Les locaux du Sports-Arts-Études sport électronique de la Polyvalente Arvida.
Les locaux du Sports-Arts-Études sport électronique de la Polyvalente Arvida.

Vingt-quatre heures de jeux vidéo à la Polyvalente Arvida

Un tournoi de jeux vidéo d’une durée de 24 heures aura lieu les 13 et 14 mars à la salle Guillaume-Tremblay de la Polyvalente Arvida.

Samuel Morin - Ce contenu est produit par les étudiants en ATM — Journalisme du Cégep de Jonquière

L’évènement prendra la forme d’une Lan-Party (tournoi en réseau local). Chaque joueur devra apporter son ordinateur pour pouvoir jouer. Un Lan signifie que les participants s’affronteront sur un réseau local au lieu d’utiliser une connexion Internet. En d’autres mots, tous les ordinateurs sont connectés entre eux pour obtenir la meilleure connexion possible. La compétition, qui est exclusive aux jeunes du secondaire, servira à montrer aux élèves du programme d’E-Sport l’organisation d’un événement de jeux vidéo. Les gens qui désirent y participer devront payer 20 dollars à l’entrée.

L’enseignante au Sport-Arts-Études en sport électronique de la Polyvalente Arvida, Valérie Lévesque, croit que l’organisation d’un tournoi qui est réservé uniquement aux jeunes du secondaire est importante, car les autres événements ne sont pas accessibles aux jeunes. «Souvent, les LAN de jeux vidéo sont réservés à une clientèle de 18 ans et plus, car on y sert de l’alcool. Notre tournoi est l’occasion idéale pour tous les élèves de niveau secondaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean de vivre cette expérience», explique Mme Lévesque.

Durant l’événement, il sera possible de jouer à Overwatch, un jeu de tir à la première personne, ainsi qu’à League of Legends, un jeu de stratégie en temps réel. S’il y a de l’engouement, d'autres compétitions sur Super Smash Bros, un jeu de combat, et Rocket League, un jeu de soccer et de voiture, pourraient avoir lieu.

Des prix seront remis aux gagnants de chaque compétition, mais il était important pour les organisateurs que tout le monde soit récompensé pour sa participation. « Il est normal pour nous de remettre un présent à toutes les personnes qui auront pris la peine de se déplacer pour l’événement. Même si certaines personnes n’ont été que des spectateurs elles recevront quand même un prix», mentionne Mme Lévesque.