Les Tigres, photo d'archives
Les Tigres, photo d'archives

Le Drakkar trop généreux en début de match, les Tigres l'emportent

Steeve Paradis
Steeve Paradis
Collaboration spéciale
BAIE-COMEAU – Accorder 4 buts dans les 10 premières minutes du match, c’est rarement une stratégie payante. Le Drakkar l’a bien appris samedi alors qu’il s’est incliné pour la seconde fois de ce programme double contre les Tigres de Victoriaville, cette fois par le pointage de 6-3. 

Le gardien partant du Drakkar, Ventsislav Shingarov, n’a pas veillé tard à son premier départ de la saison. Il a cédé trois fois sur quatre lancers en l’espace de 9:58. Jean-François Grégoire l’a rappelé au banc pour envoyer Lucas Fitzpatrick et le vétéran a été accueilli 16 secondes plus tard par le quatrième but des Tigres, celui d’Olivier Coulombe.

Mais ne jetez pas nécessairement la pierre aux cerbères. «Défensivement, dans notre zone, on a été en difficulté tout au long du match. On va savoir quoi pratiquer la semaine prochaine», n’a pu que reconnaître l’entraîneur-chef Jean-François Grégoire.

«Ce qui est décevant, c’est qu’on prépare, on montre des vidéos dans la semaine avant sur les tendances [de l’autre club], mais on a été tout le temps en réaction plutôt qu’en action. On avait trop de joueurs focusés sur la rondelle et qui perdaient leur joueur […] L’accès à notre enclave était facile», a-t-il lancé.

Le pilote du Drakkar relevait toutefois l’effort des siens dans ce troisième échec en quatre sorties. Mais l’effort sans système est parfois vain. «On n’a pas lâché, on est revenus à 4-3, il y a ça de positif, mais on ne peut pas ne pas exécuter ce qui est demandé dans les plans de matchs. Ce n’est pas de la mauvaise volonté, mais des fois, ça va vite.»

Nicolas Daigle a lancé les hostilités dès la 55e seconde. Ce furent ensuite Édouard Ouellet et Brooklyn Kalmikov qui ont trompé la vigilance de Shingarov. Coulombe a ensuite suivi, durant un avantage numérique.

Le Drakkar n’avait toutefois pas encore abandonné et a répliqué avec deux buts en 51 secondes en fin d’engagement. Xavier Fortin (2e) a cassé la glace, avec l’avantage d’un homme, et Nathan Légaré (2e) a converti la belle passe de Nathaël Roy pour faire 4-2.

L’écart a été réduit à un but à 14:03 du second engagement grâce au 2e de Max-Antoine Melançon qui, à sa sortie du cachot, a détalé à 2 contre 1 avec Alex Arsenault, qui l’a bien alimenté.

Trois minutes plus tard, Maxime Pellerin a redonné un coussin de deux buts aux Tigres en poussant une rondelle que Fitzpatrick croyait avoir immobilisée, mais ce n’était pas le cas. Avec son second du match, Kalmikov a scellé l’issue du match en troisième.

Fait à noter... L’ex-directeur général du Drakkar, Steve Ahern, était l’une des rares personnes admises à l’intérieur du Centre Henry-Leonard. L’adjoint au directeur général à Drummondville commence déjà à épier des joueurs qui pourraient intéresser les Voltigeurs lors de la période d’échange du temps des Fêtes… En récoltant une passe sur le but de Fortin, Julien Létourneau a récolté un point pour la première fois depuis le 1er février, soit une séquence de 17 matchs. Il n’a pas marqué depuis le 4 janvier.