Karina Montminy, 19 ans.
Karina Montminy, 19 ans.

En route vers l’équipe nationale

Quatre athlètes de la région compétitionnent à Calgary en Alberta cette fin de semaine à l’occasion des finales nationales de la Coupe Canada en patinage de vitesse sur courte piste. Karina Montminy, Mélina Tremblay, Victoria Gareau et Justin Bergeron tentent de briller pour leurs dernières courses de la saison.

Alexandre Brière – Ce contenu est produit par les étudiants en ATM – Journalisme du Cégep de Jonquière

Ces finales, qui ont lieu du 13 au 15 mars, représentent une dernière chance pour ces patineurs de se tailler une place avec l’équipe nationale canadienne ou encore avec l’équipe de développement. Du côté féminin, la compétition risque d’être plus relevée que la dernière fois puisque huit patineuses n’ont pas pris part à la Coupe Canada 2 tenue à Sherbrooke au début du mois de février.

Native de Péribonka, Karina Montminy n’a qu’un seul objectif en tête : faire partie de la sélection nationale. Pour y arriver, la patineuse vise un top 15 au cumulatif des points de la fin de semaine, elle qui a terminé 12e à la dernière Coupe Canada. L’athlète de 19 ans a un entraînement plus exigeant depuis quelques mois afin d’être à son plein potentiel pour ce championnat.

«L’enjeu est énorme, mais je ne me mets pas trop de pression, je vais y aller une course à la fois. Je crois en mes chances de me qualifier au sein de l’équipe canadienne puisque j’ai terminé 12e à Sherbrooke, et ce, même si j’ai fait une chute au 1000 mètres. J’ai donc dégringolé au classement. Lors de la compétition à Lévis à la fin février, j’ai essayé les nouvelles stratégies discutées avec mon entraîneur et nous sommes confiants pour le week-end», assure-t-elle.

Mélina Tremblay, 18 ans.

Mélina Tremblay, 18 ans, s’était fixé un but précis au tout début de la saison : participer à la Coupe Canada de Calgary. Maintenant qu’elle y est, la patineuse se souhaite un top 25. Elle a intensifié son entraînement au fur et à mesure que la saison progressait et elle a remarqué une nette différence depuis le début du calendrier.

«J’ai eu un début de saison difficile, mais j’ai travaillé hyper-fort pour me rendre où je suis aujourd’hui. C’est un sport qui se joue réellement sur la glace, tout peut arriver. Depuis un mois et demi, j’ai surtout amélioré mon côté mental. Avant, j’étais plutôt pessimiste alors que maintenant, je suis beaucoup plus positive. Je suis dans un meilleur état d’esprit et ça paraît dans mes performances sur la glace», confie l’athlète originaire de Saint-Félicien.

Victoria Gareau, 16 ans.

Née à Chicoutimi et âgée de seulement 16 ans, Victoria Gareau habite désormais à Montréal. Ayant terminé 14e lors de la Coupe Canada 2, même si elle a été disqualifiée à l’une de ses courses, elle veut percer le top 10 en Alberta et s’en croit capable.

«J’étais la petite fille qui venait d’arriver à Montréal, un peu perdue, mais je me suis beaucoup entraînée et aujourd’hui je sais où je m’en vais, dit-elle avec assurance. J’ai très hâte de constater si tous les efforts que j’ai faits cette année ont porté fruit. L’entraînement a été très intense en janvier et en février, mais plus tranquille depuis deux semaines pour être en pleine forme à la compétition», explique la jeune athlète.

Justin Bergeron, 18 ans.

Justin Bergeron, 18 ans, aspire à se qualifier dans l’équipe de développement s’il obtient de bons résultats au cours de la fin de semaine. Au dernier championnat à Sherbrooke, l’Almatois s’est contenté du 14e rang à cause d’une chute au 1500 mètres. Justin Bergeron vise donc lui aussi un top 10 à Calgary.

«Dans le classement junior, je suis présentement 5e et ce sont les quatre premiers qui se qualifient pour l’équipe de développement donc je crois vraiment en mes chances. Dans les derniers mois, j’ai augmenté le volume d’entraînement pour être à mon meilleur et avec mon entraîneur, nous avons essayé de nouvelles stratégies lors des courses précédentes. Je vais me concentrer sur une course à la fois et tout devrait bien aller», affirme-t-il.