Les Coronartistes: la poésie avec Jean-Christophe Réhel [VIDÉO]

Jean-Christophe Réhel a remporté le Prix littéraire des collégiens avec son roman Ce qu’on respire sur Tatouine. Il est aussi l’auteur de cinq recueils de poésie. Son recueil Les volcans sentent la coconut a été finaliste au Prix des libraires en 2017 et La fatigue des fruits a été dans la liste préliminaire du Prix des libraires en 2019. Ce qui le démarque? Son humour! Le poète pas plate joue beaucoup dans l’autodérision, il rit souvent de lui-même et tant qu’à rire, aussi bien en faire profiter les lecteurs.

Son plus récent ouvrage, paru à La courte échelle, s’intitule Peigner le feu et est destiné aux jeunes. Jean-Christophe collabore régulièrement à l'émission de radio Plus on est de fous, plus on lit! et publie « Le poème à Réhel » toutes les semaines dans le journal Le Devoir depuis janvier 2020. Grâce à sa capsule, vous pourrez écrire un poème et moins de 2 minutes !

LES CORONARTISTES, C'EST QUOI?

Cette capsule vidéo est l'une des neuf du projet « Coronartistes : l’art d’aplatir la courbe sans être plate! ». Nos six médias membres de la Coopérative nationale de l'information indépendante (CN2i) invitent les jeunes à prendre la parole à travers la poésie, la caricature, l’écriture, la chanson, le rap, l’humour, le slam ou les mèmes, et à créer à partir de ce qu’ils vivent en confinement, que ce soit positif ou négatif, drôle, touchant ou angoissant. 

Encourageons nos jeunes à prendre  la parole et la place qui leur revient en envoyant leurs œuvres à : coronartistes@cn2i.ca Elles pourraient être diffusés sur les sites Web de nos six quotidiens.

Deux œuvres soumises seront tirées au sort et donneront l’opportunité à leurs jeunes créateurs de passer un moment (en vidéoconférence, crise sanitaire oblige)  avec l’artiste de leur choix parmi les neuf mentors du projet. Ils pourront ainsi poursuivre leur apprentissage en « stage privé » et discuter avec un artiste qu’ils admirent.

À VOIR: TOUTES LES CAPSULES

À LIRE

Jeunes en confinement, on veut vous entendre!