Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pratiquement un an jour pour jour après la déception de ne pas avoir reçu d’offre du Canadien de Montréal, qui l’avait sélectionné en 5e ronde en 2018, l’ancien attaquant des Saguenéens, Samuel Houde, s’est entendu sur un contrat d’un an avec les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton.
Pratiquement un an jour pour jour après la déception de ne pas avoir reçu d’offre du Canadien de Montréal, qui l’avait sélectionné en 5e ronde en 2018, l’ancien attaquant des Saguenéens, Samuel Houde, s’est entendu sur un contrat d’un an avec les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton.

Contrat d’un an dans la Ligue américaine pour Samuel Houde

Dave Ainsley
Dave Ainsley
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les printemps se suivent, mais ne se ressemblent pas pour l’ancien capitaine des Saguenéens, Samuel Houde. Pratiquement un an jour pour jour après ne pas avoir reçu d’offre du Canadien de Montréal, devenant ainsi libre comme l’air, l’attaquant natif de Blainville a paraphé un contrat d’un an avec le club-école des Penguins de Pittsburgh dans la Ligue américaine, les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton.

«C’était pas mal la meilleure offre qu’on avait. Ils n’ont pas énormément d’espoirs. Ce sera une bonne chance à prendre et ce sera à moi de sauter dans la porte», annonce Samuel Houde en entrevue téléphonique, quelques heures après avoir paraphé sa première entente professionnelle, lui qui avait initialement été sélectionné en cinquième ronde, 133e au total, lors du repêchage de 2018. Deux ans plus tard, à la date limite pour le mettre sous contrat, les dirigeants du Canadien avaient décidé de ne pas lui faire d’offre.

«Ç'a été une déception l’an dernier et là, c’est un boost. Je veux juste prendre ma chance. Je pense que l’an dernier, j’avais connu une bonne saison, mais la blessure en fin d’année ne m’a pas aidé. Ça fait partie du hockey d’avoir des hauts et des bas», convient celui qui a passé cinq ans dans l’organisation des Saguenéens, cumulant 164 points en 232 rencontres, et ajoutant 19 points en 36 matchs éliminatoires.

Au cours des dernières semaines, ses agents de longue date Éric Meloche et Mathieu Curadeau, du Groupe KAM Sports, ont eu des pourparlers avec plusieurs formations de la Ligue américaine, ce qui a finalement abouti récemment sur un contrat d’un an avec les Penguins. «Je le vois comme un essai d’un an pour prouver de quoi je suis capable», commente Samuel Houde, très satisfait du processus et surtout du dénouement.

Samuel Houde a signé mardi matin un contrat d’un an avec les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, club-école des Penguins de Pittsburgh.

De retour chez-lui à Blainville après l’élimination des Sags en demi-finale de la Coupe du Président face aux Foreurs de Val-d’Or, il débutera prochainement sa préparation physique en vue de son saut chez les professionnels.

«J’ai eu une dernière année correcte. Je sais que j’aurais pu en donner plus. Ç’a été dur mentalement avec la COVID-19 et tout. Ça me donne une dose de confiance d’avoir une chance professionnelle et de me prouver. Je vais avoir un gros été d’entraînement afin de profiter de cette occasion qu’ils me donnent», d’assurer Samuel Houde, qui travaillera sur quelques éléments bien précis, notamment gagner de la masse musculaire et de l’endurance.