L’Océanic qui rendait visite aux Foreurs au Centre Air Creebec de Val-d’Or s'est incliné par la marque de 4 à 2.
L’Océanic qui rendait visite aux Foreurs au Centre Air Creebec de Val-d’Or s'est incliné par la marque de 4 à 2.

L’Océanic s’incline par deux points contre les Foreurs [VIDÉO]

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Alors que la partie semblait hors de portée pour l’Océanic qui, jeudi, rendait visite aux Foreurs au Centre Air Creebec de Val-d’Or, tirant de l’arrière 3 à 0 après 40 minutes de jeu, la formation rimouskoise n’a jamais abandonné. Tant et si bien qu’au milieu de la troisième période, la marque était à un seul but d’écart. Mais, la puissante troupe de Daniel Renaud a intensifié la pression et a réussi à signer une victoire de 4 à 2.

«Paradoxalement, j’ai bien aimé le début du match, a commenté l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil. Les 5 premières minutes, c’était 5 à 0, les tirs. On était vraiment sur la tâche et Val-d’Or a pris son envol. C’est une des meilleures équipes du circuit. On a perdu un peu le momentum pour le reste de la période et même en deuxième, où on a pris des pénalités que j’ai moins aimées. Honnêtement, on s’est bien défendus! Cependant, à 3 à 0 après deux périodes, il fallait vraiment qu’on réagisse face à l’adversité et j’ai bien aimé comment les gars sont sortis en troisième. Mais malheureusement, on a manqué un peu à la toute fin.»

Le comportement des Rimouskois au dernier tiers a été remarquable. Jamais ils n’ont baissé les bras, faisant preuve d’une résilience hors du commun face à un club dont 20 des 24 joueurs sont âgés de 18 ans et plus. «On a beaucoup de jeunes, a reconnu Beausoleil. On veut être capables de réagir à des situations qui ne sont pas commodes et faciles. C’est ce qu’on a fait en troisième période. On a marqué deux gros buts.»

Sans vouloir attirer la compassion, le pilote bas-laurentien ne peut tout de même oublier que son équipe est décimée: il manquait six attaquants. Beausoleil a dû envoyer des défenseurs à l’attaque contre l’une des meilleures formations de la ligue. Il a salué cette «attitude gagnante»; même dans la défaite, ses hommes ont continué à travailler sans relâche, même s’ils savaient que ce serait difficile de récolter un gain. «À la toute fin, ils [les Foreurs] nous prenaient au sérieux, a indiqué Beausoleil. Mais, il y a des présences qu’on a étirées qui nous ont coûté des buts. Il faut être un peu mieux dans ces situations-là.»

Description du jeu

Les Foreurs ont brisé la glace à 8:59 de la première période grâce à un beau tir de la ligne bleue de Maxence Guénette (2e), après une superbe feinte d’Alexandre Doucet. Puis, à quelques secondes à faire à l’engagement, Jordan Brière (2e) a doublé l’avance des locaux.

À l’engagement médian, Val-d’Or a gonflé son avance après un but de Justin Robidas (5e) en avantage numérique. Mais, dès les premières minutes du dernier vingt, Ludovic Soucy (4e) a réduit l’écart lors d’un jeu de puissance en déjouant William Blackburn sur un tir dévié. Puis à 14:36, Zachary Massicotte (3e) a dévié la passe d’Isaac Belliveau pour marquer le deuxième but de Rimouski. Mais à 13 secondes de la fin, Robidas (6e) a mis fin aux hostilités en inscrivant son deuxième but du match dans un filet désert. Grâce à de gros arrêts, le gardien des Foreurs, William Blackburn, a décroché sa première victoire en carrière dans la LHJMQ. Quant à son rival, Raphaël Audet, il a très bien fait aussi en repoussant 27 tirs.

Les deux mêmes clubs s’affronteront au même endroit vendredi pour un deuxième match d’un programme triple en quatre jours.

***

INSCRIVEZ-VOUS à notre infolettre «L’Est aujourd’hui», qui vous livre chaque mercredi nos meilleurs reportages et des inédits sur les régions de l’Est-du-Québec.