliser avec les enfants

Quand les enfants sont tous les jours à la maison, lors du congé des fêtes, il est normal que l’inspiration pour des jeux et des passe-temps manque aux parents. Souvent, il fait trop froid pour jouer dehors, mais on ne veut pas qu’ils passent la journée les yeux rivés sur leur écran. C’est alors le temps parfait pour essayer de nouveaux loisirs créatifs! Ces bricolages d’ornements d’arbre de Noël permettront aux petits d’être divertis et de passer un beau moment en famille. En plus, ils seront fiers de les exposer dans le sapin et leurs créations rendront les décors encore plus chaleureux.

Petits sapins en laine 

Ces petits sapins sont mignons et faciles à réaliser! Il suffit d’avoir sous la main du carton, de la colle, de la laine et des pompons. Premièrement, vous devez découper des triangles dans votre carton. Ensuite, vous enroulez les triangles de fil de laine vert. Gardez un morceau pour faire le support, qui servira à accrocher l’ornement dans le sapin. La dernière étape est de coller des pompons colorés sur le sapin. Simple et amusante, cette décoration plaira aux petits et aux grands. Elle sera superbe en ornements pour le sapin ou encore en décoration sur la table, si on lui ajoute un pied à l’arrière.

Fêtes

Tout en brillance

Pour plusieurs, les soirées des fêtes sont l’occasion parfaite pour oser un peu plus du côté du maquillage. Que ce soit pour son party de bureau, son réveillon en famille ou encore pour sa soirée du jour de l’An entre amis, toutes les opportunités sont bonnes pour se laisser aller avec les différentes ombres à paupières scintillantes et rouges à lèvres éclatants.

Les tendances des fêtes en maquillage n’ont rien de sobre, alors que tous les produits brillent de mille feux. On veut que la personne qui le porte soit la vedette de la fête et qu’elle en mette plein la vue à ses invités.

Lèvres

Le rouge, c’est la couleur du temps des fêtes. Distinguée, intemporelle et sensuelle, cette couleur pour les lèvres est un choix judicieux. Les différentes compagnies créent toujours de nouveaux rouges à lèvres à l’approche de Noël, parfois lustrés ou encore brillants. Pour celles qui ne portent pas souvent de maquillage, mais qui aimeraient oser cette année, c’est le choix qu’il vous faut. Une cosméticienne peut vous orienter vers la teinte qui vous ira le mieux.

Pour les habituées qui souhaiteraient s’aventurer dans les milliers d’autres possibilités qu’offrent les rouges à lèvres, c’est votre chance. Plusieurs collections des fêtes contiennent des couleurs riches et variées. Les teintes de mauve, de rose, de rouge, d’orangé et même d’or ont la cote cette année. 

Les finis sont tout aussi diversifiés. Les mats sont toujours populaires, tandis que les produits lustrés et brillants permettent de changer de la routine. Il ne faut que suivre son envie du moment puisque tous les types de finis mettent les bouches en valeur.

Fêtes

Des cadeaux écolos sous le sapin

Et si cette année, on encourageait les habitudes écoresponsables dans nos cadeaux de Noël? Alors que le temps des fêtes nous encourage à acheter, ce Noël, on encourage les produits réutilisables que nos proches trouveront utiles. Votre entourage sera reconnaissant d’avoir des produits qui les feront économiser, alors qu’ils pourront les réutiliser tout au long de l’année!

Fêtes

Un Noël de découvertes culinaires

Quand vient le temps de parler nourriture du temps des Fêtes, deux clans se créer d’emblée! D’un côté, il y a les fervents adeptes des repas traditionnels et de l’autre côté, ceux qui en ont assez de la tourtière et du pâté et qui désirent innover. Comme il y aura toujours un peu des deux dans chaque famille et qu’il est souhaitable que tout le monde mange avec appétit et régal, nous vous proposons des recettes dans lesquelles les saveurs d’hier se marient aux tendances culinaires plus actuelles! Bon appétit à tous!

Couronne De porc aux canneberges 

Ingrédients

Saumure

•    2 litres (8 tasses) d’eau froide

•    60 ml (1/4 tasse) de cassonade

•    60 ml (1/4 tasse) de sel

•    2.5 ml (1/2 c. à thé) de grains de poivre noir

Porc et sauce

•    1 couronne de porc de 12 à 16 côtes (voir note)

•    15 ml (1 c. à soupe) de moutarde de Dijon

•    15 ml (1 c. à soupe) de romarin frais, ciselé

•    1 gros oignon, émincé

•    2 gousses d’ail, hachées

•    30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive

•    60 ml (1/4 tasse) de vinaigre balsamique

•    250 ml (1 tasse) de bouillon de poulet

•    1 boîte de 398 ml (14 oz) de gelée de canneberges (sans morceaux), coupée en morceaux

•    Sel et poivre

Préparation

Saumure

1.    Dans une casserole, porter à ébullition 250 ml (1 tasse) d’eau, la cassonade, le sel et le poivre. Verser dans un grand bol en verre ou une grande casserole d’une contenance d’environ 5 litres (20 tasses) et ajouter le reste de l’eau.

2.    Déposer la couronne dans la saumure et réfrigérer 8 heures ou toute une nuit.

Porc et sauce

3.    Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 230 °C (450 °F).

4.    Égoutter et éponger la viande.

5.    Badigeonner la viande de moutarde et saupoudrer de romarin.

6.    Dans une grande poêle allant au four, attendrir l’oignon et l’ail dans l’huile. Saler et poivrer. Déglacer avec le vinaigre. Ajouter le bouillon et la gelée de canneberges. Remettre la couronne dans la poêle. Cuire au four 30 minutes. Réduire la température du four à 170 °C (325 °F) et poursuivre la cuisson de 45 minutes à 1 heure ou jusqu’à ce qu’un thermomètre inséré au centre de la viande indique 60 °C (140 °F). Au besoin, couvrir les os de papier d’aluminium pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Couvrir de papier d’aluminium et laisser reposer 15 minutes.

7.    Rectifier l’assaisonnement de la sauce et verser dans une saucière.

8.    Présenter la couronne sur un lit de romarin frais.

9.    Servir avec une purée de pommes de terre ou des pommes de terre grelots.

Source : ricardocuisine.com

Fêtes

Casse-Noisette par le Prisme Culturel: un classique indémodable

Avec ses décors fabuleux, ses danses de styles variés et ses costumes aux mille couleurs, le ballet Casse-Noisette s’est taillé une place comme l’une des traditions du temps des fêtes, dans le cœur des petits et grands. Ce classique de Noël présente par le Prisme Culturel revient cette année pour une 21e édition, pour des représentations au grand public les 20, 21 et 22 décembre. Les spectacles du 17 et 18 décembre sont réservés aux groupes scolaires.

Un monde fascinant 

Tiré du conte de E.T.A. Hoffman, Casse-Noisette ne cesse de trouver de nouveaux adeptes chaque année. Il raconte l’histoire de Clara, qui reçoit, à la veille de Noël, un casse-noisette. Cette nuit-là, la jeune fille est transportée au pays des bonbons. Du rêve à la réalité, elle traverse une foule d’aventures, dans un monde où l’imagination n’a pas de limite. Elle rencontre des flocons dansants, souris, soldats et bien plus qui lui feront vivre une foule d’émotions.

L’univers de la pièce est captivant. Dans l’imaginaire de l’enfance, tout est possible. Les jouets s’animent, les flocons de neige et les fleurs dansent, le tout, sur la célèbre musique de Tchaïkovski. Les couleurs, les costumes flamboyants et les émotions des interprètes font de ce ballet un incontournable du temps des fêtes à découvrir ou à redécouvrir. 

Fêtes

Un Noël sans stress, un cadeau pour soi-même

Alors que Noël devrait être empreint de réjouissance et de moments heureux, celui-ci peut facilement se transformer en un marathon de préparations des plus essoufflantes. Entre les soupers qui se multiplient et les tonnes de cadeaux à offrir, les festivités de Noël peuvent parfois être une source de stress immense. Si l’énergie n’y est plus et que vous avez la mine basse le soir du réveillon, il est temps d’apporter quelques changements afin que vous puissiez vous recentrer sur les éléments positifs de cette fête, où l’amour et l’entraide brillent de plus belle. Voici comment faire pour vous en approcher.

Une sélection judicieuse

Avec toutes les sorties qui s’accumulent, vous avez l’impression de courir après le temps, de sorte que vos congés s’envolent littéralement en fumée? Apprendre à dire non et être plus sélectif dans vos choix d’événement pourrait vous procurer un grand sentiment de liberté. Un party de bureau, des soupers de Noël qui s’étendent sur trois soirs, un brunch du jour de l’An, des soirées festives entre amis, permettez-vous de dire non-merci! Votre moral ainsi que votre portefeuille vous en seront éternellement reconnaissants. Pour faire d’une pierre deux coups, pourquoi ne pas rassembler les amis ou les familles distinctes ensemble dans un seul et même événement! Il s’agit là de l’occasion idéale pour tisser des liens et rencontrer de nouvelles personnes.  

Noël dans le rouge?

L’argent trop facilement dépensé, mais si durement gagné peut également être une importante source de stress. Noël ne devrait pas rimer avec endettement, mais plutôt avec don de soi et générosité. Si votre carte de crédit surchauffe et que vous êtes incapable de rembourser la somme due, pensez à revoir votre budget, car celui-ci n’est certes pas réaliste. Donner des cadeaux et rendre les gens autour de nous heureux est très gratifiant, mais nul besoin de dépenser des sommes faramineuses pour y arriver. À ce propos, la pige de cadeaux est une excellente alternative pour réduire de façon substantielle vos dépenses! Établissez un montant alloué pour la pige de cadeaux, en plus d’économiser, cela augmente le défi de dénicher quelque chose pour une fraction du prix! 

L’art de lâcher prise

Dans un monde utopique de licornes et d’arcs-en-ciel, vous auriez eu le temps de laver la maison de fond en comble pour recevoir la visite. Vous auriez également pris le temps de concocter des menus traditionnels, comme une tourtière et un décadent sucre à la crème. Votre liste de tâches à accomplir au bureau serait derrière vous et vous auriez ainsi été en mesure de partir l’esprit en paix. La réalité étant autrement, il ne reste plus qu’à apprendre à pratiquer avec animosité l’art du lâcher-prise! En vous accordant le droit d’accepter que rien ne soit parfait, vous faites un pas de géant vers un Noël plus zen et relaxant. 

Inspire, expire

Une fois les festivités de Noël terminées, réservez-vous des moments de détente afin de recharger entièrement vos batteries. Une journée pyjama, un après-midi au spa, un séjour en amoureux, faites-vous tout simplement plaisir et offrez-vous en cadeaux du temps de qualité pour relaxer. C’est également le moment de faire les choses que vous avez l’habitude de remettre à plus tard. Lire un livre, apprendre à coudre, faire la cuisine, vous trouverez assurément une activité qui vous plaira.  

Fêtes

Tenues des Fêtes: pour un coup d’éclat

Bien que la petite robe noire pour elle et le traditionnel complet pour lui soient des tenues indétrônables du temps des Fêtes, les tendances festives et scintillantes ont également la cote pour les tendances 2019. Cette année, difficile de passer inaperçu avec les paillettes qui se multiplient et le velours qui vole littéralement la vedette. Messieurs, vous n’êtes pas en reste, car les nœuds papillon ainsi que les costars monochromes auront de quoi vous vêtir avec classe et style.

Si vous ne savez pas encore quoi porter pour vos festivités des Fêtes, voici quelques tendances 2019 qui pourront peut-être vous inspirer. 

Rehausser la petite robe noire

Il y a des classiques qui traversent le temps s’en perdre une plume! C’est le cas notamment de la robe noire, dont on ne saurait se lasser. Cependant, les coupes ainsi que les textures s’adaptent aux tendances du moment. Ainsi, on retrouve cette année des robes de velours pour un chic incontesté. Pour agrémenter votre tenue, revêtez de magnifiques collants de la collection Le Coffret de Rachel, dont les détails ajouteront incontestablement un effet « wow » à votre robe. 

Fêtes

Des jeux de société à essayer pendant le temps des fêtes

Le temps des fêtes, c’est l’occasion parfaite pour passer du temps de qualité avec ses proches. Les membres de votre famille ou vos amis sont tous réunis sous le même toit, c’est un excellent moment pour essayer de nouveaux jeux de société, afin de pimenter vos soirées. Légers, rapides, mais ô combien rigolos, vous en apprendrez plus sur vos proches. Découvrez leurs talents, leurs secrets ou leurs traits de personnalité avec ces différents classiques et ces nouveautés!

En famille

Télestration

Même si ce jeu est sur le marché depuis quelques années, il ne cesse de trouver de nouveaux adeptes! Vos enfants aimeront y jouer tout autant que vous. Combinant le dessin au jeu du téléphone, il vous promet une tonne de fous rires. 

Comme le téléphone, chaque personne commence avec un mot, qu’il doit dessiner dans un cahier fourni avec le jeu. Lorsque le dessinateur a terminé, il referme son cahier et le donne au joueur le plus près. À son tour, le joueur doit deviner le mot que la personne avait au départ, seulement à partir du dessin de son voisin. Il écrit sa réponse et passe le cahier à un autre joueur qui lui doit dessiner ce nouveau mot, et ainsi de suite. Pensez-vous que les personnes réussiront à bien deviner jusqu’au bout? Vous y découvrirez peut-être les talents cachés de vos proches ou au contraire, ils rendront peut-être le jeu plus difficile que vous le pensiez!

Il faut de 4 à 8 joueurs, idéalement âgés de 12 ans et plus, pour jouer et une partie prend une vingtaine de minutes.

Fêtes

Des invités d’exception

Cette année, nul besoin de vous enquérir des préférences culinaires de vos invités, puisque c’est à votre tour d’être reçu! Quelle chance de ne pas avoir à vous soucier de l’organisation d’une réception. Vous pourrez alors siroter paisiblement votre coupe de vin et profiter allègrement de votre soirée. Or, s’il existe un certain nombre d’étiquettes quant à l’art de recevoir, il en existe également pour les convives, qui se doivent de respecter quelques règles non écrites de bienséances. Parce que vous savez très bien tout le travail qui se cache dernière la préparation d’une soirée, soyez un invité d’exception! Voici quelques conseils qui vous aideront à y parvenir.

1) Un cadeau pour l’hôte

Selon Julie Blais Comeau, spécialiste de l’étiquette au Canada, le cadeau d’hôte est une coutume servant à vous désengager d’avoir à réciproquer une invitation. Les cadeaux d’hôtesse doivent être ouverts devant l’invité et une bouteille de vin ne sera pas servie, mise à part si elle a été apportée comme contribution au repas, comme dans un souper de partage. Pour une pensée des plus personnalisées, vous pouvez même offrir un cadeau que vous aurez vous-même fabriqué, comme des confiseries ou des articles décoratifs.  

2) Besoin d’aide?

Être un invité signifie que vous n’avez d’emprise sur le déroulement de la soirée. Vous ne pouvez donc imposer le rythme de celle-ci en demandant quand est-ce que le repas sera servi par exemple. Toutefois, vous pouvez proposer votre aide pour la préparation et le service. Avant ladite soirée, il est conseillé de demander à votre hôte si vous pouvez contribuer au repas et à la soirée en apportant quelque chose. Le souper est terminé et les gens commencent à se lever de table? Offrez votre aide pour débarrasser et faire la vaisselle. En posant ces actions, vous participez au bon déroulement de la soirée et gageons que votre hôte voudra vous réinviter!   

3) Confirmer sa présence

À l’ère des réseaux sociaux, il est plus que jamais facile de communiquer avec les gens. Ainsi, vous n’avez plus de raisons de ne pas répondre à une invitation, que ce soit par téléphone, par courriel ou par message texte, vous vous devez de confirmer votre présence. Ne pas répondre à une invitation laisse sous-entendre que vous n’êtes pas intéressé ou que vous hésitez. De plus, si vous répondez présent, assurez-vous d’y être réellement et de ne pas faire faux bond le jour de l’événement. En effet, votre hôte aura sans doute préparé sa soirée en vous incluant dans l’achat de nourriture.     

4) Partir en voleur 

L’expression partir comme un voleur, qui signifie partir sans prévenir, est trop souvent répétée lors des soirées. Julie Blais Comeau suggère de quitter gracieusement la réception. Ainsi, si moins de trois couples sont encore en mode party, faites la tournée de tous. Cependant, s’ils sont encore nombreux à s’amuser, remerciez d’abord votre hôte et dites bonsoir aux gens que vous croiserez. Il est aussi recommandé d’être attentif aux signes de fatigue de la personne qui vous reçoit. Si plusieurs invités commencent à quitter et que votre hôte est déjà en mode fin de soirée, ne tardez pas à dire au revoir. Vous ne voudriez pas être LA PERSONNE qui tarde à partir, celle que l’on redoute d’inviter parce que trop souvent sa présence se fait insistante.

5) Pas de retardataire 

Ici, la règle est très simple et s’applique pour tous les événements et les rendez-vous! Soyez tout simplement à l’heure! L’heure fixée est 18 h,
évitez de vous pointer trop tôt ou encore même trop tard! Selon Mme Blais Comeau, l’heure idéale se situerait dans un rayon de dix minutes après l’heure convenue. S’il arrive un contretemps et que vous ne pouvez vous présenter, téléphonez à votre hôte afin de lui indiquer votre heure d’arrivée.

Sur ces sages paroles, bon réveillon à tous!

Source : www.etiquettejulie.com

La force d'une région

Le Côté-Cour: la mission derrière chaque programmation

Le Côté-Cour est un lieu de diffusion unique qui offre un espace scénique des plus intimistes. Chaque saison, des artistes émergents, ainsi que des artistes bien établis dans le domaine culturel, se produisent sur les planches du Côté-Cour, devant un public fidèle et attentif. La mission qui sous-tend chacune des programmations est celle d’offrir une vitrine aux artistes en début de carrière, mais également de proposer un lieu de spectacle permettant la réalisation de productions intimes au cachet inégalé

Une mission en deux volets

Deux pans définissent la mission de ce lieu de diffusion professionnel. D’abord, celle de faire découvrir de nouveaux artistes au public en offrant aux artistes un espace scénique abordable et de haute qualité. « Il s’agit d’un lieu qui facilite l’émergence de groupes locaux, car notre politique est de maintenir la location de la salle à moindres coûts. L’espace est très occupé. En moyenne, le Côté-Cour présente de 100 à 125 spectacles par année. Pour l’automne, nous avons eu une soixantaine de soirées, dont 18 issues de la programmation officielle et la balance étant des spectacles indépendants », mentionne Dario Larouche, directeur général. 

Le Côté-Cour est également un lieu de choix pour les artistes qui désirent bénéficier de la proximité du public et du cachet intime de la salle. « Nous accueillons des artistes qui se produisent en marge des grands circuits et des réseaux traditionnels. Ces artistes, dont la musique ne tourne pas nécessairement dans les radios commerciales, ont tout de même un public qui les suit. C’est d’ailleurs le cas pour Florent Volant, qui l’année dernière, a offert un spectacle quasi acoustique devant un public chaleureux. Le Coté-Cour est l’écrin parfait pour ce type de spectacle »,
ajoute Dario Larouche. 

L’équipe s’agrandit

Un nouveau volet de communication et de médiatisation a dernièrement été mis en place afin de permettre au Côté-Cour de continuer à parfaire sa mission d’ancrage dans la communauté. Ce nouveau pan est assuré par Florence Boudreault, qui s’est dernièrement jointe à l’équipe de direction. « La présence de Florence dans notre équipe est l’un des éléments majeurs qui permet de peaufiner cet ancrage dans la communauté. Elle effectue notamment des activités de développement et va à la rencontre de groupes un peu partout sur le territoire, afin de créer des liens avec le milieu et de promouvoir le Côté-Cour », conclut M. Larouche. 

Pour connaître la programmation complète et en apprendre davantage sur cet espace de diffusion unique en région, visitez le www.cotecour.ca

La force d'une région

Miser sur l’élégance et la durabilité avec Maçonnex

Établi depuis plusieurs années en région, Maçonnex est l’un des plus grands détaillants de poêles et de foyers au Québec. À sa succursale, qui a pignon sur le boulevard Saint-Paul à Saguenay, les intéressés trouveront certainement le type de chauffage qui ira à merveille avec leur demeure.

Une équipe d’experts parcourra avec vous la gamme de produits exhaustive provenant d’une foule de fournisseurs, afin de s’assurer de dénicher ce qu’il y a de mieux pour vous, selon vos goûts et votre budget.

La force d'une région

Musée du Fjord: un endroit de découverte et de plaisir

Avec ses expositions et sa brochette bien garnie d’activités, le Musée du Fjord est la destination tout indiquée pour passer de bons moments en famille. Enrichissement et divertissement sont au rendez-vous pour le plus grand plaisir des petits et des grands! À l’approche des vacances de Noël, le Musée du Fjord vous propose une programmation qui saura assurément plaire à toute la famille.

Les Dinosaures déterrés; encore et encore

Ayant connu un succès monstrueux, l’exposition Dinosaures déterrés, présentée depuis cet été, est prolongée jusqu’au 7 janvier 2020. Les dinosaures robotisés de grandeur nature, continueront donc de fasciner et d’éblouir les visiteurs. Avec cette exposition sur ces créatures préhistoriques, le Musée du Fjord a connu la meilleure saison de tous les temps! Des familles, souhaitant revivre l’expérience, se sont d’ailleurs procuré en grand nombre des laissez-passer annuels. Au total, ce sont 1400 nouveaux abonnés qui franchiront annuellement les portes du musée. Après une visite des plus captivantes dans le monde merveilleux aux allures de l’époque du Jurassique, les jeunes auront la chance de fabriquer leur propre pendentif à l’apparence de réelles pierres fossilisées. L’activité sera offerte en après-midi, durant les fins de semaine du 7 et 8, 14 et 15 décembre, ainsi que tous les jours d’ouverture du 20 décembre au 6 janvier. Un incontournable pour agrémenter vos vacances! 

Pour connaître la programmation détaillée ainsi que l’horaire des Fêtes, rendez-vous au www.museedufjord.com

La force d'une région

Hôpital vétérinaire du Boisé : tout pour le bien-être de votre animal de compagnie

L’Hôpital vétérinaire du Boisé est un véritable chef de file dans son domaine. Établie depuis plus de 10 ans à Saguenay, l’entreprise peut compter sur du personnel qualifié, passionné et qui a à cœur le bien-être des animaux. Chaque soin prodigué est empreint des valeurs propres à l’entreprise : passion, compétence, travail d’équipe, intégrité et orientation client.

Une fondation pour le bien-être des animaux

L’Hôpital vétérinaire du Boisé a maintenant sa propre fondation. Créée en 2018 par la Dre Julia East, la Fondation les Animaux du boisé a pour mission d’offrir un soutien financier aux familles afin que chaque animal de compagnie puisse recevoir des soins vétérinaires appropriés. De cette façon, l’équipe s’assure que le bien-être de l’animal est priorisé à chaque instant. Les dons sont recueillis lors d’une journée taille de griffes, par la pose de micropuce, via des soupers thématiques et des lave-o-chiens, etc., mais tout est rendu possible grâce à l’implication bénévole des employés. 

La Fondation les Animaux du boisé peut compter aussi sur la générosité de la population régionale et celle des familles propriétaires d’animaux. 

Des nouveautés pour améliorer les services

Également, l’Hôpital vétérinaire du Boisé ne cesse de se développer et des nouveautés ont été implantées au cours des deux dernières années. Le site Internet a fait peau neuve et l’horaire des vétérinaires est accessible à tous les clients. L’équipe s’est agrandie avec l’arrivée de la Dre Claudia Cloutier, vétérinaire diplômée en 2015. Afin d’assurer un service rapide et efficace, un nouveau centre d’appels a été installé au sous-sol et des employés sont attitrés exclusivement à cette tâche. Finalement, grâce aux dons de la fondation, un service d’endoscopie est maintenant disponible. Cette technique est employée lorsqu’un corps étranger est logé dans un estomac et pour la prise de biopsies au niveau gastro-intestinale. Plusieurs bénéfices en découlent puisque l’animal se rétablit plus rapidement, peut éviter une chirurgie et la procédure engendre moins de douleur.  

Pour toutes questions concernant la prise de rendez-vous ou pour parler à un(e) technicien(ne) en santé animale, n’hésitez pas à contacter l’équipe de l’Hôpital vétérinaire du Boisé au
418 696-1700 et visitez le site Internet hvduboise.com.

La force d'une région

Restaurant les 400 coups: pour conjuguer le plaisir de manger et de se réunir

Que ce soit pour déguster un brunch entre amis, pour un 5 à 7 entre collègues, ou encore pour fêter l’anniversaire d’un proche, le restaurant Les 400 coups est l’endroit qu’il vous faut. L’équipe animée et chaleureuse fera tout pour que, peu importe la raison pour laquelle vous vous rassemblez, votre événement soit réussi. Des déjeuners entre amis aux soupers en tête-à-tête, en passant par les soirées festives, l’ambiance, le service et la nourriture des 400 coups dépasseront vos attentes.

Les 400 coups offre un menu diversifié pour tous les repas, autant pour les déjeuners, les diners que les soupers. Deux salles peuvent également être louées pour différents événements, comme des mariages, des baptêmes ou des partys de bureau. 

De plus, l’entreprise régionale apporte une attention particulière à l’achat local et essaie le plus possible d’encourager les commerces d’ici. Donc, en choisissant les 400 coups, vous soutenez des gens d’ici, qui à leur tour favorisent les producteurs de la région! 

La force d'une région

Maison Faucher & Bergeron, les spécialistes du manteau 3 saisons pour elle et lui

Véritable incontournable au Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Maison Faucher & Bergeron se spécialise dans la vente de manteaux de toutes tailles depuis plus de 50 ans. Sur place, on y retrouve du personnel qualifié et dévoué qui se fait toujours un réel plaisir de conseiller les clients.

Il est également possible, grâce au service offert en atelier, d’y faire transformer les fourrures. Rasage, coloration et remodelage figurent notamment au nombre des options offertes pour leur redonner vie. Un effet remarquable assuré!

La force d'une région

Des trouvailles fabuleuses à petits prix chez Friprix

Plus besoin de débourser toutes ses économies pour mettre la main sur une tenue dernier cri aux fêtes. Chez Friprix, vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour avoir un look à votre image, à petits prix; vêtements, accessoires et souliers autant pour femmes, hommes ou enfants. De magnifiques trouvailles vous attendent. En plus, s’il vous reste quelques cadeaux à dénicher pour vos proches, les succursales de Chicoutimi et La Baie regorgent de livres, de jouets et bien plus. Ces derniers leur feront certainement plaisir ainsi qu’à votre budget.

La force d'une région

Centre dentaire Rousseau: pour un sourire éclatant de santé

Étant autrefois situé au centre-ville de Chicoutimi, le Centre dentaire Rousseau est déménagé, depuis plus d’un an, dans de tout nouveaux locaux situés sur le boulevard St-Paul, dans l’édifice du Resto Roberto. C’est donc dans un nouveau décor, mais entouré de la même équipe professionnelle et dynamique que le Centre dentaire Rousseau continue d’offrir des soins de qualités pour des sourires en santé!

Une équipe d’expérience

Diplômé en médecine dentaire de l’Université Laval depuis 2002, le Dr Luc Rousseau cumule plus de 18 ans d’expérience dans le domaine dentaire. Afin d’offrir des services de pointe à sa clientèle et de parfaire ses connaissances, le Dr Rousseau a suivi, au cours des dernières années, des formations complémentaires. Propriétaire du Centre dentaire Rousseau depuis mars 2008, le Dr Rousseau compte parmi son équipe des professionnels passionnés qui, d’ailleurs, sont à ses côtés depuis le tout début de l’aventure! 

Comme à la maison

L’ambiance chaleureuse qui règne au Centre dentaire Rousseau a tout pour mettre les gens en confiance dès leur arrivée. Pour être en mesure d’offrir les soins appropriés, l’équipe de la Clinique accorde une grande importance à la relation avec le patient, laquelle est basée sur la confiance et l’écoute. 

   Des services de qualités

La Clinique porte également une importance particulière à la qualité des services et propose une gamme complète de soins qui répondent aux besoins de chacun. Prothèses (avec ou sans implants), blanchiment des dents, chirurgies (dents de sagesse), dentisterie générale, traitements de canal, couronnes, facettes et ponts, radiographie numérique, soins aux enfants, caméra intraorale, faites-confiance à l’équipe du Centre dentaire Rousseau qui saura vous orienter pour des soins adaptés à votre réalité! 

Pour un sourire rayonnant et en santé, prenez rendez-vous dès aujourd’hui en téléphonant directement à clinique au 418-696-0355.

La force d'une région

Familiprix d'Arvida et de La Baie: une foule de services diversifiés

On y retrouve des conseils judicieux en cosmétique, un service courtois, des professionnels de la santé et différents soins offerts par des infirmières qualifiées. Au Familiprix d’Arvida, le personnel fait des pieds et des mains pour offrir à sa fidèle clientèle un ensemble varié de services, afin qu’ils aient tout ce dont ils ont besoin réuni à la même adresse. Son équipe, peu importe le département, est toujours prête à vous aider avec le sourire et le souci de l’efficacité.

Un département des cosmétiques à l’affut des nouveautés

À l’affut des nouveautés, le département des cosmétiques se démarque par son professionnalisme. La chef cosméticienne Julie Taillon et ses collègues Lina Bergeron, Marie-Ève Bilodeau et Marie-Jeanne Dufour, sont là pour vous conseiller, afin de vous faire briller en tout temps. Par des formations approfondies, elles sont outillées pour vous aider, peu importe votre situation. En plus, c’est le département qu’il faut visiter à l’approche des fêtes, puisqu’une offre de cadeaux bien diversifiée vous permettra de faire plaisir à vos proches, ainsi qu’à votre portefeuille.

Infirmières à l’écoute

La prise de rendez-vous avec les infirmières et infirmières auxiliaires permet de sauver bien du temps! Parmi les services offerts, on retrouve la vaccination voyage, qui tombe à point avec la saison froide, qui encourage plusieurs personnes à faire leurs valises. Il suffit de communiquer avec elles, par téléphone pour prendre rendez-vous et obtenir toutes les informations concernant le service. 

Des professionnels de la santé dynamiques

Le cœur de la pharmacie est bien sûr, ses professionnels de la santé. Les pharmaciennes Isabelle Minier et Isabelle Bergeron, qui sont copropriétaires avec les pharmaciennes Émilie Boulianne et Marianne Paré, font preuve d’une vigilance accrue et prodiguent une foule de conseils d’expert afin de donner un service attentionné à la clientèle. «Elles ont à cœur de servir la population d’Arvida», indique Jean Fortin, gérant de l’établissement. À l’écoute de leurs patients, toute l’équipe du laboratoire s’assure du respect des clients et d’un travail impeccable.

La Baie

Tous ces services et le professionnalisme du personnel se retrouvent également au Familiprix de La Baie, qui a les mêmes propriétaires que l’établissement d’Arvida. Les différentes équipes des départements vous accueillent avec le même souci du travail bien fait et s’assurent de votre bien-être!