Cet achalandage se fait sentir dans plusieurs autres marinas du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Cet achalandage se fait sentir dans plusieurs autres marinas du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les Marinas à pleine capacité pour cet été

La saison estivale sonne aux portes des marinas du Saguenay-Lac-Saint-Jean alors que la demande ne cesse d’accroître et que les quelques places disponibles pour ancrer son bateau sont toutes occupées. La plupart des clubs nautiques n’ont d’autres choix que de tenir une liste d’attente pour les prochains mois.

Frédérique Lefebvre - Ce contenu est produit par les étudiants en ATM – Journalisme du Cégep de Jonquière.

« Nous sommes encore hors saison, mais les appels n’arrêtent pas depuis ce matin, mentionne le directeur des opérations du Club nautique Roberval Inc., Gérard Brassard. Cette année, les gens se prennent à l’avance pour être sûr d’avoir leur place au quai. Habituellement, la demande commence vers les mois de mai et juin. Là on est pratiquement deux mois plus tôt et il doit me rester 20 places sur 180. »

À tous les mois de février, la facturation est envoyée aux membres des marinas afin de pouvoir statuer sur le nombre de personnes qui renouvellent leur location qui ont déménagé ou qui n’ont tout simplement plus de bateau. 

« Nous avons connu une hausse de nouveaux membres l’année dernière. Avec la pandémie, les gens s’aperçoivent que les vacances dans le Sud, ce n’est pas possible ou que maintenant avec la quarantaine obligatoire, ce n’est pas si rentable. Ils veulent profiter de leur été quand même, donc ils se tournent vers les sports nautiques », continue Gérard Brassard.

Cette tendance se maintient également pour les marinas de La Baie et du Camping de Jonquière qui sont déjà à pleine capacité et doivent tenir une liste d’attente.

« Nous avons des règlements à respecter, de ce fait, nous envoyons la demande aux personnes qui sont déjà des membres. Advenant le cas que tous les membres reviennent, on tient toujours une liste d’attente pour les nouveaux. Souvent les gens achètent du rêve et ne se doutent pas du prix qui vient avec le bateau. Ils se désistent parfois dans l’année ce qui libère une place au premier de la liste », souligne le directeur des relations publiques de la Marina de La Baie, James Mc Lean.

Engouement continuel pour les sports marins

Par ailleurs, les fournisseurs locaux ont déjà commencé la vente d’équipements de sports nautiques.

« Ce n’est pas une année standard, normalement la vente de bateaux débute dans le temps d’Expo Nature c’est-à-dire à la fin mars et début avril. On en vend toujours au mois de janvier et février, mais c’est une minorité. C’est assez surprenant! » mentionne la directrice commerciale d’Évasion Sports, Pascaline Gagnon.

Les marinas du Camping de Jonquière et de La Baie comptent également 80 places qui sont actuellement presque toutes occupées.