Entourée de Catherine Gauthier et de Joé St-Germain de ENJEU, Dominique Jean reçoit la certification « CPE durable » pour le CPE.BC des lutins.

La PIge

Le premier CPE certifié au Saguenay

Titouan Bussiere - Les CPE Au pays des lutins et La grange aux lutins, situés à Chicoutimi, sont les premiers établissements de ce type certifiés «durables» par ENvironnement JEUnesse (ENJEU) au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ce contenu est produit par les étudiants d'ATM - Journaliste du Cégep de Jonquière

Le CPE des lutins est une coop de solidarité regroupant deux centres de la petite enfance, ainsi qu’un bureau coordonnateur (BC).

En collaboration avec l’organisme Eurekô!, le centre a établi un diagnostic de ce qui est améliorable sur le plan environnemental. Plusieurs actions ont été entreprises, notamment l’abolition des cônes en carton aux fontaines d’eau, remplacés par des gourdes individuelles. Un programme de récupération des crayons est aussi en place pour les recycler. Plusieurs formations ont été offertes aux employés du CPE.BC afin de les éclairer sur le développement durable.

Il en est de même au bureau coordonnateur, où le papier brun aux toilettes a été remplacé par des sèche-mains. Le bureau incite aussi à moins imprimer pour économiser le papier.

Afin de responsabiliser les enfants par rapport à l’environnement, le CPE a introduit un bac de compost par groupe, composé d’environ 10 enfants. Des jardins sont implantés en été, pour cultiver des fruits et des légumes. En collaboration avec la Zone Boréale, la cuisine du CPE propose des produits régionaux.

Toutes ces actions permettent de sensibiliser les jeunes et les parents concernant le développement durable, ce qui est un succès, selon la chargée de projet Yana Desautels. «Nos jeunes demandent à leur parents des fraises du Québec, et ils adorent avoir leur propre gourde!»

Afin d’effectuer un diagnostic d’où en sont les CPE, l’organisme Eurekô! s’est rendu sur place. Selon la chargée de projet en gestion des matières résiduelles à Eurekô!, Marilyn Maltais, «il reste beaucoup de sensibilisation à faire concernant le recyclage et le tri. Dans mes recommandations pour le centre, je vais leur conseiller d’afficher sur les bacs de recyclage des photos de ce qui est recyclable et de ce qui ne l’est pas.»

L’harmonisation des poubelles est le plus gros effort à fournir pour les CPE. Selon elle, toutes les salles doivent avoir trois bacs, un pour les poubelles traditionnelles, un pour le recyclage et un pour le compost.