La Pige

Cinq candidats, cinq positions différentes

Jade Brouillette - À l'approche de l'élection partielle du district 1 de Saguenay qui se tiendra le 15 décembre prochain, les cinq candidats ont différentes propositions pour obtenir le vote des citoyens.

Ce contenu est produit par les étudiants d'ATM - Journaliste du Cégep de Jonquière

Dominic Gagnon espère faire partie d’une saine opposition

Le chef de l’Alliance Saguenay Dominic Gagnon estime que c’est en conciliant les enjeux plus locaux et ceux concernant la Ville de Saguenay qu’il pourra exercer une saine opposition. Le candidat remarque que les citoyens sont tout autant concernés par la diversité des services que par l’augmentation du salaire des élus. «Il y a plein de petits enjeux et c’est clair que je veux défendre ceux qui touchent le plus de gens possible. Il faut voir avec chacun pour trouver des solutions», constate-t-il.

Daniel Tremblay-Larouche ne dévoile pas ses convictions

Le candidat indépendant Daniel Tremblay ne veut pas prendre d’engagement avant d’avoir tâté le pouls sur le terrain. «Je ne veux pas imposer mes idées personnelles. En faisant du porte-à-porte, je peux savoir véritablement ce que les gens veulent comme changements», observe-t-il. M. Tremblay-Larouche note que le suivi des dossiers en cours et l’amélioration des services à la suite de la hausse des taxes sont les principales préoccupations des citoyens.

Jimmy Bouchard propose plus de «privilèges» pour les citoyens

Le candidat indépendant Jimmy Bouchard souhaite donner des «privilèges» aux citoyens. Ces derniers sont notamment préoccupés par la règlementation des bandes riveraines autour du lac Kénogami, selon lui. «Je veux que ceux qui habitent autour du lac aient une forme de privilège pour y avoir accès gratuitement et qu’ils aient droit à plusieurs bateaux. Je veux que les citoyens soient mes chefs», affirme-t-il.

Projet de développement économique pour Gilles Tremblay

Le candidat de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD), Gilles Tremblay, croit qu’il faut instaurer une stratégie de développement économique, entre autres sur la rue Saint-Dominique, à Jonquière. «Les commerçants quittent Jonquière pour s’en aller à Chicoutimi. Avant de développer les quartiers, il faut penser au développement économique», remarque-t-il. Le candidat veut également protéger le lac Kénogami, dont l’eau est la principale source d’approvisionnement en eau potable de Saguenay.

Réjean Hudon veut «défendre les citoyens» avant tout

L’ex-conseiller municipal et candidat Réjean Hudon déclare que sa principale préoccupation est de «défendre les citoyens» selon leurs besoins. Le candidat indépendant remarque que les citoyens du district sont surtout préoccupés par les services de base d’un secteur. «On me parle beaucoup d’asphaltage, d’entretien des rues et de la vitesse dans le district. Je ne veux pas leur faire de promesses», mentionne-t-il. M. Hudon ajoute qu’il prendra des engagements au fur et à mesure que la campagne avancera.