Après plusieurs bonnes occasions ratées, Samuel Savoie a inscrit son premier but dans la LHJMQ mardi.
Après plusieurs bonnes occasions ratées, Samuel Savoie a inscrit son premier but dans la LHJMQ mardi.

Victoire par blanchissage pour les Olympiques

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Pour les Olympiques de Gatineau, le projet-bulle de la LHJMQ à Québec, c’est fantastique.

D’abord, ils ont eu l’occasion de disputer un premier match en 39 jours mardi après-midi. Ensuite, ils ont remporté une victoire de 4-0 contre les Voltigeurs de Drummondville.

Sans cette bulle à Québec, Rémi Poirier ne repousse pas 22 rondelles pour signer son premier blanchissage de la saison. Sans cet environnement protégé au Centre Vidéotron, Samuel Savoie, Kieran Craig, Olivier Boutin et Tristan Luneau ne marquent pas leurs premiers buts de la saison.

Pour Savoie et Luneau, deux choix de première ronde âgés de 16 ans, c’était aussi des premières dans la LHJMQ. Dans le cas de Savoie, c’était une question de temps. L’Acadien avait eu d’innombrables occasions de s’inscrire à la marque dans ses quatre premiers matches de la saison. Mardi, son premier but en carrière s’est avéré celui de la victoire. Le gardien Francesco Lapenna avait d’abord arrêté Kieran Craig sur une échappée, mais la rondelle a batifolé jusque sur le bâton de la recrue des Olympiques, qui n’en demandait pas tant pour surprendre le gardien des Voltigeurs.

«C’était dur pour le moral de ne pas marquer malgré toutes les chances que j’avais depuis le début de l’année. Ce n’était pas l’fun. Ça ne rentrait pas, mais au moins, j’avais des chances. Je savais que ça allait finir par arriver. C’est arrivé aujourd’hui. Je me sens vraiment bien d’avoir marqué ce premier but.»

Rémi Poirier, lui, a été tout aussi solide que dans les matches préparatoires où il n’avait pas concédé un seul but. C’était comme s’il n’avait jamais eu de pause, mais le gardien des Olympiques est demeuré sévère envers lui-même.

«C’est vraiment un travail d’équipe qui m’a mené à ce blanchissage. En fait, je me suis compliqué la vie en faisant quelques erreurs qui m’ont obligé à faire plus d’arrêts. Mes erreurs m’ont fait travailler davantage!»

Sans Xavier Simoneau, toujours à Drummondville en attente d’avoir le feu vert pour se rendre à Red Deer au camp de sélection d’Équipe Canada junior, les Voltigeurs manquaient un peu de mordant en attaque. En deuxième période, ils ont aussi perdu un élément important quand le vétéran Isiah Campbell a été coupé sévèrement par un patin. De plus, en raison d’une éclosion de Covid-19, le club a été inactif et isolé pendant deux semaines.

Les Olympiques (4-1-0) ont profité des circonstances pour infliger un premier revers en temps réglementaire aux Voltigeurs (3-1-1) cette saison. Ils ont été capables de prendre le contrôle du match dès le départ.

Éloges à Lapenna

«Il faut accorder du crédit au gardien Lapenna. Nous avons eu plusieurs chances de nous inscrire à la marque en première période. Quand tu domines au chapitre des lancers et en possession de rondelle comme nous l’avons fait en début de match sans réussir à marquer, ça peut devenir dangereux. Nos joueurs n’ont jamais abandonné», a expliqué l’entraîneur-chef des Olympiques, Louis Robitaille.

Kieran Craig a marqué un but en plus d’être à l’origine de celui de Samuel Savoie dans une victoire de 4-0 des Olympiques sur les Voltigeurs de Drummondville à Québec.

Ses joueurs ont dirigé 34 tirs vers la cage de Lapenna. Après avoir été freiné par le gardien drummondvillois en début de deuxième période, Kieran Craig n’a pas raté sa deuxième échappée. Cette fois, l’attaquant franco-ontarien a capté une passe de Métis Roelens pour filer seul vers le gardien qu’il a déjoué d’un tir vif.

Olivier Boutin a consolidé l’avance des Gatinois pendant un avantage numérique.

Un premier pour Luneau

Tristan Luneau a ensuite ajouté le dernier but dans un filet désert. Son long dégagement contre la baie vitrée a abouti dans le filet adverse.

Par un drôle de hasard, le premier choix du repêchage de la LHJMQ avait marqué son premier but en carrière dans les mêmes circonstances pendant les matches hors-concours! Il en était un peu gêné d’ailleurs.

Louis Robitaille aurait aimé que son défenseur surdoué se souvienne de son premier but en carrière différemment, mais il a quand même poussé une bonne réflexion.

«Tristan a frappé le poteau en fin de deuxième période. Il aurait pu marquer. Il va quand même se souvenir toute sa vie de son premier but dans la LHJMQ. S’il en score 10 par année comme ça, il va être bien content! Ce n’est vraiment pas la manière qu’il a compté son but qui compte. Tristan se comporte comme un vétéran. Il prend son aise. Dans la bulle comme ça, tous les yeux sont rivés vers lui. C’est le premier choix. Il a relevé le défi. Il a fait du bon travail.»

Les Olympiques vont disputer leur deuxième match dans la bulle de Québec vendredi soir contre les Cataractes de Shawinigan.