Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Justin Cloutier, de Beacon Hill, a été choisi en première ronde du repêchage de la Ligue de l’Ontario par les Greyhounds de Sault Ste-Marie.
Justin Cloutier, de Beacon Hill, a été choisi en première ronde du repêchage de la Ligue de l’Ontario par les Greyhounds de Sault Ste-Marie.

Justin Cloutier repêché en première ronde

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Son agent lui avait dit de se préparer à être sélectionné quelque part entre le 14e et le 25e rang du repêchage 2021 de la Ligue de l’Ontario (OHL).

Il avait de bonnes informations. Justin Cloutier a été le premier hockeyeur franco-ontarien à être réclamé vendredi soir quand les Greyhounds de Sault Ste-Marie en ont fait leur choix de première ronde au 18e rang.

L’Ottavien de 15 ans n’est donc pas tombé en bas de sa chaise quand il a vu son nom apparaître sur le site Web de la OHL, mais certaines listes de recruteurs l’avaient classé un peu plus loin.

«C’est une année de COVID. Je ne suis pas certain que les recruteurs ont eu le temps de bien nous évaluer, mais j’ai connu une bonne saison dans les 15 matches que nous avons pu jouer. Je pense que ça m’a aidé à monter sur certaines listes», a expliqué ce produit des Petits Sénateurs d’Ottawa U18.

Sault Ste-Marie, ce n’est pas à la porte. Justin Cloutier n’y a jamais mis les pieds, mais il est excité par la perspective de joindre une équipe au passé prestigieux.

«Barrett Hayton a joué là avant d’être un des premiers joueurs réclamés dans la LNH (5e en 2018). Ils ont une belle histoire avec plusieurs bons joueurs. Je ne connais pas personne là-bas, mais dès ma sélection, j’ai commencé à recevoir plusieurs appels et des messages textes des entraîneurs, des joueurs et d’un paquet de monde. On m’a fait sentir que j’étais le bienvenu et j’étais bien content de ça.»

Déjà, Justin Cloutier a compris que les Greyhounds monopolisent l’attention à Sault Ste-Marie. Il n’y a pas d’autres sports majeurs dans le secteur.

«On m’a dit que les joueurs sont connus de tout le monde là-bas et que c’est l’équipe qui fait vibrer la région. J’ai hâte de voir ça.»

Justin Cloutier compte se rapporter au prochain camp d’entraînement des Greyhounds et il a l’intention de se tailler une place dès l’âge de 16 ans. Avant, il va aller voir ce qui se passe au sud de la frontière. Dimanche, il s’est envolé vers la Californie pour aller visiter son oncle Martin, le jumeau de son père Yves. À partir de là, ils vont se rendre à Vegas pour participer à un camp de trois jours du Storm de Tri-City à compter du 16 juin. Le Storm a réclamé Cloutier dans le repêchage de la USHL.

Justin Cloutier a été le premier d’une série de hockeyeurs francophones à être sélectionnés par les 20 équipes de la Ligue de l’Ontario vendredi et samedi.

«Je vais aller voir à quoi ça ressemble. J’aurai l’occasion de me mesurer à des joueurs de 20 ans aussi. Ça va me donner une option de plus. Si la saison de la OHL est retardée à cause de la pandémie, je pourrais avoir un endroit pour jouer.»

Les Grads populaires

Le défenseur d’Orléans Alexis Daviault a été le deuxième Franco-Ontarien à être réclamé vendredi soir quand le Sting de Sarnia l’a sélectionné en troisième ronde (52e rang). Son coéquipier des Grads de Navan Mathieu Paris a été sélectionné quatre rangs plus loin par les Knights de London.

D’ailleurs, six joueurs des Grads de Navan ont été repêchés par des clubs de la OHL en fin de semaine à commencer par Christopher Barlas, choix de première ronde des 67’s d’Ottawa. Mathew Buckley a été choisi en deuxième ronde par les Generals d’Oshawa. Xavier Guillemette (8e ronde) et Mathis Mainville (14e ronde) ont aussi été réclamés par les 67’s.

Les 67’s ne se pas arrêtés aux joueurs des Grads. Ils ont aussi choisi Bradley Horner (7e ronde, Hawkesbury) et Guillaume Labre (12e ronde, Rockland).

Antoine Dorion (Hawks de Hawkesbury), fils de Pierre Dorion, directeur général des Sénateurs d’Ottawa, a été sélectionné par les Frontenacs de Kingston en 11e ronde. Tamislav Brennan, qui va à l’école Franco-Cité, a été un choix de l’Attack d’Owen Sound.

Les premiers de classe d’Ottawa

Toujours dans la région, mais du côté anglophone, notons les sélections d’Owen Outwater (1re ronde, North Bay), Carey Terrance (1re ronde, Érié) et Quinton Burns (2e ronde, Kingston) lors des deux premiers tours.

Fils de joueurs de la LNH et une fille réclamée

Le défenseur Oliver Bonk, fils de Radek Bonk, a été repêché au deuxième tour par les Knights de London. Rylan Donovan, fils de Shean Donovan, a aussi été choisi par les Knights, mais en sixième ronde. Il est un gardien. Enfin, la gardienne Taya Currie a écrit l’histoire de la Ligue de l’Ontario lorsqu’elle a été repêchée au 14e tour par le Sting de Sarnia.