Thomas Sigouin
Thomas Sigouin

Les Remparts terminent sur une bonne note

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Les Remparts de Québec ont complété sur une bonne note leur tournoi dans la «bulle» du Centre Vidéotron en l’emportant 2 à 1 sur les Olympiques de Gatineau jeudi après-midi. Les hommes de Patrick Roy auront donc remporté trois victoires et subi trois défaites, dont une en prolongation, lors de cet «événement en environnement protégé».

«J’ai adoré ce que j’ai vu de notre équipe durant ces dix jours», a déclaré l’entraîneur-chef Patrick Roy après la partie. «Je dresse un bilan positif de cette expérience. De un, on a joué, et c’était ça le plus important, et de deux, j’ai senti qu’à chaque match, on progressait en tant qu’équipe.»

C’est surtout la défaite de mercredi soir contre les Voltigeurs de Drummondville que Roy avait encore sur le coeur avant le match de jeudi. «On était très déçus hier. La nuit de sommeil n’a pas été très bonne parce qu’on revivait le match. Cependant, j’ai dit aux joueurs avant la «game» qu’on n’était pas en position de se plaindre», a poursuivi Roy.

Édouard Cournoyer a ouvert le pointage pour les Remparts en début de première avec un tir voilé de la ligne bleue qui est passé entre les jambières de son ancien coéquipier Émerik Despatie. Les Diables rouges ont dominé les deux premiers engagements avec 15 tirs contre six pour les Olympiques, mais n’ont pas ajouté d’autre but avant le début de la troisième, quand Pierrick Dubé a marqué sans aide.

Comme la veille, un relâchement et de l’indiscipline dans le dernier vingt ont permis aux Olympiques de revenir dans le match. Kieran Craig s’est emparé d’une rondelle libre alors que Thomas Caron était au banc des pénalités et a battu Thomas Sigouin à 10:12 de l’engagement final.

Quelques secondes plus tard, comme un mauvais film, Cournoyer et Xavier Filion écopaient tour à tour de pénalités à quelques secondes l’un de l’autre, ce qui offrait sur un plateau d’argent une séquence de 1:37 en double avantage numérique aux Olympiques. Après avoir joué avec le feu, les Remparts ont cependant bien travaillé et les Olympiques ont diminué leur avantage quelques secondes plus tard quand Mathieu Bizier a à son tour été envoyé au banc des pénalités.

Émerik Despatie

Despatie, qui a décroché la deuxième étoile du match, s’en voulait un peu pour le premier but des Remparts, lui qui aurait bien aimé l’emporter contre son ancienne équipe. «C’était vraiment un match que je voulais gagner, mais j’ai commencé la «game» avec un mauvais but, encore une «bad luck» comme le match précédent... mais après j’ai fait de gros arrêts», a commenté le portier de 17 ans qui a avoué qu’il avait «un petit stress» à l’idée d’affronter les Remparts.

«On se croise dans les couloirs, alors on se dit allo, on se parle un peu, mais aujourd’hui je ne les voyais pas comme des amis sur la glace», a repris Despatie, qui apprécierait jouer de nouveau contre les Remparts pour enfin espérer remporter une première victoire contre eux. «N’importe quand!», a-t-il lancé.

De l’autre côté de la patinoire, le cerbère des Remparts Thomas Sigouin méritait la première étoile et louangeait le travail de ses coéquipiers en désavantage numérique. «Nous avons un bon système défensif, un bon désavantage numérique. Les gars m’appuient super bien et ils n’ont pas peur de payer le prix», déclare celui qui jure avoir effacé de son esprit le but de Craig dès que la rondelle est tombée sur la glace la séquence suivante.

Son coéquipier Pierrick Dubé a lui aussi parlé des unités spéciales, notamment du fait que les Remparts dominent le circuit avec un pourcentage d’efficacité de 91,2% pour écouler les pénalités. ««Lappy» (L’entraîneur adjoint Martin Laperrière) met beaucoup d’emphase là-dessus à l’entraînement et on a beaucoup de gros bonshommes qui bloquent des lancers et c’est tout à leur honneur», a déclaré Dubé, qui a avoué être un peu triste de quitter la «bulle».

«Oui, c’est dur de jouer six matchs en dix jours, mais on était prêts à tout pour jouer. Et quitter la «bulle» pour retourner dans le néant comme avant, c’est sûr que ça nous joue un peu dans la tête», indique l’attaquant de 19 ans.

Notes: Les joueurs des Remparts auront congé vendredi, samedi et dimanche avant de retourner en classe lundi. Les entraînements reprendront mardi, mercredi et jeudi... Les Olympiques compléteront pour leur part leur tournoi vendredi soir contre les Tigres de Victoriaville... Victime d’une rude mise en échec de Maveric Lamoureux au centre de la patinoire mercredi, Hugo Audette a subi une commotion cérébrale et sera donc à l’écart du jeu pour au moins deux semaines. Peter Amanatidis prenait sa place dans l’alignement jeudi... La LHJMQ a annoncé que le gardien des Foreurs de Val-d’Or Jonathan Lemieux resterait en isolement préventif pour 14 jours après avoir reçu un test négatif à la COVID-19. Lemieux avait été en contact rapproché avec un cas confirmé de Covid-19 lundi. Il a été isolé et n’a pas eu de contact avec ses coéquipiers ou les membres l’organisation depuis et, pour cette raison, les Foreurs sont autorisés à disputer leurs matchs contre l’Océanic de Rimouski vendredi, samedi et lundi...