Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
James Malatesta (11) a complété un beau jeu de Théo Rochette et Viljami Marjala en troisième période pour le but d’assurance.
James Malatesta (11) a complété un beau jeu de Théo Rochette et Viljami Marjala en troisième période pour le but d’assurance.

Remparts 5/Océanic 2: Zachary Bolduc repentant [VIDÉO]

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
L’attaquant de l’Océanic de Rimouski Zachary Bolduc était repentant après la défaite de 5 à 2 des siens mardi après-midi face aux Remparts de Québec dans la «bulle» du Centre Vidéotron. Sachant très bien que les troisième et quatrième buts des vainqueurs avaient été marqués alors qu’il était au banc des pénalités, le hockeyeur de 17 ans a tenu à s’excuser auprès de ses coéquipiers.

«C’est sûr que je n’ai pas pris des bonnes punitions et je suis allé m’excuser aux gars par la suite. On avait eu un bon début de deuxième période, mais la punition que j’ai pris n’a vraiment pas aidé. Ce n’était vraiment pas un geste intelligent de ma part et ça a changé le tournant du match», a déclaré Bolduc, qui a écopé de quatre minutes en raison d’une altercation en fin de deuxième période avec Cole Cormier, qui lui a été chassé pour deux minutes seulement.

La supériorité numérique a permis au Remparts de briser une égalité de 2 à 2 quand Théo Rochette a propulsé la rondelle dans un but béant alors qu’il se trouvait tout fin seul à la gauche du gardien de but Raphaël Audet. En troisième période, Bolduc a été puni de nouveau pour avoir fait trébucher Cormier et, en avantage numérique, James Malatesta a complété un beau jeu de Rochette et Viljami Marjala pour inscrire le but d’assurance. Thomas Caron a ensuite complété le pointage dans un filet désert.

L’entraîneur de l’Océanic, Serge Beausoleil, était cependant prêt à pardonner à Bolduc pour son premier geste. «C’était une mêlée et tout était une question de perception. À mon avis, on aurait dû être à forces égales. Pour sa deuxième pénalité, c’était un bâton mal utilisé... Nous avions de belles chances de marquer et c’est certain que ces deux pénalités nous ont fait mal», a-t-il déclaré. 

Jones retiré

Le gardien partant de l’Océanic, Creed Jones, n’a pas veillé tard puisqu’il a été retiré du match après seulement 5:16 de jeu.

Le gardien partant de l’Océanic, Creed Jones, n’a pas veillé tard puisqu’il a été retiré du match après seulement 5:16 de jeu, soit après le deuxième filet des Remparts. Nathan Gaucher l’avait déjoué après avoir raté son tir pour ensuite s’emparer de son propre retour et toucher la cible à 3:16. Hunter Holmes était ensuite surgi de derrière son filet pour ajouter à l’avance des siens et amener Beausoleil à le rappeler au banc.

«En première, Creed aurait pu arrêter ces rondelles-là. On s’est battus nous-mêmes... Raphaël, je lui donne un A+, il a pris la balle au bond, tout comme notre capitaine Nathan Ouellet, un attaquant qui a accepté de jouer comme défenseur parce qu’Anthony D’Amours n’était pas en mesure de disputer le match», a expliqué Beausoleil.

L’Océanic était revenu dans le match en deuxième période. Bolduc, en s’emparant d’un retour de lancer qui avait frappé la baie vitrée, a déjoué Thomas Sigouin une première fois à mi-chemin de l’engagement et Jérémie Biakabutuka, avec moins de trois minutes à faire à la période, a pris le cerbère des Remparts à contrepied avec un lancer qui ne lui a laissé aucune chance.

«J’ai bien aimé notre deuxième. Si au moins on avait débuté le match comme ça. C’est trop peu, une période enlevante sur trois. En troisième, on a baissé de régime», a ajouté Beausoleil.

Dangereux

Le trio de Malatesta et Gaucher a encore réalisé du beau travail du côté des Remparts, Malatesta réalisant quatre lancers dangereux alors que Gaucher en a effectué deux. Gaucher a bien failli marquer une deuxième fois en troisième période quand son tir a frappé la barre transversale. «Moi et James, on cohabite en pension et on a vraiment une belle chimie. On veut en faire le plus possible à chaque “game”», a déclaré Gaucher après la partie, concédant que les siens avaient moins bien débuté la deuxième période.

«On est débarqué un peu “soft” en deuxième, mais on n’a pas senti de panique. C’est certain que notre avantage numérique nous a ramenés dans le match. Mon unité d’avantage numérique est la même depuis le début de l’année et c’est quelque chose qu’on pratique beaucoup à l’entraînement également. Si on peut aller chercher de la constance de ce côté, on va être très dangereux», a-t-il poursuivi.


« Ce n’était vraiment pas un geste intelligent de ma part et ça a changé le tournant du match »
L’attaquant de l’Océanic de Rimouski Zachary Bolduc

Satisfait du travail de Gaucher et Malatesta, l’entraîneur des Remparts Patrick Roy a salué la progression de ses attaquants de deuxième année. «C’est vrai que la chimie est bonne entre Nate et James. Peu importe qui est à leur droite, parfois c’est (Gabriel) Montreuil, parfois c’est (Mikaël) Huchette, ils font du bon travail. Leur progression est vraiment bonne et je suis vraiment content de l’effort qu’ils mettent match après match», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il ne s’était jamais attendu à un match facile même après que les siens aient marqué deux buts rapides en début de match. 

«On savait que ce serait une “game” serrée même si c’était 2-0. L’Océanic est une équipe qui travaille fort, qui est sur la rondelle. Heureusement que notre avantage numérique a marqué de gros buts en deuxième et en troisième», a conclu Roy.

Notes: Malatesta et Marjala ont obtenu les deux premières étoiles du match alors que Audet, qui a repoussé 24 des 26 tirs des Remparts, a mérité la troisième... Le but de Holmes était son premier depuis le tout premier match de la saison. Après la partie, l’attaquant ontarien a avoué que ce filet avait retiré un gros poids de ses épaules... Le geste de Nathan Ouellet de passer de l’avant au poste de défenseur pour palier à des blessures n’a pas été seulement salué par Beausoleil. Après la partie, Jérémie Biakabutuka a déclaré que tous les joueurs avaient remercié leur capitaine pour ce qu’il a qualifié de «grande marque de leadership»... Beausoleil, pour sa part, a avoué qu’il avait déjà testé Ouellet comme défenseur à l’entraînement. «J’ai triché un peu! Je savais qu’il était capable de faire le boulot, mais aussi bien que ça, c’est surprenant», a-t-il concédé, indiquant qu’il allait attendre d’en savoir plus sur l’état de santé de D’Amours et Philippe Casault avant de décider si son capitaine serait utilisé de nouveau à l’arrière...