Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Même s’il a cédé trois fois, le gardien recrue Olivier Ciarlo a peu de choses à se reprocher dans cet autre revers du Drakkar, cette fois par la marque de 4-2 face aux Voltigeurs de Drummondville.
Même s’il a cédé trois fois, le gardien recrue Olivier Ciarlo a peu de choses à se reprocher dans cet autre revers du Drakkar, cette fois par la marque de 4-2 face aux Voltigeurs de Drummondville.

Le Drakkar ne lance pas encore assez pour espérer l’emporter [VIDÉO]

Steeve Paradis
Steeve Paradis
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
BAIE-COMEAU – Le Drakkar de Baie-Comeau a de nouveau livré un match serré qui lui a permis de rester tout près de son adversaire, mais ce ne fut pas suffisant pour l’empêcher de prolonger sa séquence de revers à cinq. Les Voltigeurs de Drummondville l’ont emporté par la marque de 4-2.

Les Voltigeurs ont pris les devants une seule fois dans la rencontre, mais ce fut la bonne. En fin de deuxième, Maveric Lamoureux a enfilé son premier but en carrière grâce à un tir frappé sur réception dans le haut du filet. Il s’agissait du second filet des hommes de Steve Hartley en avantage numérique dans cette partie.

Pour sa part, le Drakkar a été limité à seulement 16 tirs au but sur la cage défendue par la recrue Riley Mercer. Avec un si faible total de lancers, difficile d’inscrire suffisamment de buts pour espérer l’emporter. Jean-François Grégoire en convient.

«On ne lance pas assez, notre mentalité de lancer n’est vraiment pas là», a lancé le pilote du Drakkar après la rencontre. «On a des deux contre un et on cherche toujours à faire la passe. Quand t’arrives dans l’enclave, il faut mettre la puck au net, mais quand c’est le temps de tirer, on lance par-dessus le but. Il ne faut pas gaspiller nos chances, il faut cadrer nos tirs.»

Son vis-à-vis avait plus de raisons de se réjouir. «À cinq contre cinq, on a été bons et on a un gros but en avantage numérique», a soutenu Steve Hartley. Et le succès des siens en avantage numérique, «c’est seulement à cause du sentiment d’urgence. Tu te dois de garder la même intensité à cinq contre cinq qu’à cinq contre quatre».

Quant au faible nombre de tirs accordés, l’entraîneur-chef des Voltigeurs l’explique par la pression des siens en territoire neutre. «C’est là qu’on a été à notre meilleur. On a été bons pour couper leur transition et leur enlever du temps et de l’espace en zone neutre. Ça a fait en sorte qu’on n’a pas passé beaucoup de temps dans notre zone.»

«Montagnes russes»

La lecture a été sensiblement la même de la part de Grégoire. «En deuxième, on a commencé à perdre des rondelles à la ligne bleue. On a ainsi perdu beaucoup d’occasions d’entrer dans leur zone et d’aller derrière leurs défenseurs», a ajouté le coach du Drakkar, qualifiant le match des siens de «montagnes russes».

Ce duel opposait deux gardiens de 16 ans, Olivier Ciarlo du côté du Drakkar et Mercer pour les Voltigeurs. Ce dernier a mal paru sur le premier tir sur sa cage, celui de Brandon Frattaroli, qui a ouvert la marque d’un tir anodin provenant d’un angle restreint, l’un des deux seuls tirs des Baie-Comois en première.

Justin Côté (5e) a créé l’égalité durant une double supériorité numérique des Voltigeurs à 15:47. Sur la séquence, Ciarlo n’y pouvait rien, lui qui avait perdu son bâton. Le cerbère a été solide sur le reste de la pénalité de quatre minutes imposée à Alex Labbé.

«Durant ce quatre minutes et le cinq contre trois, on était en contrôle dans notre zone, on gardait le jeu à l’extérieur, et quand on a repris la rondelle, c’était clairement mentionné où il fallait aller, mais la lecture du jeu a été trop lente et la fenêtre s’est refermée», d’enchaîner Grégoire, qui estime que ses jeunes troupiers font «une prise d’information et des réactions lentes un peu.»

Mercer a de nouveau semblé faible sur le second du match de Frattaroli (11e), qui a relancé le Drakkar en avant dès la 39e seconde de l’engagement médian. Le gardien a échappé le lancer de Xavier Fortin et Frattaroli n’a eu qu’à pousser la rondelle dans une cage vide. Drummondville a de nouveau créé l’égalité à la 12minute lorsque le lancer de la ligne bleue d’Orlando Mainolfi (1er) a dévié sur Félix Gagnon devant Ciarlo.

NOTES: Mercer a remporté son premier gain en carrière dans le circuit Courteau… Xavier Simoneau (9e) a complété dans un filet désert… La blessure à une vertèbre subie par Mathys Poulin vendredi contre Québec l’écartera de l’alignement pour le reste de la saison, mais il n’en gardera pas de séquelles… Le Drakkar complétera son passage dans la bulle du Centre Vidéotron mardi en affrontant les Olympiques de Gatineau.