L’attaquant Théo Rochette a placé la barre haute lundi alors qu’il a déclaré aux médias qu’il ne visait rien de moins que six victoires en six parties durant l’événement qui s’étalera sur dix jours.
L’attaquant Théo Rochette a placé la barre haute lundi alors qu’il a déclaré aux médias qu’il ne visait rien de moins que six victoires en six parties durant l’événement qui s’étalera sur dix jours.

Remparts: Rochette ne vise rien de moins que six victoires

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Les Remparts de Québec auront faim quand ils sauteront sur la glace mardi soir pour lancer leur tournoi dans la «bulle» du Centre Vidéotron. L’attaquant Théo Rochette a placé la barre haute lundi alors qu’il a déclaré aux médias qu’il ne visait rien de moins que six victoires en six parties durant l’événement qui s’étalera sur dix jours.

«L’objectif, c’est six victoires. On a travaillé fort depuis un mois et demi, on était sur la glace tous les jours», a déclaré Rochette, qui avoue que la saison a été plutôt particulière jusqu’à maintenant. «On a fait le camp, on a joué deux matchs et on espérait rejouer, mais ça a été vraiment compliqué. C’était spécial dans nos têtes, on se posait beaucoup de questions.»

Lui et ses coéquipiers apprécient donc doublement le fait d’avoir l’occasion de jouer après plusieurs semaines sans autre activité que les entraînements quotidiens. «On n’avait aucune idée de quand on pourrait jouer. Tout le long du camp, on a reçu plusieurs informations, mais on ne savait pas si elles allaient aboutir. Quand on a su qu’on pourrait enfin jouer, on était tous contents. Par contre, la dynamique sera différente, car on se retrouvera tous ensemble dans une «bulle» à l’hôtel, mais ça devrait bien aller. On devrait avoir du fun, mais il faudra aussi que notre récupération soit bonne puisqu’on jouera six parties en peu de temps.»

L’attaquant de 18 ans croit que le fait que le tournoi prenne place au domicile des Remparts avantagera peut-être les siens au départ, mais pas durant toute la durée de l’événement. «Peut-être durant les premiers matchs parce qu’on connaît l’endroit, les bandes, mais plus ça va aller, plus les équipes vont s’y faire et, finalement, ce sera la même chose pour tout le monde.»

Les matchs disputés dans la «bulle» constitueront un retour bienvenu à la compétition pour les Remparts, qui sont avec l’Armada de Blainville-Boisbriand l’équipe la plus touchée par l’arrêt des opérations en zone rouge dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). «J’ai jasé avec Félix-Antoine Marcotty du Titan d’Acadie-Bathurst et eux, ils ont un calendrier normal. C’est frustrant un peu de voir qu’ils jouent tous leurs matchs alors qu’on a de la misère à en jouer un, mais là on sait qu’on peut jouer alors la “bulle”, ce sera une expérience qu’on n’oubliera jamais», résume Rochette.

Son coéquipier Pierrick Dubé était dans le même état d’esprit, assimilant le tournoi à un deuxième début de saison. «Ça fait longtemps qu’on attend ça, alors on est très excités de rejouer», indique-t-il en ajoutant que l’esprit d’équipe devrait être excellent puisque les joueurs passent presque tout leur temps ensemble. «Moi, je n’ai vu personne d’autre que les gars de l’équipe depuis le début de la saison!»

Dubé s’attend toujours à jouer au sein d’un trio complété par Rochette et la recrue finlandaise Viljami Marjala mardi soir, et ce même si ce dernier n’avait toujours pas le feu vert de la Ligue canadienne de hockey la semaine dernière. «Je ne savais même pas qu’il était possible que (Marjala) ne joue pas, alors je m’attends à jouer avec eux puisque je m’entraîne avec eux. Marjala est un très bon passeur qui a une très bonne vision du jeu et qui nous complète bien, moi et Théo.»

Le hockeyeur de 19 ans a également hâte de revoir ses adversaires, mais sur la glace. «Je faisais ma valise hier et j’ai hâte de rentrer dans la “bulle”. Ce sera une expérience unique. J’ai contacté des joueurs des autres équipes, mais on sait qu’on ne se verra pas ailleurs que sur la patinoire parce que les règles seront très strictes à l’hôtel», conclut Dubé.