La ferme Tournevent se spécialise dans la production et la transformation d’huiles, de grains et de produits d’ail.

Des produits Tournevent sur les étagères des Métro canadiens

Deux produits de la ferme jeannoise Tournevent, qui vient tout juste de lancer sa marque de commerce, ont réussi à tracer leur voie jusque sur les étagères des épiceries Métro partout au pays.

Pierrick Pichette – Ce contenu est produit par les étudiants en ATM — Journalisme du Cégep de Jonquière

 De la multitude de produits de l’huilerie hébertvilloise, qui se veut productrice et transformatrice de ressources, seuls deux ont été retenus au sein du planogramme (plan permettant d’établir l’ordre de placement des items dans les épiceries) pancanadien de Métro, soit l’huile de lin et l’huile de caméline.

«Nous avions monté un document de présentation des produits en général expliquant notre identité en tant qu’organisation ainsi que les valeurs environnementales que nous prônons. Par la suite, nous avons été sélectionnés selon les critères de qualité et de localité mis de l’avant par la bannière», explique la directrice générale et copropriétaire de la ferme, Audrey Bouchard.

En plus des épiceries Métro, les huiles, grains et produits d’ail Tournevent ont conquis les étagères de 48 marchés au Saguenay—Lac-Saint-Jean et de 41 autres à l’extérieur de la région. Parmi ces points de vente, on retrouve les huit supermarchés santé Avril de la province.

Bien que cela représente une grande fierté pour Mme Bouchard, elle tient à rappeler que l’objectif principal de l’entreprise n’est pas d’en augmenter sans cesse la portée.

«Nous sommes très heureux de cette situation. Nous avions pour objectif de franchir les frontières de la région dès la création de notre compagnie. Toutefois, pour la suite, on n’est pas obligés de devenir plus gros. Si chaque Québécois décidait d’utiliser une huile de canola de qualité qui vient d’ici, comme celles que l’on offre, on aurait réussi à faire une grosse différence. Ce serait mission accomplie pour nous.»

La ferme a tenu à indiquer clairement sur ses emballages que les produits proviennent tous du Lac-Saint-Jean.

Pouce vert

 En lançant sa marque de commerce, la ferme Tournevent s’est engagée à respecter le plus possible l’environnement. Ainsi, les emballages des différents produits ont été développés de sorte qu’ils proviennent de sources végétales et soient compostables.

Oeuvrer en préservant une empreinte écologique moindre représente une priorité pour la copropriétaire. «Pour l’instant, c’est un début, mais c’est un message qui montre aux gens l’importance de cet aspect pour le futur. Tournevent a décidé de faire un pas pour l’environnement et nous souhaitons que le consommateur le fasse avec nous», mentionne-t-elle.