Contenu commandité

Grands feux Loto-Québec

Les feux de la danse

C’est la fête sur les quais de Québec et de Lévis! Tant sur la place des Canotiers qu’au Quai Paquet, les spectateurs affluent pour danser… en attendant que le ciel s’illumine de ses feux d’artifice.

C’est dans une ambiance survoltée, au son de la musique des années 1980, que la deuxième soirée des Grands Feux Loto-Québec s’est amorcée jeudi. Après une danse country le jeudi précédent, c’était la nostalgie des épaulettes, du fluo et des coiffures crêpées qui a pris d’assaut les quais. Les Grands Feux Loto-Québec ont fait revivre cette période sur des airs de Madonna, d’Eurythmics, de Michael Jackson et autres tubes de la culture pop. 

CVS - Jean Coutu Jonquière

Prêts pour la rentrée

Il ne reste plus que quelques semaines avant que les jeunes retournent sur les bancs d’école pour entamer une toute nouvelle année scolaire. D’ici là, pour les parents qui profitent encore pleinement des vacances d’été, il y a tant à faire et à penser. Et si procéder aux achats de matériels scolaires pour la rentrée était un souci en moins?

Simple et accessible

Jean Coutu Jonquière offre depuis quelques années déjà le service de préparation de liste scolaire. Le commerce détient 100% des articles présents sur les listes de 100% des écoles du Québec. Il est possible de procéder à une commande d’articles scolaires par téléphone, via le site Web jeancoutujonquiere.com ou encore par texto au 418 818-4723.

Simple et efficace, le système permet aux commis de préparer les commandes des clients en aussi peu qu’une heure pour une cueillette en magasin ou une livraison à domicile. Ceux et celles qui se présentent en magasin peuvent aussi utiliser la borne interactive pour trouver rapidement la liste scolaire de leur enfant et procéder à l’achat de leurs fournitures scolaires sur place.

CVS - Clinique Physiopro Sara Boily

Une équipe de confiance

Établie sur la rue Montcalm, à Chicoutimi, la Clinique Physiopro Sara Boily offre des soins de physiothérapie professionnels pour bébés, enfants et adultes. C’est par une approche personnalisée, consciencieuse et globale que la clinique se démarque. Parce que chacun est unique et que chaque cas l’est tout autant, l’équipe de la Clinique Physiopro prend le temps qu’il faut pour faire une évaluation complète de ses patients et ainsi établir un plan de traitement approprié.

Une approche personnalisée

Au-delà de l’amélioration à proprement parler de l’état d’un patient, il y a l’atteinte de ses objectifs. À la manière d’un physiothérapeute de famille, la Clinique Physiopro Sara Boily s’est donnée comme mandat d’offrir un service personnalisé qui prend en compte les besoins et les particularités de chacun. À l’écoute de sa clientèle, l’équipe met son expertise en commun pour soulager, conseiller, traiter et accompagner ses patients. La clinique accueille la clientèle privée, mais également les accidentés du travail (CNESST) et ceux de la route (SAAQ). Elle offre aussi les soins de physiothérapie à domicile.

Services adultes

Les physiothérapeutes de la Clinique Physiopro Sara Boily sont formés en thérapie manuelle. Parmi les traitements qu’ils offrent, on retrouve les traitements musculo-squelettiques tels que ceux associés aux maux de cou, maux de dos, maux de tête, entorses, tendinites, bursite, arthrose, condition post-chirurgie ou post-fracture, sans oublier les traitements de la mâchoire. Ils sont également formés pour la rééducation vestibulaire. Ils peuvent ainsi évaluer la condition des personnes présentant des vertiges ou des étourdissements d’origines diverses.

GRANDS FEUX LOTO-QUÉBEC

Les métiers de la danse: suivez le rythme!

L’organisation d’un événement de l’ampleur des Grands Feux Loto-Québec (GFLQ) requiert l’arrimage d’une multitude d’expertises de pointe. Incursion dans l’univers de ces gens qui, à travers leur métier ou leur profession, assurent le succès de ce rendez-vous unique.

POUR SUIVRE CETTE SÉRIE
17 juillet :
Les métiers du fleuve : un événement réglé au quart de tour…
Aujourd’hui : Les métiers de la danse : suivez le rythme !

Expo Agricole de Chicoutimi

98e édition de l’Expo Agricole de Chicoutimi

C’est mercredi prochain que l’Expo Agricole de Chicoutimi entamera sa 98e édition. Si l’évènement, véritable incontournable de l’été, est l’occasion pour les éleveurs de vaches laitières de présenter leurs plus belles bêtes en jugement, c’est aussi le moment parfait pour le grand public d’aller à la découverte du monde agricole.

Entre les jugements d’animaux, les compétitions équestres, la visite de la petite ferme et la danse country, il y a en effet beaucoup à apprendre à l’Expo. Les familles d’agriculteurs se font toujours un plaisir de présenter leurs vaches aux petits comme aux grands et de répondre à leurs questions. À quoi ressemble le quotidien d’un agriculteur? À quelle fréquence les vaches sont-elles traites? Comment les vaches font-elles pipi? Oui, même les questions les plus farfelues des petits curieux trouvent leur réponse à l’Expo Agricole de Chicoutimi.

L’univers bien fascinant des chevaux est aussi à découvrir lors des cinq jours de l’évènement. Les compétitions de derby (chevaux attelés) et de gymkhana ont de quoi surprendre.

Et évidemment, on retrouve sur place la petite ferme. Pour plusieurs, il s’agit de l’un des rares contacts avec ces animaux si doux et agréables que sont les chèvres, les lapins, les poules, les lamas et autres. On peut aussi en apprendre plus sur eux, leur alimentation, leurs besoins et leurs caractéristiques.

Un évènement rassembleur

Il y a beaucoup à voir et à faire à l’Expo Agricole de Chicoutimi. Les jugements de Holstein sont certes l’une des activités phares de la programmation. Pour d’autres, c’est les compétitions équestres ou encore les manèges des Amustements spectaculaires qui retiennent l’attention. Dans tous les cas, chaque année, ils sont nombreux à venir faire leur tour sur le site du Pavillon de l’agriculture et du Centre Georges-Vézina.

«C’est un évènement toujours populaire, bien que l’offre de festivals en tout genre est de plus en plus grande au Saguenay–Lac-Saint-Jean», souligne le directeur général de l’Expo Agricole de Chicoutimi, M. Louis-Joseph Jean.

«Ça fait maintenant 22 ans que je suis dans l’organisation et je peux vous dire que ce n’est pas facile d’attirer les familles, mais nos différentes attractions comme la ferme et les manèges nous permettent d’y arriver.

Amener les éleveurs à prendre part à l’évènement est aussi un défi en soi. Ça demande beaucoup de travail et d’organisation pour eux que d’amener les vaches sur le site. C’est très demandant. Il faut être passionnés, mais aussi avoir de la volonté et de l’ambition», souligne l’ancien agriculteur.

Pour plusieurs, l’évènement demeure néanmoins un rendez-vous à ne pas manquer. Il faut dire qu’il s’agit également d’un évènement très festif qui célèbre le dynamisme du secteur agricole.

Rappelons que l’Expo Agricole a pour mission de promouvoir l’agriculture, de favoriser le développement de l’élevage et de donner une visibilité sur la place publique aux petites entreprises de transformation de produits régionaux.

Expo Agricole de Chicoutimi

La Ferme Maguy: entre travail et passion

Des histoires d’agriculteurs passionnés par leur travail, il y en a de nombreuses. Il faut dire que ce secteur d’activités en est un très exigeant qui demande une implication pleine et entière. Mais au-delà de tous ses récits, il y en a qui retiennent davantage l’attention par leur caractère singulier et par l’admiration qu’ils suscitent. C’est le cas de l’histoire de la Ferme Maguy de Normandin, récipiendaire du titre Maître-éleveur 2017.

Depuis 1990, Martin Bélanger et Guylaine Pelletier opèrent la ferme Maguy à Normandin. Au fil des ans, leur troupeau s’est agrandi et la génétique de leurs bêtes s’est grandement améliorée de sorte qu’au début 2018, la ferme a eu l’honneur de recevoir la prestigieuse distinction Maître-éleveur remise par Holstein Canada.

«Ce prix est remis à la suite d’une analyse de différents critères et d’un pointage cumulé sur 16 ans. Il témoigne d’une production élevée et d’une conformation remarquable, avec de grandes compétences en reproduction, en santé et en longévité», explique Mme Pelletier.

«Nous sommes extrêmement fiers d’avoir reçu cette distinction. C’est une marque de reconnaissance incroyable venant de nos pairs», explique-t-elle.

Pour 2017, seules six fermes québécoises ont reçu le titre de Maître-éleveur. Depuis l’entrée en vigueur du programme de reconnaissance en 1929, on ne compte qu’une seule autre entreprise d’élevage du Saguenay – Lac-Saint-Jean à avoir mis la main sur le prestigieux titre.

«Ça démontre notre sérieux et la qualité de nos vaches, leurs bonnes performances au niveau laitier et leurs belles composantes. Ça nous offre aussi une belle visibilité au niveau canadien et plus on est connu et reconnu, plus il devient facile de vendre des embryons», ajoute celle qui dirige la ferme Maguy en compagnie de son conjoint, Martin Bélanger, et de leur fils Maxime.

D’expo en expo

La Ferme Maguy est une habituée des expositions agricoles et des concours. Son palmarès de distinctions est d’ailleurs impressionnant.

Passionnée par l’élevage des vaches Holstein, la famille Bélanger-Pelletier considère la participation à ces évènements comme l’occasion de se comparer, d’échanger avec d’autres éleveurs et de s’améliorer.

«On en apprend aux autres et on apprend des autres. Les expositions agricoles sont un milieu d’échange et de partage. C’est enrichissant d’y prendre part, mentionne Guylaine Pelletier.

C’est aussi l’occasion de montrer à la population notre travail et tout ce que nous faisons pour prendre soin de nos animaux, pour que nos vaches soient bien, soient belles et pour qu’on les garde longtemps».

La ferme Maguy, une habituée de l’Expo Agricole de Chicoutimi, y sera présente encore cette année. Pas moins de dix bêtes accompagneront l'équipe de la ferme pour les jugements. «Ça demande toute une organisation, mais on le fait dans le plaisir», souligne Guylaine Pelletier.

L’an dernier, la Ferme Maguy a remporté les honneurs avec la Grande Championne Mabel Reginald Litaniarine.

Expo Agricole de Chicoutimi

Zone Kubota fier partenaire des agriculteurs d’ici

Président d’honneur de la 98e édition de l’Expo Agricole de Chicoutimi, Jonathan Garant, propriétaire de ZONE Kubota, est fier de soutenir cet important évènement qui vise à promouvoir le travail des agriculteurs.

Depuis les quatre dernières années, ZONE Kubota s’est grandement rapprochée du milieu agricole notamment avec l’arrivée des produits Land Pride, Kverneland et Great Plains.

L’association entre l’entreprise 100<saxo:ch value="226 128 137"/>% régionale et les agriculteurs d’ici repose également sur les efforts soutenus de ZONE Kubota pour répondre aux besoins de cette clientèle.

Conscient de l’emploi du temps bien rempli des agriculteurs et de leurs besoins en équipements performants, fiables et sécuritaires, ZONE Kubota se fait notamment un devoir d’aller à leur rencontre lors d’évènements comme l’Expo Agricole de Chicoutimi.

«Pour nous, c’est l’occasion d’échanger avec eux, de les encourager dans leur travail et de faire connaître nos produits et services», soutient Jonathan Garant.

ZONE Kubota accorde par ailleurs une grande importance à la formation de son personnel afin que celui-ci soit en mesure de conseiller adéquatement chacun de ses clients. D’autres services sont aussi mis à la disposition de la clientèle.

«Pour les agriculteurs, tout est souvent une question de temps. S’ils ont prévu faire les foins, mais que leur machinerie présente un bris, ça doit être réglé rapidement. C’est pourquoi nous avons deux camions-ateliers pouvant se déplacer directement sur leur ferme, sept jours sur sept, 24 heures sur 24», soutient M. Garant.
De grands changements à venir

ZONE Kubota est en pleine expansion. Après avoir acquis l’entreprise régionale en 2014, Jonathan Garant a vu la croissance de son commerce progresser considérablement. Aujourd’hui, ZONE Kubota possède un chiffre d’affaires de plus 17 M$ et emploie 27 personnes.

«Beaucoup de projets sont en cours pour ZONE Kubota. Nous avons fait l’acquisition (en 2017) du terrain situé à l’arrière du commerce ce qui nous permettra d’agrandir l’aire de démonstration et de réaménager l’espace de stationnement avec une nouvelle sortie du côté du boul. Barrette», mentionne le propriétaire.

«Nous travaillons également sur la modernisation du commerce qui adoptera très bientôt la nouvelle image de Kubota. Nous démolirons complètement l’avant du commerce pour reconstruire une nouvelle section sur deux étages. Les travaux débuteront dès la fin de l’été et devraient se terminer pour le début 2019».

Grands Feux Loto-Québec

Derrière le succès, des gens de métier

L’organisation d’un événement de l’ampleur des Grands Feux Loto-Québec (GFLQ) requiert l’arrimage d’une multitude d’expertises de pointe. Incursion dans l’univers de ces gens qui, à travers leur métier ou leur profession, assurent le succès de ce rendez-vous unique.

Un événement réglé au quart de tour…

Plusieurs semaines avant le début de l’événement et à chaque instant lors des six soirs de représentation, des équipes du Groupe Océan et du Port de Québec se mobilisent autour de celle des GFLQ afin d’offrir, dans le respect des conditions de sécurité les plus strictes, un spectacle inoubliable au grand public. Dans les coulisses des GFLQ, tout est réglé au quart de tour...

12 JOURS avant l’événement

Préparation et inspection de la barge par les équipes du Groupe Océan avant sa livraison. Préparation du Quai 25, site qui accueillera le chantier pyrotechnique pendant les quatre semaines de l’événement, par les équipes du Port de Québec. 

10 JOURS...

Réception, par l’équipe des GFLQ, de la barge nue et du conteneur
de tir fortifié où seront installés les artificiers chargés du tir lors du feu d’artifice.

9 à 3 JOURS...

Préparation du chantier et des éléments de sécurité de la barge et du quai. Installation du périmètre de sécurité de 30 m autour du chantier. 

3 JOURS...

Arrivée des artificiers et mise en place des montages techniques qui accueilleront les feux d’artifice.

2 JOURS...

Livraison et installation des éléments pyrotechniques. Visite des autorités compétentes.

SÉRIE 20 ANS DE VACANCES AVEC LA FORFAITERIE

La cache à Maxime: havre de paix beauceron

Le Soleil, en collaboration avec La Forfaiterie, vous présente dans cette série le portrait de partenaires qui ont contribué au succès de La Forfaiterie au cours des 20 dernières années. Cette semaine, redécouvrez le décor enchanteur de La cache à Maxime, qui invite à vivre une expérience mémorable à seulement 20 minutes de Québec.

On pourrait croire être dans un vignoble de la Toscane. C’est pourtant en Beauce, plus précisément à Scott, qu’on retrouve le site enchanteur de La cache à Maxime. Le petit vignoble a grandi ces dernières années. En plus du restaurant de grillades Le Greg, dont raffolent les gourmands à la dent carnivore, et du Noah Spa qui incite à la détente, le domaine s’est métamorphosé ces dernières années en un complexe hôtelier champêtre haut de gamme, avec suites de luxe, chalets accueillants et plusieurs commodités qui ont été construites au milieu des vignes, dans le plus grand respect de la nature avoisinante.

En plus du vignoble qui couvre une superficie de deux hectares et demi et qui compte plus de 7000 vignes, de majestueux jardins ont été aménagés. Il en résulte un véritable havre de paix, avec tous les services personnalisés d’un «resort», à quelques pas de Québec. 

«L’été, nous célébrons plusieurs mariages et réceptions extérieures, en plus des couples et des familles qui viennent profiter d’un moment de détente et des joueurs de golf qui séjournent chez nous. La clientèle est variée», indique la directrice générale Mélanie Pelletier.  

Les chalets accueillent principalement les familles et les petits groupes, tandis que 47 suites de catégorie junior complètent l’offre d’hébergement quatre étoiles. Douillettes à souhait, aérées et bien aménagées, les suites offrent une vue magnifique sur l’étang ou sur le vignoble, au choix de la clientèle.  

La francophonie et le développement durable

Développement durable: 30 ans d’action dans la Francophonie mondiale

L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), dont le siège social est à Québec, célèbre ses 30 ans. Créé dans la foulée du deuxième Sommet de la Franco­phonie tenu à Québec en 1987, cet institut est un organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Les missions de l’Institut sont notamment le renforcement de capacités des États et des gouvernements membres de la Franco­phonie en faveur du développement durable. Un colloque Bilan et perspectives de l’IFDD, qui se déroulera le 10 juillet, soulignera le travail déterminant de l’Institut dans l’ensemble des pays francophones. Cet événement se déroulera par ailleurs parallèlement à la 44e Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui a lieu à l’Assemblée nationale du Québec. À cette occasion, le Groupe Capitales Médias revient sur le rôle de l’Institut et quelques-unes de ses interventions qui touchent des citoyens franco­phones dans leur vie quotidienne.