Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Les bulles de la LHJMQ auront lieu comme prévu

Dave Ainsley
Dave Ainsley
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les bulles de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), dont celles de Chicoutimi, pourront se tenir comme prévu du 22 au 24 janvier puis du 30 janvier au 7 février. La Santé publique a donné son accord en fin de journée pour la tenue de ces environnements protégés, et ce, malgré le reconfinement annoncé au Québec.

La formule des bulles et les tests obligatoires ont joué en faveur de la LHJMQ, tout comme pour le Canadien de Montréal, mais les directives sanitaires mises en place devront être suivies à la lettre. Il reste encore à obtenir quelques précisions sur les horaires en raison du couvre-feu en soirée imposé à compter de samedi. 

« Nous sommes heureux de pouvoir poursuivre nos activités en respectant les consignes et les directives de la Santé publique, tout comme nous l’avons fait dans l’événement d’environnement protégé de Québec! Nous allons travailler avec nos partenaires gouvernementaux et de la Santé publique pour assurer la santé et la sécurité des participants. C’est une excellente nouvelle pour nos athlètes-étudiants amateurs », a laissé savoir le responsable des communications de la LHJMQ, Maxime Blouin, par texto en soirée. Il n’a pas été possible d’obtenir de réaction de la part des membres de l’organisation des Saguenéens. 

Les Saguenéens seront hôtes de deux bulles au Centre Georges-Vézina. La première, du 22 au 24 janvier, leur permettra, ainsi qu’au Drakkar de Baie-Comeau et au Phoenix de Sherbrooke, de disputer deux rencontres. La deuxième, qui s’échelonnera du 30 janvier au 7 février, réunira quant à elle les Olympiques de Gatineau, les Foreurs de Val-d’Or et les Tigres de Victoriaville, en plus de la formation chicoutimienne qui joueront tous six parties. Des événements similaires se tiendront simultanément à Shawinigan (seulement la première), Rimouski et Drummondville.