Sur internet, plusieurs outils et services sont à la disposition des jeunes adultes qui souhaitent s’informer.

REER, CELI… c’est quoi ça ?

À quelques semaines de la fin de la période de contribution des REER, près de 60 jeunes adultes ont été sondés par l'équipe de La Pige afin de savoir s'ils étaient en mesure d'expliquer la différence entre un Régime enregistré d'épargne-retraite (REER) et un Compte d'épargne libre d'impôt (CELI). Le constat : 67 % de ces étudiants ne connaissent pas la différence entre les deux régimes.

Ophélie Babin — Ce contenu est produit par les étudiants en ATM – Journalisme du Cégep de Jonquière

Selon le directeur des communications des Caisses Desjardins de Saguenay, Patrice Vachon, cette méconnaissance n’est pas un signe de désintéressement. «Assurément pas! Par contre, comprendre les finances, ce n’est pas simple… On a donc comme responsabilité d’allumer l’intérêt chez les jeunes.»

M. Vachon souligne toutefois que dans un monde où l’information est accessible plus que jamais, il faut avoir la volonté de s’attaquer à un sujet aussi complexe que l’économie. C’est pourquoi plusieurs outils sont mis à la portée des jeunes adultes afin de les accompagner dès leurs premiers pas dans le monde des finances personnelles. Mais même avec ces outils à leur disposition, bon nombre d’étudiants de niveau collégial n’osent pas s’y aventurer.

Il est à noter que parmi les étudiants sondés sur leurs connaissances concernant les REER et les CELI, 33 % ont tout de même donné une réponse approximative ou positive. Ces étudiants justifiaient leurs connaissances en expliquant qu’un membre de leur entourage les avaient éduqués sur le sujet.

«Je n’accordais pas vraiment d’importance à mes finances, mais en parlant avec mon père et en écoutant les vidéos de Desjardins avec Julien Lacroix, je me suis mise à m’y intéresser! C’était bien amené; de l’information et de l’humour!», s’exclame une des étudiantes questionnées.

Une autre collégienne, qui a ouvert un CELI depuis peu, souligne l’importance de se renseigner. «Je crois qu’on devrait tous avoir un [CELI] comme protection. Moi j’en ai un parce que ma mère est comptable donc je sais que c’est important, mais je ne pense pas que mes amis en aient.»

Cette idée d’amener les finances personnelles sur un plateau de rire, plusieurs entreprises l’ont tentée. Quatre95, une plateforme d’Urbania présentée par la Banque Nationale, présente une foule de textes et de vidéos plus colorés et actuels les uns que les autres afin de démystifier les finances personnelles, l’entrepreneuriat ou encore les habitudes de consommation de tous.

«Les jeunes aujourd’hui ne veulent pas signer de chèque en blanc. Ils veulent comprendre, ça les intéresse réellement. Ils ont le désir d’éviter les pièges, ils sont structurés, ils sont très conscients de leurs aspirations et ils veulent prendre part à la planification financière qui entoure leurs projets», conclut M. Vachon, très optimiste face à la relation entre ces nouveaux adultes et leurs finances.