Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le but de Viljami Marjala en troisième période a fait mal au Drakkar, qui venait de réduire l'écart à 3-2.
Le but de Viljami Marjala en troisième période a fait mal au Drakkar, qui venait de réduire l'écart à 3-2.

Le retour du hockey à Baie-Comeau a souri plus aux Remparts qu’au Drakkar

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le retour du hockey à Baie-Comeau n’a pas souri au Drakkar, mercredi soir au Centre Henry-Leonard, où les Remparts l’ont emporté 5-2 pour conserver une chance de terminer au deuxième rang de la division Est pendant que leurs adversaires de la Côte-Nord encaissaient une neuvième défaite de suite.

Il s’agissait d’un premier match à Baie-Comeau depuis le 22 novembre 2020. Après quelques tentatives pour recevoir une bulle du circuit Courteau, le Drakkar est enfin l’hôte d’un événement en environnement protégé, celui-ci marquant la fin de la saison régulière.

Le Drakkar, qui affronte l’Océanic de Rimouski, vendredi en conclusion de calendrier, devra patienter jusqu’à la fin de la saison dans les Maritimes pour connaître son rang final. Pour l’heure, il occupe le 18e et dernier rang du classement.


« Finir dernier, on trippe pas avec cela, mais on regarde en avant. Avec les décisions qu’on a prises aux Fêtes, ça fait partie du processus normal. Mais peu importe les outils qu’on a, on pourrait jouer comme des robots et faire de l’anti-hockey, mais ce n’est pas ça qu’on veut »
L’entraîneur-chef du Drakkar, Jean-François Grégoire

Les Remparts ont toujours la possibilité d’obtenir un laissez-passer en première ronde, ce que Patrick Roy pensait impossible mathématiquement, la veille. Son club dispute son dernier match, jeudi, contre Rimouski.

«On veut bien finir la saison, faire de bonnes choses et bien se préparer pour les séries, peu importe notre adversaire. Apparemment, on a des chances de finir deuxième si Shawinigan perdait ses deux matchs, mais l’important est de se concentrer sur le prochain match et on a besoin d’aide pour finir en deuxième ou troisième place», indiquait l’entraîneur-chef des Remparts, qui devancent Victoriaville en troisième place par un mince pourcentage (,629 contre .620).

Les siens ont pris les devants 1-0 en seconde moitié de première période, triplant leur avance à 3-0 avec deux buts en l’espace d’une minute et 25 secondes en début de deuxième vingt. Le Drakkar, qui avait été victime d’un but refusé en deuxième, a réduit l’écart à 3-2 en début de troisième, mais Québec a répliqué avec trois buts pour signer une sixième victoire en autant de matchs contre Baie-Comeau, cette saison.

Evan Nause (4e), Kassim Gaudet (1er), Théo Rochette (11e), Viljami Marjala (4e) et James Malatesta (10e) ont touché la cible pour les Remparts.

Isaac Dufort a disputé une forte troisième période en marquant ses deux premiers buts de la saison en l’espace de trois minutes, le deuxième étant réussi lors d’un désavantage numérique de cinq minutes.

«Les intentions étaient bonnes, les gars veulent s’en sortir. Mais à un moment donné, on essaie de faire les choses par nous-mêmes au lieu de garder les choses simples. Leurs trois premiers buts ont été le résultat de mauvaises décisions, de mauvais changements et de mauvaise gestion de rondelle. Lorsqu’on a fait les choses simples, ç’a commencé à virer de bord. On n’a pas lâché, on est revenu. Oui, il y a eu des punitions et c’est sûr qu’on n’aura pas de “brake” de personne, mais un “call”, c’est un “call”, et là, c’est assez, je suis à boutte», ajoutait Grégoire à propos de certains appels qui auraient pu être appelés contre l’adversaire, pouvait-on comprendre de son commentaire.

Les Remparts auraient pu s’enfoncer après avoir vu le Drakkar réduire l’écart à 3-2 en troisième, mais ce fut plutôt le contraire.

«J’aurais aimé que l’on garde la même intensité à 3-0, mais c’est ce qui arrive avec une jeune équipe. À 3-2, on aurait pu paniquer, mais je nous sentais en contrôle et le but de Marjala nous a donné un bon coup de main», estimait Roy, par contre agacé par le trop grand nombre de revirements en sortie de territoire.

+

EN VITESSE

Comme prévu, le capitaine des Remparts Thomas Caron a subi une intervention chirurgicale, mercredi, en fin de journée. Il a évité le pire, mais ratera de quatre à six semaines.

Il s’agissait d’une 9e défaite de suite pour le Drakkar, qui ne compte qu’une victoire à ses 15 derniers matchs. Les Remparts, eux, ont mis fin à une brève séquence de trois matchs sans victoire.

À son premier match dans la LHJMQ, Kassim Gaudet a marqué son premier but. «Les entraîneurs m’avaient dit de garder les choses simples puisque c’était mon premier match depuis le camp d’entraînement avec les Remparts. Je suis extrêmement content d’avoir enfin joué un match, je voyais que ça s’en venait moins faisable dans le midget AAA, mais je travaillais fort à l’entraînement en espérant que les Remparts m’amènent dans la dernière bulle», disait celui qui a agréablement surpris l’entraîneur-chef.

Tout comme Gaudet, Isaac Dufort a marqué pour la première fois de la saison pour le Drakkar. Il l’a même fait deux fois plutôt qu’une. «À 19 ans, il va être fatigant», admettait Grégoire. «J’attendais ce but depuis longtemps, je le dois au bon travail de mes coéquipiers», soulignait le principal intéressé, en confiait que la séquence de neuf revers était dure sur le moral, «mais on se présente tous les soirs», ajoutait-il.