Benjamin Corbeil a marqué le but de la victoire pendant un avantage numérique des Olympiques en deuxième période.
Benjamin Corbeil a marqué le but de la victoire pendant un avantage numérique des Olympiques en deuxième période.

L’Armada freine l’élan des Olympiques

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Les Olympiques de Gatineau ont tout fait pour rester sur leur nuage au-dessus de la bulle de la LHJMQ à Québec.

Enfilant même leurs chandails originaux des Olympiques de Hull de 1976, ils ont dominé l’Armada de Blainville-Boisbriand 35-20 au chapitre des tirs. Ils ont généré plus d’occasions de marquer que leurs adversaires, mais ils se sont butés au meilleur joueur sur la patinoire du Centre Vidéotron, mardi après-midi. Olivier Adam a été la vedette du match pour permettre à l’Armada de s’imposer par la marque de 2-1. L’équipe des Basses-Laurentides est ainsi demeurée invaincue dans la LHJMQ cette saison.

De leur côté, les Olympiques (6-2-0) ont subi un premier revers en quatre matches dans l’environnement contrôlé de Québec. Pour la troupe de Louis Robitaille, c’était aussi une première défaite en six matches. La ligne était mince entre la victoire du club aguerri et son club en apprentissage.

«La différence, c’est deux revirements qui nous ont coûté deux buts. Dans l’ensemble, je pense que ç’a été notre meilleur match depuis que nous sommes dans la bulle», a d’abord expliqué l’entraîneur-chef des Olympiques.

Sur le premier but, Alexis Gendron a subtilisé la rondelle à Kyle Havlena pour surprendre Rémi Poirier dès la troisième minute de jeu. Sur le deuxième but encaissé en supériorité numérique, Benjamin Corbeil a coupé une passe de Mathieu Bizier pour s’échapper et donner une avance de 2-1 à l’Armada (7-0-0) à mi-chemin dans le match.

Kieran Craig a été le seul à pouvoir déjouer Olivier Adam. C’était déjà le troisième but du vétéran d’Alexandria depuis une semaine à Québec. Gabriel Jackson, un Armada au début du dernier camp d’entraînement, a récolté une passe sur le jeu. Évidemment, ce match était celui qui excitait davantage le défenseur dans la bulle de Québec.

«J’avais hâte de jouer contre mes anciens coéquipiers et amis. C’était bien l’fun. J’ai adoré le match contre eux. Il aurait fallu être plus affamé sur les rondelles libres en troisième période. Si nous avions continué comme dans les deux premières périodes, nous aurions mis les chances de notre côté pour étirer notre séquence de victoires. Malgré la défaite, nous voyons que nous ne sommes pas dans le champ du tout. Nous faisons de très bonnes choses. Nous n’avons qu’à continuer à travailler et nous allons finir par gagner ce genre de match là.»

Les Olympiques y ont cru
Malgré la défaite, l’équipe de Louis Robitaille a cru à sa victoire jusqu’à la dernière seconde d’un match contre l’équipe de l’heure dans le circuit Courteau.

«Nous avons été en contrôle de la rondelle. Nous avons été patients en zone neutre. Nous sommes sortis extrêmement forts avec une occasion de compter dès la 10e ou la 15e seconde. Il faut rendre crédit au gardien Adam qui les a tenus dans le match. Il a été extrêmement solide, mais dans l’ensemble, j’aime beaucoup de choses dans la manière que nous nous sommes comportés.»

Kieran Craig a marqué trois buts en quatre matches des Olympiques dans la bulle de Québec.

Robitaille était évidemment heureux de voir son club rivaliser avec une solide formation comme celle de l’Armada. Il est en mesure de mieux comprendre où se situe son club aujourd’hui.

«J’apprends à découvrir notre groupe. Je pense qu’il réalise que s’il joue comme ça tous les soirs, il va se donner une chance de gagner et ça ne sera pas dans deux ou trois ans comme c’était prévu. Nous pouvons espérer des résultats positifs à court terme.»

Richardson content, mais agacé
De son côté, l’entraîneur-chef Bruce Richardson était satisfait de la victoire, mais insatisfait de la façon de jouer de son club dans les deux premières périodes.

«Nous avons fait des ajustements en troisième période. Il nous manquait de vigueur. Il y avait beaucoup de revirements en zone neutre qui faisaient en sorte que nous n’étions pas capables de générer d’attaque. Nous avons trouvé un moyen de gagner. Notre gardien a été là pour faire les arrêts clés.»

L’Armada n’a besoin que d’une autre victoire contre les Saguenéens de Chicoutimi jeudi pour terminer son séjour dans la bulle de Québec avec une fiche parfaite. Pour y arriver, Richardson voudra que son équipe travaille aussi fort que les Olympiques dans les deux premières périodes mardi.

«Il y a deux équipes sur une glace. L’autre équipe a le droit de travailler fort aussi. Les Olympiques ont une équipe jeune, très bien structurée. Ils travaillent fort. Ils sont arrivés avec le couteau entre les dents. Nous avons commencé à jouer dans la dentelle en zone neutre. Ç’a tué notre momentum. Nous avons gaspillé de l’énergie à nous défendre en leur donnant des revirements.»

Le prochain match des Olympiques sera contre les Remparts de Québec jeudi après-midi.