Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Thomas Caron (26) a marqué le deuxième but des Remparts en fin de deuxième période.
Thomas Caron (26) a marqué le deuxième but des Remparts en fin de deuxième période.

Les Olympiques croulent en deuxième période

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Gonflés par une victoire en prolongation vendredi et une bonne première période samedi soir contre les Remparts de Québec, les Olympiques de Gatineau ont soudainement modifié leur approche dans la période médiane.

Ils ont forcé la note. Ils ont été indisciplinés. Ils ont écopé de quatre punitions consécutives. Les Remparts en ont profité pour sortir de leur impasse, prendre du momentum et filer vers une victoire de 5-2 au Centre Vidéotron.

L’entraîneur-chef Louis Robitaille s’expliquait mal ce changement de cap après une période où son club avait dominé les Remparts 10-3 au chapitre des tirs et où Métis Roelens avait procuré une priorité de 1-0 aux Olympiques.

«Nous avons changé notre identité et notre style de jeu en deuxième période. C’est une question de maturité, d’apprentissage et de leadership. Quand ça va bien, pourquoi changer? Ça me tracasse énormément. Souvent cette saison, nous avons une bonne première période et c’est comme si les joueurs voulaient en faire un peu plus par la suite. Ils retombent dans la dentelle. Ça nous a coûté en deuxième période aujourd’hui et ça nous a coûté le match.»

Cole Cormier a amorcé la remontée des Remparts à mi-chemin dans le match pendant un avantage numérique de quatre contre trois. Thomas Caron a donné une priorité de 2-1 aux Diables rouges juste avant la fin de la deuxième période. Cole Cormier a ensuite ajouté son deuxième but sur le jeu de puissance à 28 secondes de la fin de l’engagement.

Mikaël Huchette a déjoué Rémi Poirier deux fois dans la troisième période. Andrew Coxhead, un ancien des Remparts, a assuré la dernière réplique des Olympiques. Coxhead et Roelens ont récolté deux points chacun dans la défaite. Thomas Sigouin a signé la victoire devant le filet des Remparts (11-4-3).

Les Olympiques ont écopé de quatre pénalités consécutives en deuxième période. Cole Cormier leur a fait payer cher en marquant deux fois en avantage numérique.

Note intéressante. Cormier, première étoile de la rencontre, avait été obtenu par les Remparts dans une transaction qui avait fait passer Coxhead à Rimouski la saison dernière.

Pour les Olympiques (8-7-2), il devient de plus en plus compliqué de gagner en marquant un ou deux buts par match. Pour Louis Robitaille, le problème de ses troupiers saute aux yeux.

«Nous étions là en première période. Ça allait bien. Nous avions des chances. Le but de Roelens, il était dans l’enclave pour prendre un retour de lancer. Le but de Coxhead, c’est la même chose. Nous revenons toujours là-dessus. Les joueurs ont de bonnes intentions. Il y en a qui veulent marquer. Good. Moi aussi je veux qu’ils marquent, mais s’ils pensent que ça va être facile dans cette ligue-ci, ils se trompent. Il faut se simplifier la vie, pas se la compliquer. Il faut jouer de la bonne façon.»

Pour Métis Roelens, qui avait vu son frère Milo marquer deux fois dans un gain du Phoenix de Sherbrooke en après-midi, l’indiscipline de son équipe a été fatale en deuxième période.

«Nous avons essayé un retour en troisième période. Nous avons eu des chances. Nous n’en avons pas profité. Nous ne marquons pas assez de buts. Nous jouons très bien sans la rondelle, mais nous manquons de vigueur devant le filet adverse.»

Les Olympiques ont toujours éprouvé des difficultés dans des séquences de deux matches en deux jours cette saison. Ils ont cumulé une fiche de 1-4-1 dans les circonstances. Ils auront maintenant deux jours pour se préparer à leur prochain duel contre le Drakkar de Baie-Comeau. Avec un peu de chance, ils pourraient récupérer Zach Dean, absent dans un deuxième match de suite samedi soir.