La protection des systèmes informatiques est au cœur des préoccupations des établissements collégiaux de la région.
La protection des systèmes informatiques est au cœur des préoccupations des établissements collégiaux de la région.

Sécurité informatique : la sensibilisation à la rescousse des cégeps

Après la cyberattaque survenue au cégep de Saint-Félicien, la protection des données est au cœur des préoccupations des établissements collégiaux de la région. Afin d’éviter un autre incident du genre, les cégeps de Jonquière, Alma et Chicoutimi se laissent guider par la prudence et la sensibilisation.

Jérémie Camirand - Ce contenu est produit par les étudiants d’ATM – Journalisme du Cégep de Jonquière

Rappelons qu’après 18 jours d’arrêt, le cégep de Saint-Félicien, son centre de services aux entreprises ainsi que son centre d’études collégiales de Chibougamau ont repris progressivement leurs opérations après avoir été victime d’une cyberattaque.  

Aidés par la Fédération des cégeps du Québec et le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, les collèges du Saguenay-Lac-Saint-Jean visent, non pas la perfection, mais plutôt une plus grande sensibilisation des employés et des étudiants, comme le souligne la coordonnatrice aux communications du cégep de Jonquière, Sabrina Potvin. «C’est important que chacun soit prudent dans l’ouverture de courriels. De s’assurer que dès qu’il y a un courriel qui est douteux ou dont on ne connait pas la provenance,  d’interpeler la direction des services des technologies d’information.»

Au cégep d’Alma, le directeur des technologies de l’information, Pascal Côté, est d’avis qu’une meilleure éducation et qu’une prudence commune sont primordiales dans la lutte contre les pirates du Web. Cependant, il avoue que l’établissement almatois doit s’améliorer s’il veut éviter d’être la proie d’attaques.

«Il y a vraiment beaucoup d’efforts à mettre pour être à un niveau où je pourrais considérer qu’on a une sécurité de l’information satisfaisante. Il faut aussi dire que les menaces vont toujours en augmentant, d’année en année. Ce qu’on faisait il y a huit ou dix ans était peut-être suffisant, maintenant, ce ne l’est plus», admet M. Côté, tout premier directeur de l’information de l’histoire du cégep d’Alma.

Le directeur des affaires corporatives et des communications du cégep de Chicoutimi, Éric Émond, tient un tout autre discours quant aux manières de faire chicoutimiennes, un discours confiant, mais tout de même vigilant : «On a de bonnes pratiques en matière de sécurité. Dans le passé, on a déjà fait face à ce genre de menaces et on a bien réagi. Ça nous dit qu’il ne faut pas baisser la garde.»

Le directeur des technologies de l’information du Cégep d’Alma, Pascal Côté.