Le gouvernement du Québec a annoncé une subvention de 12 millions $ aux équipes de la LHJMQ jeudi, soit un million $ par équipe située en territoire québécois, afin de les aider à poursuivre leurs activités pendant une saison où les matches doivent tous être disputés à huis clos.
Le gouvernement du Québec a annoncé une subvention de 12 millions $ aux équipes de la LHJMQ jeudi, soit un million $ par équipe située en territoire québécois, afin de les aider à poursuivre leurs activités pendant une saison où les matches doivent tous être disputés à huis clos.

Un million $ qui arrive à point pour les Olympiques

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Privés de revenus de la vente de billets depuis la mi-mars, les Olympiques de Gatineau ont poussé un soupir de soulagement en apprenant qu’une aide gouvernementale d’un million $ allait être déposée dans leurs coffres au cours des prochains jours.

Le gouvernement du Québec a annoncé une subvention de 12 millions $ aux équipes de la LHJMQ jeudi, soit un million $ par équipe située en territoire québécois, afin de les aider à poursuivre leurs activités pendant une saison où les matches doivent tous être disputés à huis clos.

«Je vous dirais que le moment est propice parce que les factures s’accumulaient! Sans spectateurs à nos matches depuis le début de la pandémie en mars et sans les séries éliminatoires, ça commençait à être difficile. Sans produit à vendre sur la glace, la publicité devenait difficile à vendre aussi», a expliqué l’actionnaire François Beaudry, également président du conseil d’administration des Olympiques.

Après avoir sélectionné quatre joueurs au premier tour du repêchage de la LHJMQ, le club de l’Outaouais a embauché des entraîneurs comme jamais auparavant. Au match d’ouverture vendredi dernier, pendant la présentation officielle, ils occupaient tout l’espace derrière le banc de l’équipe locale. Ça fait beaucoup de monde sur la liste de paye.

«Nous avons misé sur le développement de nos joueurs et nous avons beaucoup plus de personnel hockey cette saison, mais nous avons aussi des employés administratifs à payer. Le chèque d’un million $ ne couvrira pas toutes nos dépenses, mais ça va éponger une partie de nos pertes. D’une année à l’autre, nos coûts d’exploitations tournent autour de 2 à 2,5 millions $», a ajouté François Beaudry.


« Sans subvention du gouvernement, il aurait été impossible de jouer cette saison. »
François Beaudry

Ce dernier reconnaît que l’équipe fera des économies cette saison avec un calendrier réduit de 68 à 60 matches et avec l’arrêt des matches inter-divisions.

«Le coût d’un voyage moyen, c’est 4000 $ par nuit. Il y aura moins de nuits à l’hôtel cette année. Les voyages en autobus seront moins longs et il y aura moins de repas à payer sur la route. En général, une équipe de la LHJMQ peut penser économiser entre 500 000 $ et 600 000 $ cette saison, selon l’endroit où elle se trouve. Il reste encore des pertes à essuyer, mais nous espérons que nous pourrons jouer devant des spectateurs à un moment donné durant la saison. Même à 25 % de la capacité de Guertin, ça aiderait à boucler le budget», a poursuivi François Beaudry.

Sans vente de billets, les Olympiques tirent la majeure partie de leurs revenus avec leurs commanditaires cette saison. Ceux-ci vont rapporter entre 200 000 et 250 000 $ en 2020-21.

«Sans subvention du gouvernement, il aurait été impossible de jouer cette saison. Nous sommes très reconnaissants envers le gouvernement. Notre équipe a les reins solides, mais ce n’est pas le cas de toutes les formations de la ligue. Plusieurs équipes auraient dû fermer boutique avec des dépenses de 2 millions $ sans revenus de la billetterie et des concessions.»

François Beaudry note que le club avait recruté plusieurs nouveaux détenteurs d’abonnements saisonniers pour la saison 2020-21, la dernière qui devait avoir lieu au centre Robert-Guertin. Toutes les loges avaient été vendues.

«Nous aimerions que ces partisans puissent assister à des matches éventuellement en 2021. L’aide du gouvernement va nous aider à traverser cette période difficile en attendant des jours meilleurs lors de notre transfert dans le nouvel amphithéâtre en septembre prochain.»